jeudi 28 janvier 2010 - par Stupeur

La menace Supernova

Des astronomes de l'Université de Villanova (Philadelphie, USA), Edward M. Sion, Patrick Godon et Timothy McClain, ont dévoilé, au début de ce mois de janvier, un scénario pour le moins intrigant. Leurs travaux concernent l'étoile T Pyxidis, qui est en fait un binôme d'étoiles. Jusque-là rien de bien inquiétant, si ce n'est la position de ce couple infernal, bien plus proche de la Terre qu'on ne le pensait, et sa possible évolution vers une supernova (1) au pouvoir destructeur cataclysmique. Néanmoins, l'explosion ultime, avec des conséquences potentiellement désastreuses pour la vie sur notre petite planète, est loin d'être une évidence. Voyons cela de plus près.

Ce couple d'étoiles se situe dans la constellation de la Boussole (2)(3) à quelques 3260 années-lumière (4) de la Terre. L'une d'elle est une étoile de type solaire et l'autre une naine blanche (5) qui aspire littéralement sa voisine : 200 millions de tonnes chaque seconde.

Jusque-là les astronomes observaient des explosions régulières de type nova (6) en ce qui concerne cette naine blanche (en 1890, 1902, 1920, 1944 et 1967). Ce phénomène ne s'est plus reproduit depuis plus de 40 ans ; ce qui n'est pas bon signe pour la ligne de la naine gloutonne, qui perdait de sa masse au cours de ces pics d'activité thermonucléaire. Nul doute que nos astronomes surveillent la venue de la prochaine nova avec fébrilité.
 


En attendant, il se pourrait bien qu'un tel appétit conduise irrémédiablement cette étoile vers un effondrement gravitationnel (une fois la limite de Chandrasekhar atteinte), suivi d'une gigantesque explosion thermonucléaire. On parle ici d'une supernova de type Ia (7) dont l'émission de rayons gamma détruirait toute vie sur des dizaines d'années-lumière à la ronde. Le scénario le plus alarmiste prévoit ni plus ni moins que la disparition de la couche d'ozone autour de notre planète, qui deviendrait alors beaucoup moins hospitalière pour des créatures aussi fragiles que nous.

Toutefois, pour certains spécialistes, T Pyxidis serait trop éloignée de notre système solaire, pour être une véritable menace. Et cette supernova pourrait ne survenir que dans plusieurs millions d'années. De quoi laisser le temps de se faire coiffer sur le poteau par une autre étoile, encore plus proche de nous : pourquoi pas Bételgeuse (8), Antarès, ou IK Pegasi (HR 8210), toutes situées à moins de 1000 années-lumière de la Terre, et qui promettent également une fin mouvementée, en tant que supernova.
 
Il est aussi question des hypernovae (des cas particuliers et rarissimes de supernova) qui pourraient être fatales à la vie terrestre. On soupçonne même ces hypernovae d'être à l'origine de certaines extinctions massives survenues au cours de l'évolution chaotique de la vie sur Terre. Mais ce n'est qu'une hypothèse...
 
 
En fin de compte, il semble prématuré de s'aventurer à faire un pronostic sur l'intensité et la proximité dans le temps de La menace supernova. 
A notre petite échelle, les supernovae paraissent menaçantes pour le monde vivant, mais à l'échelle de l'univers chaque supernova est au contraire le creuset qui génère les éléments constitutifs de la vie. Il faut aussi noter que l'étude des supernovae a provoqué un bond spectaculaire dans nos connaissances sur l'univers et son évolution. Ainsi, on sait désormais que l'expansion de l'univers s'accélère, alors qu'on imaginait le contraire avant d'avoir cherché à percer les mystères des supernovae.
 
 

Au sujet des Supernovae, un documentaire en 3 parties est visible ici sur Agoravox.TV.
Les chiffres tirés de ce documentaire sont assez éloquents :
Une supernova est 100 milliards de fois plus lumineuse que le soleil.
On estime qu'il y a environ 30 millions de supernovae chaque année dans l'Univers et 1 ou 2 par siècle dans une galaxie type comme la nôtre.


L'animation suivante permet de comparer les tailles des différents astres, notamment, la Terre, Jupiter, le Soleil et Bételgeuse :
 
 
 
 
Astronomy Magazine


LEXIQUE :

(1) Supernova : Une supernova est l'ensemble des phénomènes conséquents à l'explosion d'une étoile, qui s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Vue depuis la Terre, une supernova apparait donc souvent comme une étoile nouvelle, alors qu'elle correspond en réalité à la disparition d'une étoile.
Les supernovas sont des évènements rares à l'échelle humaine : leur taux est estimé à environ une à trois par siècle dans notre Voie lactée. Il est à noter qu'à notre époque aucune supernova n'a été observée dans notre Galaxie depuis l'invention du télescope ! La dernière en date est celle dite de Kepler, SN 1604. ... ( Voir la suite ici )

(2) Constellation : Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur la voûte céleste.
Actuellement, l'Union astronomique internationale (UAI) divise le ciel en 88 constellations avec des frontières précises, pour que tout point du ciel appartienne à une constellation. ...( Voir la suite ici )

(3) Constellation de la Boussole : La Boussole est une petite constellation du ciel austral, sans étoile particulièrement lumineuse. La constellation de la Boussole est limitrophe de l'immense Navire Argo incluse depuis l'Antiquité par Ptolémée. Elle fut nommée en même temps que Nicolas-Louis de Lacaille démantela le navire en trois constellations en 1752. ...( Voir la suite ici )

(4) Année-lumière : L’année-lumière (symbole al, anciennement année de lumière) est une unité de distance utilisée en astronomie.
Une année-lumière est la distance parcourue par un photon (ou plus simplement la lumière) dans le vide, en dehors de tout champ gravitationnel ou magnétique, en une année julienne (365,25 jours ; soit : 31 557 600 secondes). La vitesse de la lumière dans le vide étant (par définition du mètre) de 299 792 458 m/s, une année-lumière est exactement égale à : 9 460 730 472 580,800 km ≈ 9 461 milliards de km = 9,461 Pm ou 9 461 Tm. ...( Voir la suite ici )

(5) Naine blanche : Une naine blanche, appelée aussi naine dégénérée est une étoile de petite taille composée essentiellement de matière dégénérée. De masse comparable à celle du Soleil, pour un volume comparable à celui de la Terre, sa densité est très élevée. Sa température de surface, qui peut être élevée, provient de l'émission de l'énergie thermique stockée au cœur de l'étoile. Malgré cela, elle a une faible luminosité totale, en raison de sa petite superficie. Les naines blanches constituent approximativement 6 % de l'ensemble des étoiles connues dans le voisinage solaire. ...( Voir la suite ici )

(6) Nova : En astronomie, une nova est une étoile qui devient très brutalement extrêmement brillante, avec une grande augmentation de son éclat, qui peut être de l'ordre de 10 magnitudes. Cette vive luminosité ne dure que quelques jours, et l'étoile reprend ensuite progressivement son éclat initial. ...( Voir la suite ici )

(7) Classification spectrale : Historiquement, les supernovas ont été classifiées en fonction de leur spectre, suivant deux types, notées par les chiffres romains I et II, lesquels contiennent plusieurs sous-types. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Supernova)
Type Ia : Les supernovas de type I ont un spectre qui ne contient pas d'hydrogène. Si le spectre montre la présence de silicium, on parle de type Ia.

(8) Bételgeuse : Bételgeuse (α Orionis) est une étoile variable semi-régulière, une supergéante rouge de la constellation d’Orion, située entre 430 et 640 années-lumière. C’est la 9e plus brillante étoile du ciel. Bien qu'ayant la désignation de "alpha" dans la Désignation de Bayer, elle n'est que la deuxième de la constellation d'Orion, derrière Rigel. ...( Voir la suite ici )


59 réactions


  • Arcane 28 janvier 2010 11:10

    Article tres interessant.

    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 11:33

       
      Merci Arcane
      Ce sujet était assez éloigné de mes préoccupations à vrai dire. Et depuis le weekend dernier je m’y intéresse de plus en plus : les planètes, les étoiles, les galaxies... Je vais sûrement me spécialiser dans cette voie (lactée) pour mes prochains articles. smiley smiley
       


    • Arcane 28 janvier 2010 11:44

      Bonne idee Stupeur. 

      Mais ne vous sentez pas obligee d’y mettre une pincee d’apocalypse potentielle pour etre tendance, comme vous le fait justement remarquer John ci-dessous smiley

    • Pyrathome pyralene 28 janvier 2010 13:08

      Excellent billet , mais ne devrait-on pas avoir plus peur d’un trou noir.............. ?


    • Arcane 28 janvier 2010 13:42

      Oui Pyralene, surtout quand t’as la tete dans le cul ! smiley

    • Pyrathome pyralene 28 janvier 2010 14:52

      Toi , à priori , t’as le cul dans la tête........tu fais caca par la bouche smiley smiley smiley smiley smiley


    • cmoy patou 28 janvier 2010 14:52

      n’importe quoi, faut tourner ta langue sept x.


  • John Lloyds John Lloyds 28 janvier 2010 11:12

    Interessant, ton article, la tutoyeuse, j’ai plussé car les articles de vulgarisation astronomique sont bien rares sur AV, et celui-ci est assez bien écrit, surtout par une môme de l’âge de mon fils.

    ceci étant ... la « menace » ... Hum !?

    « Ce couple d’étoiles se situe dans la constellation de la Boussole (2)(3) à quelques 3260 années-lumière »

    ...

    « dont l’émission de rayons gamma détruirait toute vie sur des dizaines d’années-lumière à la ronde »

    On en est loin, des dizaines d’AN, même si l’incidence pourrait être très nuisible, et surtout, si ça se produit, c’est pour dans 3260 ans. La menace la plus urgente, à ce jour, c’est qu’on ne s’autodétruise pas nous mêmes smiley


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 11:43

       
      Bonjour John
      J’ai relativisé et minimisé la menace dans un passage de l’article :
      " Toutefois, pour certains spécialistes, T Pyxidis serait trop éloignée de notre système solaire, pour être une véritable menace. Et cette supernova pourrait ne survenir que dans plusieurs millions d’années. "
      Si tu regardes les sources de l’article -qui me semblent pourtant sérieuses-, elles ne prennent pas beaucoup de précautions et font vraiment dans le catastrophisme en prenant l’annonce sur T Pyxidis au pied de la lettre.
      La menace en provenance du plancher des vaches est sûrement plus à craindre, je suis d’accord avec toi.

      Merci
       


    • OrphelinPolitique 28 janvier 2010 11:48

      Des dizaines d’année lumières séparent la Terre de cette étoile, certe, mais cela ne veut pas dire que si elle explose, on en percevra les conséquence dans 3260 ans : en fait, on voit l’étoile telle qu’elle était il y a 3260 ans. Peut-être qu’une explosion est déjà survenu, et le flux de rayon est en chemin. Mais on ne le saura pas avant qu’ils n’arrivent...


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 12:37

       
      Bonjour OrphelinPolitique
      Ce concept est difficile à appréhender et pourtant tu as raison : si une étoile observable depuis la Terre, disons à 1000 années-lumière, devenait une supernova aujourd’hui, nos descendants s’en rendraient compte seulement au début du prochain millénaire.
       


    • Gasty Gasty 28 janvier 2010 14:07

      Ouais ! c’est bon john Lloyds moi aussi j’ai le pouvoir de plusser si je veux , quand je veux ou je veux et avec qui je veux.


    • secular 28 janvier 2010 14:30

      Ceci dit, 3260 AL de la Terre cela signifie que l’on observe ces étoiles avec 3260 ans de retard et donc rien n’interdit de penser qu’elles ont pu devenir supernova il y a 3250 ans et qu’on sera arrosé de rayon nocifs dans les 10 ans.... tout comme rien n’interdit de penser que 3000 ans plus tard il ne s’est toujours rien passé ce qui nous laisse encore au moins 3000 ans pour souffler :)


      Donc l’article est intéressant pour faire prendre conscience à tous qu’on n’est pas à l’abri du danger sur notre petite Terre. 

      Voici d’autres menaces : le soleil et sa super éruption supposée prévue pour très bientôt (2010- 2012 ?) et qui pourrait griller tous nos appareils électroniques (la dernière de ce genre date de 1859 mais à l’époque on ne dépendait pas de l’électronique pour vivre ; ) ) , l’étoie WR 104 qui nous tirera un jour ou l’autre une salve de rayons mortels http://www.scientox.info/Y104-Le-danger-vient-de-l-espace+.html , l’étoile géante Betelgeuse 
      (600 fois le diam du Soleil) est aussi soupçonnée de pouvoir devenir un jour une supernova elle est elle a un peu plus de 500 AL de la Terre...etc

      Bref.... soyons Gaulois, oui le ciel peut nous tomber sur la Tête et il a de multiples façons de le faire :)





    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 22:48

       
      Bonsoir secular
      Le ciel a été plutôt clément avec nous durant ces derniers siècles. Nous allons sûrement le payer un jour... le plus tard sera le mieux.
      Si l’Homme est une créature vraiment intelligente il trouvera le moyen d’essaimer dans ce vaste univers, avant que le ciel ne lui tombe sur le crâne. D’un autre côté, si ça arrive la semaine prochaine, l’Humanité n’aura pas eu beaucoup de temps pour devenir suffisamment intelligente. smiley smiley
       


  • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2010 11:52

    merci pour cet article interessant , l’explosion d’une supernova est une des hypothèses pour expliquer la disparition soudaine des grands mammifères d’amérique du nord au Pleistocène , une autre étant la surchasse .


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 12:52

       
      Salut LE CHAT
      Merci pour le lien. Effectivement, c’est une hypothèse qui peut se défendre. Si c’est arrivé, nous sommes la preuve que la planète n’a pas été totalement stérilisée. Ouf ! smiley smiley
       


  • bonnes idees 28 janvier 2010 12:12

    Un peu d’astophysique ne fait pas de mal. Article fort intérressant mais hélas trop rare. Cela nous change de la politique et de l’économie. C’est mamie nova qui va en être soufflé.


  • BABAYAYA BABAYAYA 28 janvier 2010 12:13

    Bonjour à tous,

    en effet un peu de fraicheur ne nuit pas......
    merci pour cet article.....


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 13:38

       
      BONJOUR BABAYAYA
      Oui, on est bien, à la fraîche, la tête dans les étoiles. ** smiley ** smiley **
       


  • Gasty Gasty 28 janvier 2010 12:29

    « Ainsi, on sait désormais que l’expansion de l’univers s’accélère. »

    Ah bon ! Quelle imprudente hardiesse.


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 13:33

       
      Bonjour Gasty
      Il y a beaucoup de chats par ici, non ?
      C’est du lourd ! Je me sens un peu sous-dimensionnée pour intégrer toutes ces dimensions. smileysmiley
       


    • Pyrathome pyralene 28 janvier 2010 14:04

      « Ainsi, on sait désormais que l’expansion de l’univers s’accélère. »

      C’est une simple constatation des redshifts depuis un siècle qui permet d’affirmer cela ,tout le modèle du big band repose sur ça , mais quand est-il réellement ?
      Les mirages de l’univers peuvent induire en erreur , il reste encore beaucoup de choses à découvrir pour être aussi catégorique....qui plus est , à des distances gargantuesques !!
       La théorie des cordes et super cordes , maintenant pourrait damer le pion au BB...avec ces univers multiples imbriqués....
      Est-ce vraiment les astres qui s’éloignent les uns des autres ou l’univers qui s’expanse ? ou une simple illusion d’optique.... ??


  • UnGeko 28 janvier 2010 12:46

    Bonjour merci pour l’info !

    Il semble que la menace d’Apohis en 2036 soit plus tangible !


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 14:22

       
      Bonjour et merci UnGeko
      En 2036 ?
      Cela nous laisse quelques années pour en parler ici. * smileysmiley *
       


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 janvier 2010 12:58

    Tout fout le camps, même l’univers...que voulez vous ma bonne dame !
    Mais, j’y pense, que disent les astrologues et voyants...sont-t-ils au rouge ?


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 15:22

       
       Je vois, je vois... je vois que les voyants sont au rouge et qu’il est temps de se mettre au vert.
       Je vois également qu’il y a quelque part un Lisa SION 1 qui précède Lisa SION 2. smiley smiley
       


  • LongSk8er 28 janvier 2010 13:42

    Je ne comprends pas cet acharnement médiatique à faire de l’astronomie du sensationnalisme.

    Presque tous les documentaires consacrés à l’astronomie relatent des « dangers de l’univers », un peu à la manière de cet article.
    Pourtant l’astronomie est une science largement méconnue du grand public et un article de vulgarisation et/ou sur les nouvelles découvertes serait bien plus de mise.
    Demain la Terre sera en opposition avec Mars, c’est une bonne occasion de sortir jumelles, télescopes, yeux, même dans le ciel meurtri des villes.
    Si la météo le veut bien sur.

    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 14:47

       
      Bonjour LongSk8er
      Il faut dire aussi que la nature même d’une supernova se prête bien à faire du sensationnalisme catastrophiste. Comme je le dis plus haut, j’ai quand même essayé de tempérer les ardeurs apocalyptiques des sources à l’origine de cet article.
      Je pensais justement parler de nos connaissances sur les planètes du système solaire (et leurs lunes pour certaines) et les travaux de recherches en cours, dans un ou plusieurs articles. Il y a encore de quoi à découvrir.
      Merci pour l’info sur la position de Mars demain.
       


    • LongSk8er 28 janvier 2010 19:03

      Une explosion de supernovae suffisamment lointaine pour ne pas brusquer notre petite atmosphère serait avant tout un magnifique spectacle !


  • aigle80 aigle80 28 janvier 2010 14:19

    Bel article ! interessant surtout !ça recale un peu nos préoccupations egoistes...eh oui un jour la terre disparaitra dans un grand boum !! on ne mérite peut être pas mieux !!c’est la loi de l’univers !on efface l’ardoise et on recommence en espérant que ce sera pas pour réediter les mêmes conneries...


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 15:49

       
      Bonjour aigle80 et merci
      Il faut avoir confiance dans la capacité de l’Homme à échapper au grand boum, pour aller refaire les mêmes conneries... sur d’autres planètes. Yes, he can ! smiley
       


  • heliogabale boug14 28 janvier 2010 14:48

    Article très intéressant. Quoiqu’il en soit, il est impossible de prévoir un supernova et si un tel événement devait avoir lieu à quelques encablures de notre chère planète, ça pourrait être la fin de l’humanité. Par ailleurs, un supernova peut provoquer des irradiations et donc des mutations génétiques donc notre fin pourrait être encore plus affreuse.


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 16:11

       
      Merci boug14
       L’espèce humaine s’avère relativement fragile face à une telle irradiation ; les fourmis s’en sortiront mieux... peut-être... smileysmileysmiley
       


  • cmoy patou 28 janvier 2010 15:06

    Bon article,merci à l’auteure,

    Parmi les menaces :

    Les meilleurs scientifiques de la planète sont incapables de nous expliquer le réchauffement de l’espace, la recherche se contente de sacrifier des milliards d’euros sur la table de l’Agence Spatiale Européenne et d’entretenir des grands-prêtres ( ils sont tous fonctionnaires internationaux et ne paient pas d’impôts ) pour nous prédire ce qu’il va faire.

    Et les scientifiques ne savent pas pourquoi, mais en octobre et en novembre 2003, notre soleil a connu des explosions phénoménales, jamais vues depuis qu’ils savent mesurer avec précision son activité, c’est-à-dire depuis 400 ans.


  • Jean Lasson 28 janvier 2010 17:42

    Corrigez-moi si je me trompe, mais il me semble avoir lu que l’explosion d’une supernova débute par un effondrement gravitationnel (une fois atteinte la limite de Chandrasekhar) avec la constitution d’un trou noir, lequel émet ensuite un puissant jet de rayonnement gamma dans une seule direction. Cette émission est appelée un « sursaut gamma » et c’est l’évènement le plus violent de l’Univers. J’ai lu qu’alors, si la supernova était localisée dans notre galaxie, où qu’elle fût, si le jet gamma atteignait la Terre, celle-ci serait entièrement vaporisée en quelques instants...

    Mais les « chances » seraient faibles, heureusement !


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 18:10

       
      Heureusement ! smiley
      Apparemment WR 104 aurait pu être une de ces étoiles à sursaut gamma menaçant la Terre.
      Pas mal du tout l’image de la Nébuleuse du Crabe !
       


  • Jean Lasson 28 janvier 2010 17:44

    A part cela, la description de la « naine blanche » me rappelle furieusement un homme politique français. Pas vous ? smiley


  • ZEN ZEN 28 janvier 2010 18:02

    Super ! (nova-sur Avox)
    Stupeur ! smiley
    No worry ! De toutes manières, dans quelque 5 milliards d’années, le soleil va nous lâcher, alors... smiley


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 19:56

       
      Bonsoir ZEN
      Nous avons donc 5 milliards d’années pour esquiver le coup... ça devrait le faire. smiley smiley
      Suffit juste de trouver un plan B. Quelqu’un en parle plus bas ; je vais voir ça avec lui... * smiley *
       


    • curieux curieux 29 janvier 2010 06:57

      Oh Zen, la trouille que j’ai eu : j’avais lu : cinq millions d’années, ouf !


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 20:11

       
      Bonsoir Castor
      Un peu que ça fout la frousse ! Je ne dors plus que d’un oeil depuis que je sais... smiley
      Pour le plan B : se référer à Asimov, Arthur C. Clarke, Heinlein, Orson Scott Card, Herbert,...

      Je vais continuer à mon rythme : c’est-à-dire pas très rapidement, au hasard de mes découvertes.
      Merci !
       


  • Pyrathome pyralene 28 janvier 2010 19:04

    Super article comme on aimerait en voir plus !... smiley continuez dans cette voie !!...


  • ChatquiChouine ChatquiChouine 28 janvier 2010 19:39

    Bonjour Stupeur, (eh oui, un chat de plus !)

    Joli travail, votre petit article, avec un petit film à la fin fort bien fait.
     Il est vrai que j’ai toujours eu un faible pour ce qui touche à l’ Astronomie, car tout nos repères sont bouleversés. Les années lumières, les unités astronomiques, la gravité, les trous noirs, les pulsars, la quasars...tout un champ lexical propre à nous titiller l’imaginaire dans un déluge de feu, de couleurs et de silence.
     J’avais la chance d’être gamin lors des missions Apollo et Voyager et je peux vous dire que suivre ces épopées, ça vous mettez un peu plus d’étoiles dans les yeux que les « soap » d’aujourd’hui.
     Une époque ou beaucoup voyaient une conquête planétaire proche et ou les caméras des sondes spatiales étaient tournées vers le ciel,et non pas vers nos rues.
    Une époque ou la connaissance prenait le pas sur la surveillance.
    Enfin bref, au-delà de la petite pointe de nostalgie manifeste dans mon propos, j’ aimerais qu’ils soient beaucoup de votre génération à s’interesser à cette immensité parsemée de lucioles parfois prêtes à exploser mais aussi de points noirs gourmands de matières stellaires.
    Et peut-être que dans ce balet cosmique, d’autres s’interrogent, se demandant si nous aussi, nous existons.
    Pour ce qui me concerne, je n’attend qu’une chose, c’est qu’un physicien ou un mathématicien arrive a prouver qu’il est possible de contourner les théories d’Einstein et que l’on peut se déplacer plus vite que la lumière.

    Au plaisir de vous retrouver dans une future étape de vos explorations astronomiques.


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 22:08

       
      Oh ! J’ai cru voir un chat noir...
      Bonjour ChatquiChouine
      Eh oui, c’était le bon vieux temps les missions à Polo ! Il faudra trouver un moyen de voyager plus rapidement si l’on veut sortir de notre cocon un jour. En évitant de croiser ce genre de bestiole un peu collante voire carrément antipathiquesmiley smiley J’aime autant croiser un chat noir finalement. smiley
       


    • ChatquiChouine ChatquiChouine 28 janvier 2010 23:08

      Ah oui, une vieille connaissance, Alien !

      Quand je pense que ce coquin de Ridely Scott n’avait pas prévenu ses acteurs lors de la scène ou le 8éme passager sort des tripes de Kane, ceci afin d’avoir un rendu émotionnel plus...véridique (histoire authentique).

      Bon c’est vrai que, si tu vois les rencontres intersidérales sous cet angle, ça ne motive pas des masses.


    • Stupeur Stupeur 28 janvier 2010 23:30

       
      Ah ! Il est joueur le Ridley.
      Sinon, on peut croiser des bestioles moins violentes avec les humains, mais sans pitié avec les chats... smiley


  • FritzTheCat FritzTheCat 28 janvier 2010 21:42

    Après la burka, voila les mamies-novas... scusez les super-novas.


    Très bon article de vulgarisation scientifique.

  • curieux curieux 29 janvier 2010 06:59

    De toute façon, après la grippe aviaire, la grippe A, le réchauffement climatique, l’élection de Sarkozizi, c’est pas une super nova qui va nous foutre la trouille, non ?


    • Stupeur Stupeur 29 janvier 2010 14:54

       
      Bonjour curieux
      Si, un peu quand même... Remarque, comme nous ne pouvons rien faire pour éviter le danger, il n’y a pas lieu de se morfondre en attendant. La meilleure chose serait d’étudier à fond ces phénomènes destructeurs, ça pourra être utile pour nos lointains descendants. smiley smiley
       


  • Stupeur Stupeur 29 janvier 2010 17:52

     
    Pour connaitre les détails techniques de la simulation 3D de l’explosion d’une supernova de type Ia (dont j’ai mis une image dans l’article), vous pouvez aller visiter cette page sur Cosmos online (c’est en anglais) : avec un supercalculateur de plus de 160 000 processeurs.
    On trouve également une séquence de 6 images sur le site computerweekly et une vidéo ici.
     


  • ohgouste 21 mai 2010 10:34

    très bon article de culture scientifique


Réagir