samedi 9 novembre - par rosemar

Quand midi se prend pour Cézanne...

Ce texte, plein de poésie, intitulé Chanson pour toi, mêle l'évocation de la nature au sentiment amoureux : la chanson déroule une journée, depuis l'aube jusqu'au soir : chaque moment est associé à une oeuvre d'art, à un tableau.

Ce poème, écrit par Michelle Senlis, mis en musique et interprété par Jean Ferrat entrelace déclaration d'amour et admiration devant les splendeurs de la nature.

L'aube est d'abord personnifiée et devient un peintre, Matisse, pour faire naître des couleurs de bleu : c'est l'heure où les papillons "se déplissent" et naissent à la vie, comme des "fleurs de grenadier", belle image qui symbolise l'aurore, le début du jour.

Le soleil est doté de vie, il vient "frapper" aux volets, pour réveiller le monde. Associé à un verbe d'action, le soleil devient une entité vivante. On voit aussi un cheval, au petit matin, faire jaillir de l'écume sous ses pas...

Le milieu du jour rayonnant se mue en Cézanne, le peintre du midi, aux paysages tourmentés par le vent du sud, le mistral : on voit des "platanes, des oliviers, un figuier", arbres de la Provence, on perçoit la chaleur accablante qui fait "se coucher les troupeaux", on entrevoit les rues désertes, écrasées de soleil, on admire toute la splendeur colorée de jaune et d'or des tableaux de Cézanne.

Le soir se fait estampe japonaise, puis peintures de Renoir et de Manet, où le soleil devient "un évantail déplié" qui se reflète sur l'océan, images de lumières déformées sur le miroir des ondes.

Même les roses semblent s'animer, à travers leur parfum qui "s'exaspère" dans le soir...

Le refrain insiste sur l'importance du regard : "j'ouvre les yeux et je te vois", affirmant la présence de la femme aimée, affirmant une volonté de vivre par amour, amour du monde, de la nature si présente dans ce texte.

Que de tableaux somptueux nous offre cette chanson, que d'artistes et d'oeuvres d'art sont suggérés ! Quelle vie transparaît dans chacune des images évoquées !

La nature devient oeuvre d'art, elle peint des tableaux d'une rare beauté.

On perçoit un bonheur d'admirer une nature variée, sans cesse renouvelée, sans cesse différente.

Le texte, scandé par des subordonnées de temps, "quand, lorsque", souligne l'omniprésence de l' amour pour la femme aimée qui devient, elle aussi, un tableau à admirer.

Les sonorités, les nombreuses rimes féminines ajoutent de la douceur, de la tendresse à cette déclaration d'amour.

La mélodie enlevée, éblouissante fait intervenir des accords du sud, la mélodie se fait chanson andalouse aux rythmes endiablés, pleins de vie !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-quand-midi-se-prend-pour-cezanne-124826417.html

 

Vidéo :



58 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 16:45

    « La nature devient oeuvre d’art, elle peint des tableaux d’une rare beauté.  »

    Je comprends rien du tout !

    C’est vraiment pas clair !

    Si c’est la nature qui est « oeuvre d’art », c’est pas elle qui peint !

    C’est un peintre !

    Ou alors elle est peintre et pas oeuvre d’art !

    Bon c’est pas claire, mais en plus la nature, elle est partout, enfin, pas en ville mais partout ailleurs, même à la campagne des fois, quand il n’y a pas trop de pesticides et d’OGM.

    Alors, si elle est partout, la nature, même dans les océans et les montagnes, jusqu’en haut de l’Everest, pourquoi sa beauté est « rare ».

    Quand on accole des adjectifs cà des substantifs par automatime, ça s’appelle des « clichés » comme « la couleur argentée de la lune », « des cheveux d’or », « une confiance aveugle », « un ressac incessant », une "amitié indéfectible", etc.

    Ça n’ajoute rien et ne fait qu’alourdir


    • Fergus Fergus 9 novembre 17:17

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Même lecture !


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:33

      @Séraphin Lampion

      C’est de la poésie qui fait appel à des images, des personnifications... vous connaissez ??


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:35

      @Séraphin Lampion

      Les tableaux de grands peintres nous font redécouvrir la nature, ils magnifient les formes, les couleurs... vous savez ça ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 17:36

      @rosemar

      quand ma fille écrivait comme ça en sixième, elle avait des bonnes notes,mais elle a continué en seconde, alors ses profs lui ont conseillé de s’orienter vers les filières scientifiques


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:39

      @Séraphin Lampion

      Me comparer à une élève de sixième ? c’est une façon de mépriser et de rabaisser... attention au sexisme...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 17:39

      @rosemar

      « Les tableaux de grands peintres nous font redécouvrir la nature,   »

      ah vous voyez !
      c’est bien les peintres qui peignent et pas la nature !
      sinon, elle ferait toujours des auto-portraits §
      remarquez en passant que, à par dans les reportages d’ARTE ou les photos d’Arthus-Bertrand, la nature n’est pas toujours « belle » : 

      exemple


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:41

      @Séraphin Lampion

      LA nature est personnifiée, assimilée à un peintre... compris ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 17:42

      @Séraphin Lampion

      faut pas vous vexer, Rosemar, c’est pour votre bien que je vous dis ça !
      Je suis sûr que vous pouvez faire des progrès §
      Pourquoi du sexisme ? 
      ça aurait pu être mon fils aussi bien et sur Avox, il y a même des rédacteurs qui écrivent moins bien que vous, mais je ne dirai pas les noms, alors vous voyez !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 17:44

      @Séraphin Lampion

      bon ben ça y est, maintenant elle boude
      quel caractère !
      on peut rien lui dire !


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:49

      @Séraphin Lampion

      Je suis sûre que vous êtes aussi capable de faire des progrès en poésie ! 

      http://rosemar.over-blog.com/article-a-la-decouverte-de-la-poesie-114998377.html


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 novembre 17:50

      @rosemar

      j’y crois pas !
      mais comment on fait pour l’arrêter ?
      y a pas d’interrupteur sur ce truc-là ?


    • rosemar rosemar 9 novembre 17:57

      @Séraphin Lampion

      Je vous retourne le compliment...


    • alexis42 alexis42 9 novembre 21:32

      @rosemar
      J’aime bien voir les deux acolytes venir systématiquement vous critiquer, alors que vous n’intervenez jamais sur leur prose ou leurs commentaires, bien qu’il y ait souvent beaucoup à dire.
      Je vous lis rarement, et déplore que vos articles soient quotidiens, mais les commentaires des deux individus sont souvent tellement outranciers qu’ils doivent s’expliquer par des raisons très différentes de celles qu’ils avancent.


    • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 9 novembre 21:42

      @Séraphin Lampion

      « alors ses profs lui ont conseillé de s’orienter vers les filières scientifiques »
      >la traiter de scientifique , faut avouer que tu as mis le paquet smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 10 novembre 12:05

      @rosemar. On attendra encore longtemps la première poézizi de la rosemisandre.


    • mmbbb 11 novembre 10:08

      @Séraphin Lampion la littérature donne de bon debouché, Angot sait ecrire 
      Quant au francais on ne cesse pas de vouloir le torturer avec l apport du franglais ; la femininisation des mots , l ecriture inclusive, le francais correct sera reserve comme jadis a une élite qui pourra discourir , le soir assis dans un fauteuil Voltaire .
      Quant a moi, j ecoute du Booba , c est plus simple .
      Lui il se ramasse du fric et ne se fait pas un noeud a l estomac en usant de la versification 


  • San Jose 9 novembre 18:41

    Attention, Séraphin, se moquer d’une femme est du sexisme. 

    Si en plus elle est musulmane, je ne vous dis pas. 


    • rosemar rosemar 9 novembre 21:33

      @San Jose

      Considérer une femme comme une mineure... c’est quoi ?


    • San Jose 9 novembre 22:45

      Il ne viendrait à l’idée de personne de supposer qu’on traite un homme adulte de mineur parce que l’on attribue de la puérilité à ce qu’il fait. 


    • San Jose 9 novembre 22:46

      et moins encore que c’est du « sexisme ».


    • rosemar rosemar 9 novembre 23:46

      @San Jose

      Il faudrait que cela soit justifié et argumenté... non ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 novembre 08:33

      @San Jose

      quand on contrarie Finkielkraut, on est antisémite, quand on contrerie Rosemar, on est sexiste
      ne faisant partie d’aucune « minorité opprimée », je n’ai personnellement pas cette ressource de me positionner comme victime quand ça m’arrange !


    • Jelena Jelena 10 novembre 09:22

      @Séraphin Lampion : Ce qui est déroutant, c’est qu’en disant qu’elle avait un niveau 6ème, vous lui faisiez un compliment.


    • JL JL 10 novembre 09:38

      @rosemar
       
      n’ayons pas peur des barbarismes : elles sont certainement plus gynophobes.


    • San Jose 10 novembre 10:31

      @Séraphin Lampion
      .
      ne faisant partie d’aucune « minorité opprimée »
      .
      C’est vite dit. Réfléchissez, cherchez. 
      Quand en divorce on voit un juge qui vous engueule sr la foi de ce dit votre femme, alors que c’est du pipeau (je parle de factuel, pas d’ « atmosphère » où toutes les interprétations sont possibles), on se demande qui a lieu de s’étonner. 


    • San Jose 10 novembre 10:36

      @rosemar
      .
      Il faudrait que ce soit justifié et argumenté... non ? 
      .
      Il est vain d’argumenter face à un auteur qui restera sur sa position (ce qui est légitime) quoi qu’il arrive (ce qui est risible) et qui se plaindra de discrimination plus ou moins illégale si on maintient son avis (ce qui n’est plus supportable). 
      .
      J’attends la loi qui interdira la raillerie. Elle adviendra ! smiley


    • rosemar rosemar 10 novembre 10:54

      @San Jose

      Et on attend encore votre argumentation !


    • rosemar rosemar 10 novembre 10:55

      @JL

      barbarisme ? plutôt néologisme... 


    • San Jose 10 novembre 11:25

      @rosemar
      .
      Désolé, aujourd’hui j’ai football. 


    • San Jose 10 novembre 11:37

      @San Jose
      .
      Je me demande si avec le foot Ruffin, que je n’aime guère (les deux), n’a pas fait un mot historique, destiné à devenir une citation commune, comme « je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit ».
      Désormais, lorsqu’on se sera tanné, sommé de répondre par des ergoteurs ou des sophistes, ou encore de se justifier sur tous les plans moraux, on pourra répliquer « j’ai pas le temps, aujourd’hui j’ai football ». 
      On le disait déjà en employant la piscine, mais c’est mieux quand c’est l’origine est bien sourcée.


    • San Jose 10 novembre 11:39

      @San Jose
      .
      Un mot en trop à la dernière phrase. C’est toujours le même piège quand on remodèle une phrase. 


    • San Jose 10 novembre 11:40

      @San Jose
      .
      et aussi un mot en trop à la seconde phrase ! smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 10 novembre 11:48

      @JL

      misandres ?


    • rosemar rosemar 10 novembre 11:58

      @San Jose

      Passionné de foot ? Cela ne m’étonne pas...


    • JL JL 10 novembre 12:01

      @Séraphin Lampion
       
       misandre < > misogyne
      homophobe < > gynophobe
       
       Mais :

      misanthrope < > misanthrope ! hé oui : les femmes sont, aussi, des hommes comme les autres.

       
       


    • JL JL 10 novembre 12:01

      @rosemar,
       
      Oui.
       


    • San Jose 10 novembre 12:20

      @rosemar
      .
      Passionné de foot ? Cela ne m’étonne pas...
      .
      Vous n’avez rien compris (1). 
      Et puis faites bien attention, à présent que les media célèbrent aussi le foot féminin, il n’est plus permis de se moquer du foot. 
      .
      (1) Du temps où Dominique Voynet était ministre, régulièrement elle dénonçait le sexisme ou la misogynie de qui la contredisait. Toutefois il n’était pas nécessaire que la critique contînt des propos formellement sexistes ; le soupçon de sexisme d’intention suffisait. Ainsi lors d’une négociation franco-anglaise où DV avait perdu le fil, un négociateur anglais riait ensuite de ce qu’elle n’avait pas compris. Elle réagit en dénonçant le sexisme parce que, disait-elle, jamais on n’aurait osé parler ainsi d’un homme. 
      Vous voyez qu’aux femmes sont largement ouverts les boulevards de la victimisation. 


    • rosemar rosemar 10 novembre 12:25

      @San Jose

      Mais, heureusement, on peut se moquer du foot, à condition d’argumenter, bien sûr...

      http://rosemar.over-blog.com/2018/07/la-folie-du-foot.html


    • mmbbb 11 novembre 10:34

      @Séraphin Lampion Quand un metteur en scene , voulant faire porter des masques noirs a ses acteurs lors de la representation d une pièce d Eschyle, le CRAN lui est tombe sur le rable . Au pays de Voltaire, désormais mon brave Monsieur, avant de pouvoir s exprimer il faudra demander l aval des ass anti raciste , CRAN en premier , des feministes , de LBGT XXXXXX puisque la liste n est pas close du CRIF , des diverse representations musulmanes et j en oublie 
      Tout le monde il n est pas beau , tout le monde se sent stigmatise , il n y a que du premier degre a fleur d epiderme , plus d humour 
      Il ne restera que plus que les cathos minoritaire dans ce pays , on ne craint pas grand chose , ils sont empêtres dans des affaires sordides 
      je soutiens Rosemar , elle n a jamais porte plainte ! 


  • Tall Tall 9 novembre 20:08

    Il y a une très jolie chanson d’amour de Serge Gainsbourg qui ressemble un peu à ça >  Marilou Reggae


  • phan 9 novembre 21:00
    Le peintre a mis le couchant en valeur ...

  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 novembre 23:38

    Sinon très belle exposition de Matisse, au Cateau-Cambrésis .Dans le nord...brrrrrrrpasbien .. Bon c’est là où il est né, a vécu son enfance et adolescence, et là où il voulait un musée à son nom . Des oeuvres ont été prêtées de partout dans le monde.


    • phan 10 novembre 00:08

      @Aita Pea Pea

      Cha va biloute ? (ne pas mélanger une biloute avec une loute à deux voies), il fait moins froid à visiter le Musée Matisse après avoir visité la Brasserie Historique de l’Abbaye du Cateau ...

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 novembre 00:33

      @phan

      Min lapin...c’est le début de la saison du hareng . Miam .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 novembre 00:50

      @Aita Pea Pea

      D’ ailleurs si tu en a l’opportunité faut aller à Etaples ce week-end.


    • phan 10 novembre 12:51

      @Aita Pea Pea

      Je passerai à la 27ème édition du « Hareng Roi » pour déguster des harengs frais grillés sur de grands braseros, des harengs marinés ou fumés, accompagnés d’un bon verre de vin, avant de me reposer au Touquet Paris Plage ... Matisse Jazz c’est pour demain dans la foulée !

    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 novembre 14:05

      @phan

      Au barbecue, sans poudre de perlimpinpin...que du bonheur. Accompagné d’une frite au gras de boeuf.


Réagir