samedi 29 juin - par rosemar

Un ciel outremer comme du lapis-lazuli...

"Nous sommes revenus avant-hier de Jéricho, du Jourdain et de la mer Morte. Nous avions une escorte de huit cavaliers ; nous faisions des courses au galop, à fond de train... sous un ciel outre-mer comme du lapis-lazuli... " C'est ainsi que Flaubert évoque, dans sa correspondance, ses voyages en Orient, sous un ciel d'un bleu profond...

Le lapis-lazuli auquel il compare ce ciel nous étonne, nous éblouit de ses sonorités exotiques et lointaines. Pierre de couleur bleue entre l'azur et l'outremer, cette roche brille d'une couleur intense...

Le mot lapis-lazuli ou pierre d'azur vient du latin, "lapis", "la pierre", suivi du nom azur dont l'origine est persane.

Aussitôt, on pense aux nombreux mots de cette famille : lapidaire, lapidation, lapider, lapilli, lapiaz ou lapié...

Des mots variés qui désignent des réalités très diverses : l'adjectif lapidaire évoque une formule brève inscrite sur une pierre, les lapilli sont de petites pierres poreuses projetées par des volcans en éruption, tout le monde connaît la pratique barbare et antique de la lapidation, le lapiaz est une ciselure produite et creusée par l'eau sur un terrain calcaire.

Pierre d'un joli bleu d'azur, le lapis-lazuli est utilisé dans les mosaïques, les incrustations décoratives.

Broyé en fine poudre, il a longtemps servi de pigment bleu pour la peinture et les fresques anciennes. Le lapis en poudre était aussi utilisé dans les miniatures persanes au Moyen âge : motifs de vêtements, dragons, arbres, carafes, décors de bleu... tout autour une fine écriture dessine des arabesques d'une beauté inouie.

Les sonorités du mot sont redondantes, avec la consonne "l" et les voyelles "a" et "i" répétées : voilà un nom composé qui retentit d'échos resplendissants !

Le lapis-lazuli nous fait voir des couleurs chatoyantes de bleu, des éclats de ciel azurés, des vagues marines d'un bleu vif, le lapis-lazuli nous emmène vers des paysages lointains ou plus proches...

Une mer irisée de bleu, des myosotis éblouissants, des violettes discrètes, des ancolies, des glycines, du lilas, des champs de lavandes.

Bleu profond, intense, le lapis-lazuli, pierre d'azur nous fait songer à ces ciels de Provence quand le vent balaie les nuages de son souffle puissant et qu'il nous laisse dans les yeux un azur infini de turquoise et de bleu.

Bleu d'orient, le lapis-lazuli nous fait voyager vers des mosquées, des oasis, des déserts de sable, des paysages lointains et mystérieux...

Bleu des miniatures, il évoque des images somptueuses, aux couleurs variées d'orange, de vert d'anis, de blanc éclatant et d'or.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-un-ciel-outremer-comme-du-lapis-lazuli-123134996.html

 

Vidéo :



18 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juin 12:54

    Flaubert était un très grand écrivain, mais cette évocation se délecte de mots magiques sans souci d’exactitude, var cette description ne correspond en rien aux palettes et aux nuanciers utilisés par les peintres, ni même à l’œil des photographes exercés.

    Les coloristes, les aquarellistes et les infographistes recourent à l’azur ou à l’outremer soit pour les conjuguer, soit pour les opposer, mais jamais pour les confondre : exemple.


  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 juin 18:35

    Bonjour Rosemar, bel article sur un minéral peu connu en fait, ici, en Europe. Les Chinois le sculptent d’une manière exquise et en font des statues merveilleuses : mêmes techniques que pour le jade ou l’ivoire. De plus, certains lapis lazuli sont pailletés d’or, ce qui rend l’effet encore plus saisissant.


  • phan 29 juin 20:07
    Sa femme Zélie Bidauld, artiste peintre, utilisait le lapis-lazuli fort coûteux, Jean-Baptiste Guimet invente un bleu de synthèse, qui va trouver son application industrielle dans le ravivage du linge blanc dit « azurage ». 

    Johannes Vermeer, peintre célèbre du Siècle d’or, (1632-1675), utilisait souvent le bleu d’outremer :

    Les Bleus sont deux fois champions, dommage que les Bleues se font battre hier, par 2-1.
    L’équipe de football italienne est même surnommée la « Squadra azzurra », soit « l’équipe bleue » .
    La Celeste - Les Bleu ciel (l’équipe d’Uruguay).
    Estonie - Sinisärgid - Les Bleus.

  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 juin 21:42

    Johannes Vermeer . Bon, la messe est dite en quelques tableaux .


  • mmbbb 1er juillet 10:52

    et la malachite servait de pigment vert , la cochenille de pigment rouge , orpiment de pigment jaune etc. Michel Ange a utilise le lapis lazuli pour peindre la chapelle sixtine La provenace est l Aghanisatan 


Réagir