lundi 20 octobre 2014 - par eric

Plug Anal de la place Vendôme : une intrusion géante dans les fondements même des progressistes

La Mairie de Paris vient une fois de plus d’imposer au public ses choix idéologiques, sans les assumer. Elle a planté, en toute connaissance de cause, un manifeste de propagande politique, un Anus-picket géant sur la place Vendôme. Devant certaines réactions artistiques elle prétend que c’est un sapin de noël en plastique. Qu’il est obscurantiste, voir homophobe de détruire des sapins ! Ce faisant, ce sont les bases mêmes de toute culture progressiste qu’elle fouaille brutalement.

Et les socialistes de rameuter leurs faiseurs d’opinion pour combattre la « rumeur »...

JPEG - 23.9 ko
HAlte au scandal !
Encore un nain de jardin esclavagisé !

Comme pour la théorie du genre. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1251121-un-plug-anal-geant-sur-la-place-vendome-non-le-dernier-delire-de-la-manif-pour-tous.html

La "pudibonderie inculte, nauséabonde et hypocrite du catho plus ou moins défroqué et coincé de la ou je pense, façon MPT (je cite demémoire) de l'auteur de cet article a quelque chose de rassurant. Son hypocrisie l'est moins.

« Tree », l’œuvre incriminée, se situe dans l'époque plug anal, de la période anal scato post sodomie de l'auteur. http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_McCarthy. Il le revendique. Plug est le terme qu'il emploie lui même. Il suffit de taper son nom sur google image pour se faire une religion en la matière). Il précise qu'on peut le regarder autrement. C'est ce que fait l'auteur du NO, bien connu sur Avox. Même mis en présence du Santa Klaus ! Il ne parvient même pas à reconnaître un god. alors que les deux objets se commentent clairement l’un l’autre... !?

Ce qui est rassurant, c'est que les gosses aussi, au moins les plus petits, doivent pouvoir prendre cela pour un arbre, et le godemiché, pour un tas de boules de neige dans la poigne du nain de jardin (tout de suite on situe le niveau général et on se demande ce que fait le FLNJ : front de libération des nains de jardins). Cependant, grâce à internet, ils sont sans doute souvent plus informés que l'auteur et que la Mairie de Paris.

En revanche, même peu au fait des pratiques sexuelles, l'auteur peut il ignorer que, cherchant à déconstruire : "l'artiste homme blanc", McCarthy est un grand militant de la théorie du genre et de l'intersectionnalité ?

Peut être. Si c'est le cas, on s'étonne de son ignorance dans ce domaine qui le passionne. Dans le cas inverse, ce papier est résolument réactionnaire et homophobe, puisqu'il refuse d'assumer. Le genre anal scato n'a pas moins de mérite que les autres, et vouloir le censurer, même symboliquement, « n'est pas une opinion, mais un délit » (je cite à nouveau). Où devrait l’être. En effet, on ne choisit pas d'être anal-scato-sodo, et les anaux-scato-sodo ont le droit d'aimer comme les autres....Ils n’ont pas à se cacher !

On s’étonne moins du choix de la Mairie ? L’artiste proclame vouloir déconstruire ce qu’il est lui même. On est bien dans le nihilisme auto destructeur caractéristique de ces milieux.

 

Malgré les noms variés dont tous cela est affublé, on a bien affaire à un art « socialiste petit bourgeois ».

JPEG - 30.2 ko
Avant que le reours au plug reste le seul recours.
Œuvre de jeunesse

Allez voir "l’œuvre" inflation du même.

1 C'est du réalisme socialiste (aucune distance avec le réel, du matérialisme brut...)

2 C'est une conception de l'art ou le beau est définit par la capacité à être payé sur fond public.

3 Où le beau est nécessairement "grand", le gros nécessairement beau.

4 C'est la révélation que l'écologie n'est qu'une posture

5 C'est anti-démocratique car on ne demande jamais l'avis du contribuable, et même, on lui nie le droit d'avoir un avis (Réac ! Populiste ! Obscurantisme !).

6 Cela se veut une transgression institutionelle, subventionée et chère d'un artiste reconnu et blanchit sous le harnais.

Il est patent que n'importe lequel d'entre nous est capable de couler un bronze parfaitement écologique, et non en "plastique", en lieu et place de l'artiste. Il lui sera beaucoup plus difficile, d'être reconnu comme artiste. C’est dire, concrètement, d'être payé pour, par de l’argent public. Et cher. Car plus c’est cher, plus c’est artistique, et vu la taille de l’objet, on ne doute pas d’avoir affaire à de l’Art d’un point de vue socialiste.

Sauf... ? Sauf à pondre au préalable un discours sur « la nécessaire mixité des toilettes pour les transsexuels, noir, femme, pauvre, handicapé (e) et sodomites, et de poser son œuvre contre la domination fécale de l'homme blanc mûr et arrivé dans la vie ».Pisser contre la colonne Vendôme sera artistique, se « payer une ardoise » dans Notre Dame aussi. Mais il faudra qu’on ait affaire à un homme qui pisse assis en signe de protestation contre le capitalisme macho, à une Femen qui dénonce l’absolutisme papal. Sinon, cela relève du Code Pénal http://www.tout-paris.org/627-pv-uriner-rue-23508

C'est bien pour cela qu'on a pas affaire ici à de l'art. "Il n'y a pas de il faut en art" disait Kandinsky. Or, ici, il faut bel et bien passer par les fourches caudines d'un filtre idéologique.

JPEG - 4 ko
Non au plastique ! Pour un monde à taille huamine
Anonyme : début 20 ème

Ces "objets", sont des articles marketing d'agit-prop. Des manifestes politiques. Ils ne sauraient être artistiques que par hasard. Après, c’est une question de gout personnel.

Bien sur, comme c'est socialiste et matérialiste, c'est aussi très petit bourgeois ! Il faut du gros ! Le plug anal, comme l'Opinel, sont des objets commerciaux (capitalistes ?) dont on peut reconnaitre la beauté, notamment dans la perfection fonctionnelle.

Qui ne voit qu'à cette taille, on perd tout contact sensuel et intime avec l'objet et que la quantité détruit la qualité ? Parce que non fonctionnel pour des raisons notamment physiologique, l’anus picket de la Mairie de Paris constitue aussi une dénaturation des qualités première de cet objet ; Une négation de son rôle ? Un refus du réel ?

Le gros remplace le beau et le bon. L’un des problèmes de ce plug anal géant, n'est pas que ce soit un plug anal, c'est la médiocrité artistique, culturelle et intellectuelle sous jacente au projet.

Là n’est pas le plus dramatique. C’est surtout un renoncement à toutes les valeurs de progrès !

En dégonflant le jouet sexuel géant, une partie du public, anonyme, et c’est important, entame un dialogue culturel et artistique avec l’auteur. Car c’est un inconnu qui a réalisé cette performance. En dégonflant, le plug anal mégalomaniaque, cet artiste apporte une réponse artistique. Au choix : « La taille n’est pas tout, l’érection n’est pas un but en soi, l’amour n’est pas nécessairement mécanique, même quand il est sexuel. Le sexe n’est pas sa seule vérité. La pénétration n’est qu’un des moyens d’expression du genre » Et ad libitum, vous aussi connaissez le jargon... Il se situe aussi dans un plein dialogue avec l’auteur, qui a lui même l’habitude de détruire ses propres œuvres. Mais ici, la déconstruction est apaisée ; Bien sur, en réalité, le plug est crevé, et cela revêt une certaine violence révolutionnaire. Mais l’artiste, lui, détruit à la hache, brûle. Dans le lent dégonflement de l’ersatz de sexe gonflable, il y a comme une invite à une violence plus mesurée, plus modérée ? L’image du dégonflement, d’un objet voué à la pénétration, elle même non dépourvue symboliquement de violence et de stéréotypes de genre, est nettement progressiste. L'anonyme n'a rien à apprendre de qui que ce soit dans la déconstrution d'un artiste, homme, blanc, américain. Dans le dégnflement, il respecte la liberté du public. A chaque étape, celui-ci peut voir ce qu'il veut. Quel contraste avec la rigidité qui impose l'alternative plug ousapin.

L’anonymat total de l’artiste créateur, l’aspect instantané de la performance, qui ne pourra être reproduite donc banalisée et commercialisée est comme une cerise sur le gateau. Pour mieux dire, un "pétale de rose" sur l'anus : picket ou pas ?

Tout fait de cet acte transgressif, un acte authentiquement progressiste.

JPEG - 5.7 ko
« Inflation »
Les risques de la planche à billet ?

En face ? De la transgression normée, officielle, subventionnée. De l’artiste officiel et labellisé. Homme et blanc ! Pire, Américain ! De l’argent et de l’institution, face au spontanéisme gratuit et participatif des masses. Les socialises français ont fait leur choix, et c’est celui de la réaction et des valeurs traditionnelles d’une société hiérarchisée et sous contrôle social masculino centrée.

Le vrai acte artistique, culturel et transgressif, dans leurs logiques affichées, c’est le dégonflement de l’œuvre. Et ils sont incapables de le voir... ! Par là, ils révèlent qu’ils se livrent exclusivement à ce qu’ils croient être une agression contre « la société traditionnelle stéréotypée de genre, capitaliste, etc... » et pas du tout à une démarche artistique réelle. C’est une agression délibérée, même si maladroite et assez bêtasses. Pas une œuvre d’art.

Leurs commentaires de l’événement sont la négation de toutes leurs valeurs affichées.

Et ils se cachent derrière leur petit doigt. « Ah ben non, en fait, c’est un Sapin »...Ils veulent provoquer, mais sont incapable d’assumer. En analyse transactionnelle, ce serait l’enfant autoritaire, rebelle et violent, mais pas trop quand même. Quelle immaturité ! Et comme on a vu qu’il ne saurait ici être question d’Art, mais qu’on sait qu’il y a bien une constante culturelle répétitive : christ piss ou piss christ, défécation en église, etc, avec cette fascination pour les excréments, peut on parler de gens qui en serraient resté au stade anal ? Peut être...

Enfin, mais c’est presque marginal, vient l’incompétence chronique.

La provoc. politique, cela comprend toujours une part de violence. Ici, elle n’est pas assumée non plus. Le vieux maniaque scatologue exhibitionniste s’est fait agressé physiquement ; C’est déplorable. L’exhibitionnisme relève de la loi et non de la violence privée.

Mais les pouvoirs publics n’ont rien fait ! Alors même qu’ils ne pouvaient ignorer les risques de « danger de trouble à l’ordre public », ils n’ont pris aucune mesure ! Quant tu imposes tes provocations politiques sans aucun recours démocratique, il est clair que la « Rue » risque d’être le seul moyen d’expression d'éventuels opposants. Ce n’est pas à ces spécialistes qu’on l’apprendra. Il était pourtant évident qu’il fallait que l’œuvre et l’artiste soient protégés, accompagnés, par des CRS, des gardes mobiles, que sais-je ! La liberté artistique socialiste est à ce prix ! Et ici, on en revient à leur incompétence. Ils veulent interdire Dieudonné et imposer Mac machin, dans les deux cas, ils y parviennent mal....

Le socialisme hollandais culturel français est fondamentalement Brejnévien. Une "culture capitaliste monopolistique d’état répressive". Mais inefficace.

A l’époque, en URSS, il y avait une courte anecdote qui résumait tous cela : « C’est un peintre abstrait qui se promène dans les rues de Moscou, il est suivit par deux figuratifs en civil » (en russe on dit soc-re, social réalisme).

Il faudra bien y venir...C'est dans la logique de leurs démarches.

C’est donc bien le fondement de tout progressisme, notamment culturel qui est atteint par les réactions obscurantistes à l’œuvre d’art de la place Vendôme : la déconstruction d’un plug anal.

Faut il parler de destruction anale... ? Peut être...



140 réactions


    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 12:58

      Si la Commune a été écrasée c’est qu’elle était conduite par des cinglés comme Raoul Rigault qui dessinait des guillotines à vapeur capable de couper 300 têtes dans une journée, une horde d’enragés qui ont même essayé de foutre le feu au Louvre, vive la colonne de Vendôme ! 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 13:17

      ah oui, quand même.... 

      c’est vrai qu’on a de la vraie graine de fascistes ici. 

      Donc Pétain c’était super, et la Commune c’était mal ? C’est ça ?

    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:26

      « Et même que tout ceux qui pensent pas comme moi i sont fascistes, et OUINNN !!! »


      Sand, Flaubert et Zola qui ont tous condamné la Commune c’étaient des fachos aussi ? :)

    • lsga lsga 20 octobre 2014 13:45

      pas compris votre réponse ?


      Vous tentez de réhabiliter Pétain, et en même temps de descendre la commune, c’est bien ça ?

      et bien oui, c’est typique de l’Extrême Droite et des fachos, rien à voir avec des chouineries.

      Sinon, Zola et Flaubert soutenaient la Commune, Zola en particulier. Le Négationnisme, ça aussi c’est typique des Fachos. 

    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:54
      « Vous tentez de réhabiliter Pétain, et en même temps de descendre la commune, c’est bien ça ? »

      Oui, je ne suis pas du côté de l’histoire officielle comme vous. Je suis plus intéressé par la vérité que la propagande, mais chacun son truc.
      Sinon pour vous cultiver un peu : Zola dans la Débâcle à propos des versaillais : « C’était la partie saine de la France, la raisonnable, la pondérée, la paysanne qui supprimait la partie folle. Le bain de sang était nécessaire... »
      Oulala mais c’était un quasi-SS le Zola !
      Goerge Sand, elle, ne « voudra pas plaindre l’écrasement d’une pareille démagogie ».
      Pour Flaubert je vous laisse chercher, et vous trouverez...


    • 1871-paris 1871-paris 20 octobre 2014 14:00

      Les droitare, toujours les mêmes ficelles, vous citez sans remettre dans son contexte les écris !

       

      Quand Zola as-t-il écris cela et à quelle occasion, allez, lorsqu’on déballe des VERITES on le fait totalement ou pas du tout !!!

       

      Vos techniques commence prendre sérieusement l’eau, et votre histoire alternative avec. Vous tentez perpétuellement de refaire cette histoire sur des citations et des faits hors contexte en le mettant en avant alors que leur auteurs les ont désavoué très souvent par la suite !


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:01

      Oui, une vraie technique de négationniste, qui consiste à prendre 3 citations et à les sortir du contexte.


      Donc pour rappel, Zola soutenait la Commune de Paris. Ensuite, tout comme Marx, il a analysé les raisons de l’échec. 

      Trop complexe à comprendre pour vous j’imagine....




    • Auxi 20 octobre 2014 16:34

      @Julien30 : Non, pas un quasi-SS. Juste un bon gros bourgeois bien friqué qui faisait dans la rebellitude façon PS. On veut bien plaindre les exploités depuis son appartement cossu des beaux quartiers, de la dénonciation en fauteuil de velours, mais lorsque viennent les choses sérieuses, la révolte concrète, là, le masque tombe. Aujourd’hui, Zola serait social-collabo, membre du Parti solférinien, sans doute ministre de la culture de Hollande… Écrivain moyen, très largement surévalué – ça sert, les relations ! – Zola n’est qu’un mythe préfabriqué, avec quelques facilités de plume, pas plus. Le BHL de son époque, quoi ! Petit bonhomme, petit écrivain secondaire, rédacteur acceptable, sans plus, et fondamentalement réactionnaire, point barre.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 2014 17:40

      Je n’aime pas les héroiques bains de sang. L’avenir de la manifestation populaire, ce n’est pas des gens qui descendent dans la rue se faire taper sur la gueule en chantant des cantiques syndicaux, mais des indignés vraimnet en colère agissant seuls, avec des fusils a lunette, attendant patiemment au coin d’une rue pour abattre impunement l’un ou l’autre des Oligarques et de leurs leurs sbires dont on aura largement diffusé la liste... 


      Dommage, car on tuera encore plusd’innocents que durant la Terreur : on empechera pas cette fois le peuple d’être ’terrible’..... Triste, mais je vois pas comment ça pourrait finir autrement.



      PJCA

    • eric 20 octobre 2014 18:44

      Isga part très fort pour les points PISA...De même qu’il semble ignorer que la FIAC est une organisation commerciale, soutenue par la Mairie de Paris pour faire du fric en vendant à des riches, il a l’air d’ignorer que la colonne Vendôme à été construite pour célébrer Austerlitz entre 1805 et 1810. Bon, l’empereur était visionnaire, mais quand même... Après sa destruction par les quelques milliers de militants assooifés de sang qui refusaient les résultats des élections démocratiques et ont mis Paris à feu et à sang, avant que les forces républicaines ne rétablissent l’ordre constitutionnel démocratique, elle a été reconstruite à l’identique. Rien à voir avec l’opération de rétablissement de l’ordre républicain face aux bolchos de 1871.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 18:47
      donc, la version actuelle de la colonne a été construite pour célébrer le massacre de la commune....

      Au passage, les Bolcheviques, c’est au siècle suivant. 



    • eric 20 octobre 2014 19:39

      Bien sur que non….on l’a reconstruite comme l’Hôtel de ville, comme certains des innombrables bâtiment et monuments sacrifiés en holocauste par cette bande d’allumée. cela étant on ne peut pas dire que les citoyens républicains n’étaient pas prévenu, puisqu’une des exaltées avait proclamé à l’avance, « Paris sera à nous ou ne sera plus » (Louise Michel).

      C’est un peu comme si vous prétendiez que la reconstruction de Berlin, était un hommage à Hitler, parce que lui aussi a cherché à enterrer ses échecs sous les décombres…

      C’est une des nombreuses différences entre le créateur qui a dégonflé le plug et les artistes bolchéviques et autres nationaux socialistes. Dans le second cas, la reconstruction coute plus cher.

      Dans le premier, une rustine, une bonbonne de gaz, et on en parle plus…Ce n’est que de l’air...

    • lsga lsga 20 octobre 2014 19:41

      non, la reconstruction de Berlin célèbre la victoire du métisse américain sur les aryens consanguins. 


    • doctorix doctorix 20 octobre 2014 21:00

      Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, je découvre que tous les matins, au plus profond de la partie la plus inavouable de mon humanité, je fais de l’art depuis 2/3 de siècle, sans en avoir jamais eu l’idée ni la prétention.

      Ce que c’est que l’éveil à la culture des masses populaires, tout de même...
      Tout de même, quand ça ressemble autant à de la merde, quand ça a la couleur de la merde même si ça n’en a pas l’odeur, il est permis de se demander si par hasard ça ne serait pas tout simplement de la merde.

    • lsga lsga 20 octobre 2014 21:01

      tu fais des merdes roses doctorix ? faut arrêter de bouffer de la manif pour tous ! smiley smiley


    • doctorix doctorix 20 octobre 2014 22:07

      Oui, quand je mange des betteraves.

      Et je ne cautionne aucune manif pour tous.
      Et j’y participerais encore moins.

    • Mowgli 22 octobre 2014 11:09

      Moi, quand je mange des betteraves, je ponds des merdes rouges. D’ou le bonnet d’Isga.


    • Jean 22 octobre 2014 18:32

      formidable commentaire lsga et il faut aussi commencer à dé-baptiser certaines rues.


  • Hasard Hasard 20 octobre 2014 12:35

    L’artiste a réussi son coup :
    provoquer, interroger, par des œuvres s’adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect.
    Mission réussie donc, qu’on aime ou pas 


    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:26

      provoquer, interroger, par des œuvres s’adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l’intellect.


      Qu’est-ce que ça veut dire, ça ?

    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:47

      Il ne doit pas le savoir lui-même, je crois qu’il se contente de mettre des mots les uns devant les autres, au Hasard.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 13:51

      ça veut dire que le but de l’artiste était de faire réagir les vieux cons de réacs en leur refilant la nausée : mission accomplie ! bravo à lui !


    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 14:12

      ça veut dire que le but de l’artiste était de faire réagir les vieux cons de réacs en leur refilant la nausée : mission accomplie ! bravo à lui !


      Puisqu’on peut tout faire au nom de l’art, et que n’importe qui peut se déclarer artiste, je vais moi aussi me lancer, avec un projet ambitieux : vider une bassine de merde sur les artistes contemporains. Ils ne pourront rien dire : c’est de l’art ! La preuve, les bourgeois parisiens seront choqués qu’on ose s’en prendre à la figure intouchable de l’artiste, qui n’est pourtant artiste à leurs yeux que parce qu’ils considèrent que rien, à part leur cul, n’est intouchable. J’espère que j’aurai vos applaudissements, Isga.

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:19

      je vois que Rounga pense qu’il faudrait un comité centrale avec des bureaucrates pour décider de qui a le droit d’être artiste ou pas.... 


      Comme Adolf, il espère que ce comité luttera sans pitié contre « l’art dégénéré ».

      Ah, les fachos n’ont plus de complexe aujourd’hui.

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 14:27

      Pas du tout.

      L’art n’a pas besoin de comité, puisqu’il est intrinsèquement populaire, comme je l’ai déjà dit plus haut. Les gens du type de l’auteur de ce plug sont des imposteurs et des usurpateurs, qui vont dans le sens de la bourgeoisie en flattant son idéologie, pendant que celle-ci laisse crever de véritables talents dont elle n’a jamais relayé le moindre travail. 

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:33

      ah. Donc, qui détermine ce qui est populaire ou pas ? 


    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 14:35

      Igsa est pour la fin des nations, pour le transhumanisme, pour l’immigration de masse, il soutient l’action des multinationales, il est pour l’art bourgeois au service de la spéculation marchande sponsorisé par la mairie de Paris, il partage l’intégralité ou presque de son logiciel idéologique avec un Attali ou autre membre de l’hyper-classe, voilà un vrai « progressiste » ou le marxiste au service de l’oligarchie comme depuis ses origines, son parfait idiot utile.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:41

      lol


      donc faux et sans rapport.

      - La Nation n’est pas la bonne échelle pour démocratiser la production qui elle est mondiale. 
      - Le transhumanisme : qui est contre franchement (à part les sous-doués) ?
      - L’immigration de masse ? Cela n’existe pas. je suis pour la libre circulation à l’échelle de la planète.
      - L’art bourgeois ? lol, c’est toi qui défend la colonne de Vendôme qui est l’oeuvre d’art célébrant la victoire des bourgeois sur la révolte prolétaire de la commune de Paris.
      - Attali : je ne suis d’accord avec lui sur rien. 


      Bref, tout faux. 

      Mais sinon, donc, Rounga, quel comité bureaucratique sera chargé de désigné ce qui est de l’art populaire ou n’en est pas ? 

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 14:53

       Donc, qui détermine ce qui est populaire ou pas ?


      Je ne comprends pas la question. Pourquoi faudrait-il qu’il y ait quelqu’un ? 

    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 14:56
      « La Nation n’est pas la bonne échelle pour démocratiser la production qui elle est mondiale. 
      - Le transhumanisme : qui est contre franchement (à part les sous-doués) ?
      - L’immigration de masse ? Cela n’existe pas. je suis pour la libre circulation à l’échelle de la planète. »

      Je reviens juste pour reconfirmer que sur tous ces points comme sur l’art contemporain vous êtes en accord parfait avec Attali, réécoutez-le chez Taddéi ou ailleurs quand il parle de ces sujets ou lisez-le si vous avez ce courage.

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:57

      ah bah c’est vous qui dite qu’il y a de l’art et du prétendu-art, et qui dites qu’il faut séparer les deux sur le critère de ce qui est « populaire » ou pas.


      je demande juste : qui décide ?

      Par exemple, 80% des français trouvent Dieudo antipathique. Il n’est donc pas populaire. Faut-il interdire Dieudonné sur ce critère là ? 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:59
      Attali... lool

      Attali est un anti-communiste, il est pour la société de marché, et la propriété privée. 

      Désolé Julien, mais il va falloir que vous vous cultiviez un peu.

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:08

      ah bah c’est vous qui dite qu’il y a de l’art et du prétendu-art, et qui dites qu’il faut séparer les deux sur le critère de ce qui est « populaire » ou pas.


      Il n’y a rien à séparer, il faut juste se débarrasser de la culture. La culture, depuis toujours, est l’ennemie de l’art. C’est un asticot qui se repaît de l’oeuvre des artistes et qui phagocyte leur production pour se l’approprier alors qu’elle appartient au peuple. Si on voit autant d’artistes sans intérêt et sans vision aujourd’hui, c’est parce que l’oligarchie culturelle empêche les véritables artistes de parvenir sur le devant de la scène.
      Mais la révolution a déjà commencé, et tu ne le sais même pas ! Un comble, monsieur le « révolutionnaire »... smiley

    • lsga lsga 20 octobre 2014 15:13
      donc Rounga, faut-il interdire les autres formes d’art ? 

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:15

      Il n’y a rien à interdire. Sans l’oligarchie culturelle, ce genre d’art crèverait tout seul.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 15:17
      ah bon ? 

      Donc, tous les crèves la faim qui à Berlin font du Performance Art, qui vivent dans des squats, dans la misère la plus totale, ce sont des oligarques ?

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:30

      Ou des nuls.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 15:35
      bin c’est ton avis oui... c’est le concept de l’art, il y en a qui aime, d’autre qui aime pas...

      donc toi, quand tu vois un tableau que tu n’aimes pas, tu dis : « encore un tableau de l’oligarchie judéo-homosexuelle » ? c’est ça ?

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 15:42

      Une « oligarchie judéo-homosexuelle » ? Mais où tu vas chercher ça ? 


    • oncle archibald 20 octobre 2014 16:22

      « ça veut dire que le but de l’artiste était de faire réagir les vieux cons de réacs en leur refilant la nausée : mission accomplie ! bravo à lui ! »


      Artiste, vous avez dit artiste pour ce mec qui ne fait que profiter de gogos dans votre genre, mais avec le fric de tout le monde cependant …. 

      Et « réac », vous qualifiez de réacs, le grand mot fourre tout à la mode, ceux qui n’apprécient pas ce « chef d’oeuvre » ??

      Mais si vous avez raison, cher cousin, c’est un véritable raz de marée bleu marine qui vous attend à la prochaine …. Heureusement vous n’êtes pas à vous seul « la voie, la vérité, la vie » et finalement vous vous rabaissez vous même au niveau de ce guignol opportuniste.

    • lsga lsga 20 octobre 2014 16:24

      oh, moi, personne ne profite de moi.


      Mais donc Rounga, quand un tableau ne vous plait pas, c’est la faute de quel complot alors ?

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 16:32

      Mais donc Rounga, quand un tableau ne vous plait pas, c’est la faute de quel complot alors ?


      Je ne vois absolument pas le rapport avec ce que j’ai dit.

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 16:33

      Isga, vous jouez du second degré, là, ou bien vous êtes con pour de vrai ? 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 16:37

      @Rounga


      Je te cite :

      « il faut juste se débarrasser de la culture. [...] Si on voit autant d’artistes sans intérêt et sans vision aujourd’hui, c’est parce que l’oligarchie culturelle empêche les véritables artistes de parvenir sur le devant de la scène. »

      Alors, qui est derrière ce complot qui fait des oeuvres qui ne te plaisent pas ?

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 2014 16:43

      @ isga et al.


      « faire réagir les vieux cons de réacs en leur refilant la nausée. »   Dada l’a déja fait et en son temps Aristophane aussi.... Rien de progressiste la-dedans. Il n’est pas question ici de porno, mais d’ethetique. Ce bloc de plastique dans cet environnement est hideux. 

      Qu’on transforme donc un quelconque terrain vague en Parc de l’Art Progresssiste et qu’on y mette TOUT ce qu’on voudra pour les amateurs. Mais je ne veux pas voir de ces conneries sur la Place Vendome. Qui fait vomir sur des tapis de Qum mérite qu’on lui botte le cul et qu’on l’expulse. Et ca ne se discute pas.

      Pierre JC Allard

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 16:45

      Alors, qui est derrière ce complot qui fait des oeuvres qui ne te plaisent pas 


      Eh bien c’est tout le gratin culturo-mondain, le monde des lettres, le monde de la peinture, etc. Tous ces milieux contre qui la plupart des grands artistes depuis deux cents ans ont toujours été en butte. L’art est individuel, l’art, dès qu’il s’institutionnalise, devient conformiste et peu réceptif à la nouveauté, d’où le rejet de ceux qui ont réellement du talent. Pas de complot là-dedans.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 2014 17:46

      @ Isgaet autres Pogressistes


      J’AI PUBLIÉ CE TEXTE IL YA PLUS DE 20 ANS ET JE N’EN CHANGERAIS PAS UN IOTA


      PJCA

    • lsga lsga 20 octobre 2014 17:53

      j’imagine que vous étiez aussi contre la pyramide du louvre....


    • eric 20 octobre 2014 18:48

      Pas un qui comprenne que le seul vrai artiste au sens ou l’entendent les progressiste, c’est celui qui anticipé la destruction de l’oeuvre...
      C’est lui qui transgresse, c’est lui qui dégonfle, qui déconstruit, qui s’indigne vraiment.

      Vous êtes tous en train de défendre le contraire de ce que sont vos valeurs affichées. C’est bien ce que cet article voulait montrer.
      Vous ne croyez pas à ce que vous dites. Ce sont des postures et pas des vraies convictions.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 18:54

      pas du tout mon grand. 


      Bien malin qui peut déterminer à une époque ce qui dans l’Art est novateur ou pas. Ce sont souvent des décennies après que l’on s’en rend compte.

      Une chose est sûr, les nazillons dans votre genre qui cherchent à fliquer l’art sont le pire ennemi de l’art.

    • eric 20 octobre 2014 19:41

      Vous pariez que la Mairie délèguera ou a déjà délégué des forces de l’ordre pour protéger le nain de jardin en chocolat ?

      L’art sous contrôle policier, on est en plein dans mon sujet...

    • Rounga Rounga 20 octobre 2014 20:06

      « j’imagine que vous étiez aussi contre la pyramide du louvre.... »


       ?????
      Argumentaire de plus en plus obscur et incompréhensible. On est « pour » une oeuvre d’art, maintenant ? Pour ou contre la Joconde ?

    • lsga lsga 20 octobre 2014 20:09

      ça s’adressait à Pierre, le mec qui aimerait voir l’armée prendre le contrôle du pouvoir financier...


    • eric 20 octobre 2014 22:22

      A Julien, tout a fait. Du reste, il est, comme les autres, et comme ceux qui stigmatisent « l’artiste dégonfleur », prêt à tenir les positions exactement inverses de celles qui sont les siennes habituellement dès lors qu’il s’agit de la nouvelle ligne générale. Contre l’indignation, contre la transgression, pour l’institution, le pouvoir, l’autorité, la bureaucratie et au final, contre le peuple.


    • lsga lsga 21 octobre 2014 10:46

      eric : c’est qui le peuple déjà ? On fait comment pour savoir qui en fait partie ou pas ?


    • eric 21 octobre 2014 11:25

      Question typiquement de gauche, je dirai même marxiste…C’est pourtant simple ! Cela ne vous a jamais frappé que les régimes marxistes se définissent par des pléonasmes comme « démocratie populaire », qui sous entendent que certains font plus partie du peuple que d’autre…Le peuple, c’est tous le monde, toutes les personnes, ( même, les patrons, les capitalistes, si, si…).

      En face, il y a des institutions, des organisations, des abstractions. C’est pour cela qu’il est si évident que l’on a ici des individus créatifs, issu du peuple, face à une manifestation institutionnelle, le plug, organisée par une organisation commerciale, avec l’aide de bureaucrates non élus ( les autorités culturelles de la ville de Paris). Un bureau ne fait pas partie du peuple, une société commerciale non plus, même si elles sont évidemment peuplée de gens qui eux lui appartiennent, quels que soient leur âge, leur race, leur couleur, leur genre, ou leur niveau de patrimoine...


    • lsga lsga 21 octobre 2014 11:32

      dans le marxisme c’est très simple, PEUPLE === PROLÉTARIAT 


      Pour rappel, le prolétariat, c’est l’ensemble des personnes qui vivent en vendant leur force de travail. C’est simple et claire comme définition.

      Toi, tu nous fais une liste à la Prévert. Merci de donner une définition CLAIRE.

      Mais bon, même en prenant ta lise, on peut conclure qu’un prolo qui passe des diplômes et devient fonctionnaire ne fait plus partie du peuple.... C’est un peu excluant non ? 




    • eric 21 octobre 2014 19:17
      Si il faut aussi vous apprendre à lire, je renonce, j’ai pas le niveau...

    • Mowgli 22 octobre 2014 11:26

      «  » le prolétariat, c’est l’ensemble des personnes qui vivent en vendant leur force de travail."

      En le vendant A QUI ?


  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 octobre 2014 12:47

    lol, Figarovox a encore frappé...

    N’ayant pas trop l’habitude des accessoires sexuels, je découvre donc par ces gens très choqués ce qu’est un plug anal. Merci de me faire partager votre culture, chacun la mettant où il veut, même si j’aurais bien aimé pouvoir me passer de vos fantasmes pour apprécier seul une œuvre, fut-elle provocatrice. Les gens, on le sait condamnent ce qui les choquent, ce qui leur évitent de répondre, de considérer, ou même de chercher à comprendre le message qui leur est envoyé.
    En tous cas, comme dit le commentaire ci-dessus, la preuve est faite de la réussite de cette œuvre et de la justesse de celui qui, grâce à ces réactions, par définition réacs, devient un grand artiste.


    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 12:54

      « la preuve est faite de la réussite de cette œuvre et de la justesse de celui qui, grâce à ces réactions, par définition réacs, devient un grand artiste. »


      Donc pour vous l’art peut se résumer à de la provoc’ et à déplaire à vos adversaires politiques, pas besoin de beauté,, de travail, de savoir-faire voir de génie donc, quelle belle conception des choses...

    • Cocasse Cocasse 20 octobre 2014 14:47

      On ne met pas un tel objet sur une place publique, où passent des enfants.
      Ceux qui ont autorisé cela devraient être traduits en justice pour corruption de mineurs.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:51

      ah ? les enfants ne supportent pas la vue du sexe ? 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 16:39

      Isga « ah ? les enfants ne supportent pas la vue du sexe ? »


      Il ne s’agit pas ici d’un sexe sur une statue représentant l’humain dans sa nudité saine et naturelle. Il s’agit ici d’un plug qui s’enfonce dans le cul pour se procurer des sensations érotiques anales. 

      Les jouet sexuels ne sont pas faits pour les enfants. C’est « réac » et « fasciste » aussi, sans doute, de penser ça ? Un vrai révolutionnaire offre un vibromasseur et des vidéos de cul à ses enfants ? Et une école maternelle révolutionnaire montrerait aux enfants comment on se sert d’un plug, après une visite de cette magnifique installation, par exemple ? 

    • Hasard Hasard 20 octobre 2014 18:30

      A Gazpard Danslanuit,

      Je ne résiste pas à vous offrir une autre œuvre d’art à voir, un peu plus grande il est vrai, mais cela devrait vous convenir :

      http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/8e/30_St_Mary_Axe,_%27Gherkin%27.JPG

      Savez-vous comment les londoniens surnomment ce building ?

      The Dildo smiley


    • Hasard Hasard 20 octobre 2014 18:34

      et y’en a d’autres :

      http://3.bp.blogspot.com/_Zev0h9JuJ...

      Les voies du seigneur et de l’art sont impénétrables 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 18:36

      bon j’avais rédiger un super commentaire où j’expliquais que les petites filles adore s’enfoncer des playmobiles dans la minette, mais bon, visiblement, trop hard....


      les petites filles qui se masturbent : ça fait peur....

  • Loatse Loatse 20 octobre 2014 12:51

    Bonjour Eric


    Si j’ai bien tout compris le message de « l’artiste », il s’agirait de faire prendre conscience à la plèbe des diverses significations que peuvent véhiculer un objet... et parceque nous sommes lents à la détente, naifs, innocents en bref ne faisant pas de fixations sur le stade anal que l’artiste ne semble pas avoir dépassé à voir ses « oeuvres », celui ci nous met au parfum si je puis dire : ceci est donc un arbre de noel plug anal (pas besoin de consulter wiki pour comprendre qu’il ne s’agit pas d’un thermomètre :)

    ce choix de la part des responsables de la cul-ture de la mairie de paris me semble d’un goût douteux mais puisque le transgressif et l’ambiguité sont tendances dans les milieux branchouilles ; on peut expliquer la raison d’exposer cet hideux objet (je peux dire que je trouve ceci hideux ?) à la même volonté de choquer, provoquer, questionner ou plutôt semer la confusion..

    M’enfin je dois être nulle en la matière ou pas assez tordue, je continue de voir fin décembre chez les pépinièristes des arbres de noel là ou je devrais voir autre chose..

    Toutefois en tombant sur l’une des oeuvres de paul mc carthy, intitulée : « apparence de l’innocence », je n’ai pas besoin de me tordre les neurones pour y voir quelque chose de profondément malsain, à savoir une petite fille tenue à bout de bras par un homme/ado ? déculotté qu’un nain de jardin sodomise.. et dont le visage masqué tend un gode (ou un sexe stylisé) vers la bouche de l’enfant à l’expression amusée...

    Qu’on ne me parle pas d’ambiguité là, le message est on ne peut plus clair... ce type est un grand malade !











    • Cocasse Cocasse 20 octobre 2014 14:45

      On constate avec la sculpture que vous avez mis en lien que cette ordure fait la promotion de la pédophilie, tout comme le fait la théorie du genre, ou les « directives » de l’oms en matière d’éducation sexuelle des enfants européens.
      On assiste à la décomposition organique de l’idéologie « libéral-libertaire » appliquée aux mœurs, issue de 68. Moisie, dégénérée, faisandée, réactionnaire.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:54

      ah ? Moi je croyais que c’était l’église qui faisait la promotion de l’éducation sexuelle des enfants de coeur.... 


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 octobre 2014 17:16

      Je réalise tout a coup que le crime contre l’art et le bon gout de mettre ce machin sur la lace Vendome derange moins les gens que la connotation bien symbolique pourtant de penetration anale pour fin de plaisir. Ce constat ajoute a mon mepris croissant pour les gens et leur puritanisme, produit d’une culture religieuse sado-maso biaisée et devenue hautement malsaine


      A Khajuraho (Inde) il existe un ensemble de temples et de sculptures erotique autremnet plus explicites que le petit bouchon vert de McCarthy. Ce site est visité quotidiennemnet par des centaines de familles, peres, meres et leurs enfants qui n’y trouvent rien de repréhensible. C’est l’Occidental qui est malade.....

      Enlevez cette monstuosité. insignifiante de là. Pas parce qu"elle est obscene, mais parce qu’elle est LAIDE

      PJCA

    • lsga lsga 20 octobre 2014 17:33

      et bas ; je suis d’accord avec Pierre JC Allard, je ne pensais pas que ça arriverait !


       smiley 

    • eric 20 octobre 2014 18:58

      Je refuse absolument cet argument, ce machin ne peut être beau ou laid que d’un point de vue personnel et subjectif. Au fond, cela ressemble d’abord à un cône de signalisation routier. Ceux qui en France, sont orange et blanc. De façon plus objective, la perfection fonctionnelle d’un objet peut suffire à le rendre beau. Je repense à l’opinel, et, à nouveau à mon cône.

      Le sapin ici évoqué échappe à ces discussion, car il n’est que le résultat d’un discours idéologique complexe, un objet de propagande politique. Pas une œuvre d’art. Et c’est en cela qu’il est laid. Il est laid idéologiquement. Parce que le discours qui le produit est laid ( les autres sont des cons), parce qu’il est socialiste ( le quantitatif remplace le qualitatif), c’est juste un sex toy de catalogue, juste plus grand. On trouve le même avec la même couleur mais à taille humaine. Il n’y a aucun apport personnel, aucune créativité, aucune transgression, aucun détournement, aucune nouveauté ( surtout après l’urinoir de Duchamp).

      Quelques tâches brunes sur la pointe du cône, ou une étoile de noël, là oui, peut être...


    • eric 20 octobre 2014 18:59

      Je refuse absolument cet argument, ce machin ne peut être beau ou laid que d’un point de vue personnel et subjectif. Au fond, cela ressemble d’abord à un cône de signalisation routier. Ceux qui en France, sont orange et blanc. De façon plus objective, la perfection fonctionnelle d’un objet peut suffire à le rendre beau. Je repense à l’opinel, et, à nouveau à mon cône.

      Le sapin ici évoqué échappe à ces discussion, car il n’est que le résultat d’un discours idéologique complexe, un objet de propagande politique. Pas une œuvre d’art. Et c’est en cela qu’il est laid. Il est laid idéologiquement. Parce que le discours qui le produit est laid ( les autres sont des cons), parce qu’il est socialiste ( le quantitatif remplace le qualitatif), c’est juste un sex toy de catalogue, juste plus grand. On trouve le même avec la même couleur mais à taille humaine. Il n’y a aucun apport personnel, aucune créativité, aucune transgression, aucun détournement, aucune nouveauté ( surtout après l’urinoir de Duchamp).

      Quelques tâches brunes sur la pointe du cône, ou une étoile de noël, là oui, peut être...


  • Rounga Rounga 20 octobre 2014 13:25

    Incroyable, ce Di Bella, il arrive à nier l’évidence qui se trouve devant ses yeux. Quel dommage qu’il n’ait pas produit son article ici-même.


    • eric 20 octobre 2014 19:00

      Oui, car sur le NO, on est censuré plus vite que son ombre. MAis vous remarquerez que c’est bine le même argument que pour la TDG, « ce n’est qu’une rumeur ».


    • eric 20 octobre 2014 19:00

      Oui, car sur le NO, on est censuré plus vite que son ombre. MAis vous remarquerez que c’est bine le même argument que pour la TDG, « ce n’est qu’une rumeur ».


  • tinga 20 octobre 2014 13:38

    Que dire de tous ces concombres exposés à la vue des enfants dans nos marchés et supermarchés, vendus parfois à 2 pour le prix d’un, il s’agit bien évidemment d’un encouragement à des pratiques, ah ! les mots me manquent, non cullinaires.


  • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:44

    Une citation qui résume bien le marxisme culturel à l’oeuvre depuis des décennies et parfaitement illustré par cette « oeuvre » : 

    «  Organiser les intellectuels et se servir d’eux pour pourrir la civilisation occidentale jusqu’à ce qu’elle pue. Alors seulement, après que toutes ses valeurs eussent été corrompues et la vie rendue impossible, pourrions-nous imposer notre dictature du prolétariat.  »

    Willi Münzenberg


    • lsga lsga 20 octobre 2014 13:48

      ah ? et ça c’est Marxiste ? Merci d’expliquer en quoi.


    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 13:57

      Ba il serait temps de comprendre l’idéologie que vous servez mon vieux, et puis bon je ne suis pas là pour vous aider à faire vos devoirs.


    • lsga lsga 20 octobre 2014 13:59

      en ce qui me concerne j’ai beaucoup lu Marx. Je ne vois pas du tout le rapport entre ce que vous dites et Marx. Donc merci d’expliquez, ou sinon, de la fermer. 


    • 1871-paris 1871-paris 20 octobre 2014 14:10

      Encore une citation HORS de propos, Hors de contexte...

      Faudra peut-être qu’à l’extrême droite, vous appreniez a re-contextualisé une citation, enfin faire un travail élémentaire en histoire. Et cessez de citer que ce qui vous arrange ou de manière à servir vos intérêts seul...

      Mais bon ca serai une preuve d’honnêteté quelque part, et je doute que cela fasse partie de votre idéologie.


    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 14:27

      Et j’imagine que toutes ces belles leçons, vous vous les appliquer rigoureusement à vous-même, je n’en doute pas, mais comme c’est la seule chose que vous soyez capable d’apporter au débat apparemment, on ne pourra malheureusement pas le vérifier.


      Sinon « hors de propos » c’est vous qui le dites, reste à le démontrer, et en quoi le contexte change quoique ce soit à la substance et au sens de cette citation sans ambiguïté ? 

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:34

      bon julien, en quoi c’est Marxiste ?


      merci d’être clair. 

    • Julien30 Julien30 20 octobre 2014 14:44

      « bon julien, en quoi c’est Marxiste ?

      merci d’être clair. »

      J’ai parlé plus spécifiquement de marxisme culturel, qui émane principalement de l’école de Francfort, Marcuse en tête, avec des prédécesseurs comme Gramsci mais qui reste une extension du travail de Marx par d’autres moyens. 
      Mais bon comme on est engagé dans un dialogue de sourds je ne vois pas bien l’intérêt de vous donner un cours, si vous ne savez pas en quoi c’est marxiste, c’est que vous ne voulez pas le voir. 

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:55

      ah, et en quoi le travail de Gramsci a quoi que ce soit à voir avec ce que vous racontez ? 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 17:05

      Willi Münzenberg cité plus haut est un militant marxiste, cadre de l’Internationale communiste. Vous faites exprès de ne pas comprendre le lien avec ceux qui se réfèrent à Marx ? 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 17:20

      ah bas sans la source de la citation, en effet, ça vaut pas plus que du Zemmour smiley 


    • lsga lsga 20 octobre 2014 17:55

      lol


      donc pour ce qui est de l’effondrement des cultures nationales occidentales qui est le point principal de l’article, il faut savoir que, comme Zemmour aime le rappeler souvent, elle a été prédite par Marx.

      Elle est la simple conséquence du développement du Capitalisme. 

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 18:07

      lol vous-même.  smiley


    • lsga lsga 20 octobre 2014 18:08

      oh, mais je lol moi-même très souvent, surtout quand je lis les conneries qu’on peut raconter sur le Marxisme. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 octobre 2014 18:41

      Le marxisme fait rire tant qu’on n’a pas à le subir. 


  • 1871-paris 1871-paris 20 octobre 2014 14:03

    encore un crepage de Chinon,


    un bourgeois de Los-angeles invité par la bourgeoisie du Marais, qui ce prends la tete avec la bourgeoisie aristo religieuse monarchique de france...

    Tres bien foutez vous sur la gueule, le peuple comptera les points.

    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:06

      Bourgeois == Qui est propriétaire des moyens de production, qui vit sur la base du profit.


      Merci de ne pas faire dans la novlangue.

    • 1871-paris 1871-paris 20 octobre 2014 14:12

      Qui a du capital, celui qui a des actions en bourse a une part de ces moyens de produciton...


    • lsga lsga 20 octobre 2014 14:13

      n’importe quel prolo peut s’acheter une action en bourse, cela ne suffit pas à faire de lui un bourgeois.


Réagir