vendredi 6 avril 2018 - par Nagy

Seulement 1 étudiant sur 10 est enfant d’ouvrier

Les filières d’excellence inaccessibles


Les inégalités entre catégories socio-professionnelles d’origine sont donc particulièrement flagrantes au sein des filières sélectives comme les classes préparatoires, écoles d’ingénieurs ou encore écoles de commerce. « La part, dans les classes préparatoires aux grandes écoles, des enfants d'ouvriers et d'employés, qui représentent 40 % des jeunes, n'a pas changé depuis la fin des années 1990 ».



1 réactions


Réagir