vendredi 18 septembre 2020 - par Nagy

Réforme du financement de la psychiatrie :

Publicité
Ils nous l’avaient juré sur leurs grands dieux, la santé échapperait désormais au principe de la concurrence et de la rentabilité. Des réformes structurelles allaient s’imposer au sortir de la crise COVID... Certains ont cru au Ségur de la Santé. La grande stratégie de communication, toujours la même (grand débat, grenelle, convention citoyenne…), en plus d’accoucher d’une souris a montré le déplorable spectacle de cette démocratie représentative. Où comment certains syndicats professionnels peuvent se coucher pour quelques euros, quelques primes ou quelques avantages catégoriels en criant à la victoire alors que l’argent débloqué est là pour aggraver la situation de catastrophe, tout en divisant les professionnels.


2 réactions


  • Ruut Ruut 24 septembre 2020 21:54

    Bienvenue en Inhumanocratie...

    L’UE En Marche...


    • HELIOS HELIOS 27 septembre 2020 17:13

      @Seul le contenu compte

      ... sans vouloir polémiquer,c’est bien l’UE qui exige un plafond de dépenses pour la santé, les retraites etc.... y compris la mise en concurrence des grands services indispensables a la vie ! ! !


Réagir