mercredi 7 septembre 2022 - par Réflexions du Miroir

La politique face à la crise énergétique

Le but du billet "Humour noir dans un monde de brutes ou d'abrutis" n'était pas pour virer dans l'humour béat mais pour casser la morosité rémanente et de donner de la confiance en soi. 

Il y a une semaine, la RTBF se posait la question au sujet des partis belges dont les différences ne seraient reliés qu'à des principes historiques qui sont dépassés aujourd'hui.

Bertrand Henne s'est posé la question "Qu'est-ce qui fait la différence entre les partis ? Deux philosophes non politologues pourraient y répondre. Et si la réponse n'était pas qu'une simple question de principe", conclut-il.

(préambule podcast

)

Aujourd'hui, le problème principal pour les politiques c'est comment résoudre la crise énergétique, les prix de l'énergie qui explosent. Certains pensent même que cela pourrait déboucher sur une crise de la démocratie.

Vendredi dernier, ce furent les questions et réponses des citoyens belges et aussi comment les autres pays parviennent à passer plus facilement cette transition de l'énergie relativement bon marché à l'énergie chère.

 

1. Le Libéralisme (MR)
podcast

Wiki dit : Le libéralisme est un courant de pensée qui prône la défense des droits individuels (isonomie, liberté, sécurité, propriété…), au nom d'une vision fondée sur l'individu et la coopération volontaire entre les humains. Le système libéral repose donc sur la responsabilité individuelle dans une idéologie dite de droite et le libertarianisme repose sur l'idée que chaque être humain possède des libertés et droits fondamentaux qu'aucun pouvoir n'a le droit de violer. Le libertarianisme veut limiter les obligations imposées par le pouvoir au profit du libre choix de chaque individu.

Articles annexés : Travail et égalité : la matrice libéraleTout cela au nom de DarwinCapitalisme naturel ou artificiel ?

2.Le socialisme (PS)

podcast

Wiki dit : Le mot socialisme recouvre un ensemble très divers de courants de pensée et de mouvements politiques, dont le point commun est de rechercher une organisation sociale et économique plus juste.

Articles annexés : La démocratie manipulée par la séduction des nouveaux médiasJobs contre Flops

 

3. Le communisme (PTB)
podcast

Wiki dit : Le communisme est une organisation politique, sociale, fondée sur la suppression de la propriété privée au profit de la propriété collective.

Articles annexés : Que reste-t-il de Karl Marx ?

 

4. L'écologie (Ecolo)
podcast

Wiki dit : L'écologie politique lutte contre l'uniformisation de la culture et des productions. Elle se bat pour la reconnaissance des minorités et l'égalité de leurs droits. Une de ses originalités réside dans la mise en place de priorités différentes, dans une volonté de remettre le citoyen au centre du débat politique.

Articles annexés : Du déluge aux collapsologues, Cop21, non peut-être, Pourvu que ça dureSouffle toujours, tu m'intéresses, Le bâton et plus beaucoup de carottes

 

5. La morale chrétienne et humaniste(Les Engagés)
podcast

Article annexé : Le bien et le mal, une question branchée ?

 

La crise énergétique actuelle

D'après une étude scientifique, les vacances ne servent à rien 
podcast

 .

Certainement pour trouver des solutions aux problèmes énergétiques.

Si on se tient uniquement aux principes politiques précisés d'entrée de jeu, on n'est pas encore sorti de l'auberge non plus. 

Il n'y a pas de miracle mais beaucoup de mirages avoue le premier ministre belge surtout en politique.

Qu'on se le dise, la situation économique est grave.

0.jpg

Quand la balance des paiements n'est plus en équilibre et qu'il y a des milliards d'euros en déficits, cela la fout mal à la poche du côté du cœur..

On peut temporiser les paiements, les factures et tout le reste mais qu'il faudra finir un jour par devoir les solder et annuler les pertes.

Le pic de l'excitation est à son comble à cause de l'énergie. Le pic de l'extraction du pétrole est un vieux sujet de concertation. Mais qui s'en rappelle encore ?

En mars 2006, l'enquête de Eric Laurent "La face cachée du pétrole" parlait de pic de consommation.

Contrée partiellement par la réponse à la bergère de Pierre Radanne ex-président de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, ne rassuraient pas mais les habitudes consuméristes n'ont pas été envoyées dans la poubelle de l'histoire. 

Changer de système en sortant du pétrole, c'est de l'histoire qui sent la naphtaline et on cherche toujours un autre moyen de créer l'énergie de manière satisfaisante et suffisante pour le remplacer pour ne pas mettre son petit pull.

Pendant l'été 2014, le billet "Du noir au feu" raconte qu'on a été à la limite du blackout pour l'hiver. Trois centrales nucléaires sur six étaient déclarées en panne.

En 2022, la fourniture de gaz à partir de la Russie trop exclusive ont radicalisé le problème de l'énergie suite à la déclaration de guerre avec l'Ukraine. L'Europe a décidé de réduire drastiquement les relations commerciales avec la Russie mais sans avoir anticipé comment remplacé le manque à gagner. Duc coup, c'est la panique. Il faut agir dans l'urgence pour boucher le trou béant. 

En résumé, les problèmes actuels suite aux prix de l'énergie qui n'ont jamais grimpé aussi haut et aussi rapidementpodcast

.

L'Espagne et le Portugal ont pu réduire les prix de leur énergie par trois par rapport à la Belgique grâce à un système de subsides
podcast

.

L'Allemagne change d'optique et de raisonnement avec Olaf Scholz
podcast

.
Quoiqu'on dise, la question de la hausse de prix de l'électricité n'est pas banale
podcast

Le débat de jeudi sur ARTE posait la question : faut-il une taxe sur les superprofits ?

podcast

.

La taxation des superprofits ne suffira pas à rendre la facture énergétique payable et acceptable. Des recours sont toujours possibles par des obstacles légaux. Redistribuer l'argent des multinationales de l'énergie aux bénéfices vertigineux, ce serait oublier que le fait de choisir d'être une multinationale n'est pas lié uniquement à l'exportation et l'importation. Une société de ce type peut disposer de ses bénéfices dans un pays pour abaisser les pertes d'un autre dans lesquelles, elle exerce ses activités. Elle n'a pas d'autres frontières que celles qu'elle a choisies. C'est d'ailleurs tout l'art de la guerre d'une multinationale.

0.jpg

L'Etat bénéficie aussi des augmentations de prix des marchandises par le montant des taxes.

On constate immédiatement que transférer des fonds d'un système commercial à un autre n'est pas aussi évident qu'il y paraît. 

Le Comité de Concertation (CODECO) du gouvernement belge de mercredi dernier n'a servi à quasiment à rien d'autres que des mesurettes de prolongation déjà enclenchées. Le 5 septembre, les dirigeants des entreprises rencontrent le gouvernement. Le droit passerelle revient dans les idées. 

J'écrivais en 2019 : Comment a-t-on pu en arriver là ? 

0.jpg

La Société Générale de Belgique fut sans doute la plus importante société qui ait jamais existé en Belgique. Elle était devenue un monstre réunissant une série de sociétés qui n'était pas à l'abris des attaques en Bourse.

Elle n'existe plus depuis 1988, suite à l'OPA de de Benedetti, toutes les productions énergétiques et bien d'autres proviennent de l'étranger et la Belgique se retrouve le dindon de la farce. Tractebel dont il y est question, est une entreprise internationale mais d'origine belge. Elle fournit des services de conseil et d'ingénierie dans les domaines de l'énergie, de l'eau, du nucléaire et des infrastructures pour le groupe industriel énergétique Engie mais français.

On entend que nous serions revenus à une situation d'antan à la grecque.

Tout le monde espère beaucoup dans la réunion des ministres européens du 9 septembre.

En France, le Monde diplomatique a enquêté et a analysé les problèmes spécifiques au pays par la situation historique de manière contradictoire :

Si l'idée de départ que la concurrence ferait baisser les prix du gaz et de l’électricité, au profit des ménages comme des entreprises, il s'est produit l’inverse. Si la reprise chaotique d’une économie bouleversée par la pandémie explique l’origine de la flambée actuelle, la dérégulation génère une augmentation structurelle des prix très inquiétante. Depuis la fin de l’été 2021, les prix de l’énergie grimpent dans toutes les régions du monde. Le tarif régulé du gaz en France a augmenté de 57 % pour les ménages depuis le 1er janvier. En dix ans, l’électricité est passée de 120 euros le MWH à 190 euros. L’inflation dans la zone euro est à son plus haut niveau depuis 2008 et menace particulièrement les personnes précaires et les entreprises. Des commentateurs y voient des raisons conjoncturelles, alors que les vraies causes sont structurelles. La directive de 1996 concernant les «  règles communes pour le marché intérieur de l’électricité  » a été votée pour gérer ce monopole naturel. Les États membres ont bâti un service public intégré pour assurer la production, le transport et la distribution avec «  un marché de l’électricité concurrentiel et compétitif  » et en amorçant en plus, la privatisation du gaz. La «  séparation patrimoniale  » vise à isoler des activités précédemment intégrées au sein d’une même entreprise publique de façon à les rendre indépendantes les unes des autres. La gestion en réseaux est séparée comptablement et juridiquement, pour offrir un traitement «  équitable  » à tous les producteurs et fournisseurs qui se feront concurrence sur les marchés dérégulés. Le Réseau de transport d’électricité (RTE) et Électricité réseau distribution France (ERDF, à présent Enedis) sont détachés d’Électricité de France (EDF). Ex Gaz de France (successivement GDF Suez et Engie), le réseau de gazoducs à haute pression transféré à GRTgaz et les activités de distribution à Gaz réseau distribution France (GRDF). Les Bourses du gaz et de l’électricité répondant au principe fondateur du modèle néolibéral ont la vocation à remplacer les tarifications encadrées par les pouvoirs publics. Les contrats «  à terme  » permettaient une livraison différée dans le temps pour un prix conclu à l’avance. Aujourd'hui, ce sont des contrats «  spot  » des livraisons qui sont choisis en temps réel dans la gestion du réseau «  indépendante  » qui permet d'acheter du gaz à des pays producteurs et de le vendre aux consommateurs en acquittant un simple péage. Le fournisseur le plus compétitif est celui qui s’approvisionne au meilleur prix et comprime au mieux ses dépenses de fonctionnement. Soumis à la conjoncture, les cours du gaz deviennent très sensibles aux logiques spéculatives qui finissent pas se répercuter sur les consommateurs. La concurrence dans le système électrique se traite avec la quasi-monopole de EDF par les centrales nucléaires. La Commission européenne encourage le système de subvention au tarif d’achat à un prix garanti, bien plus élevé que le coût de production moyen de l’électricité. Financée par tous les consommateurs via une taxe, cette aide proportionnelle à la quantité d’énergie produite vient «  sécuriser  » les investissements privés. Le tarif et le développement des projets renouvelables électriques devient très lucratif et suscite un véritable engouement, non sans effets pervers comme l’implantation subventionnée et désordonnée d’infrastructures photovoltaïque et éoliennes. Le «  facteur de charge  » ou taux d’utilisation annuel des moyens de production s'élève à 14,4 % pour le photovoltaïque, 23 % pour le thermique, 26,5 % pour l’éolien, 29 % pour l’hydraulique et 61 % pour le nucléaire. L’offre commerciale «  de tarification dynamique  », répercutée en temps réel se reporte sur les ménages, les collectivités et les entreprises consommatrices avec le risque de Bourse et des investissements nécessaires au bon fonctionnement du réseau suivant un «  ordre de mérite  ». Les moins chers sont l’éolien, le solaire, l’hydraulique au fil de l’eau et le nucléaire suivis par les centrales thermiques en reflétant un «  coût complet  » et optimisé du mix énergétique. Avec la Bourse de l’électricité, le cours du MW/H varie en permanence au fil de la journée en fonction de l’offre et de la demande qui en période de pointe peut offrir des profits faciles aux gestionnaires de centrales thermiques ou hydroélectriques avec l’augmentation du prix du carbone et les fluctuations d’autres marchés par une mécanique complexe. Réclamer un retour de l’énergie dans le giron public au temps long avec la planification des investissements, à des tarifs stables, lisibles et équitables devient un rêve." 

La concurrence n'a pas résolu les problèmes d'énergie. C'est un fait.

 

Et maintenant, on fait quoi ?

C'est la question qu'a envoyé ARTE a tous les citoyens européens 

Augmenter la sobriété énergétique puisque la meilleur énergie, c'est celle qu'on ne consomme pas. Tout bénef pour la planète.

1.png

Les questions fusent chez les citoyens consommateurs belges...

- Combien de temps cette crise durera-t-elle ?

- Jusqu'au moment où tout redeviendra sous contrôle avec les différents moyens de production d'énergie dont on connait les sources naturelles ou artificielles. 

Que faire quand un contrat d'énergie arrive à échéance ?

Les contrats fixes n'existe plus que chez un fournisseur d'énergie. Comparer les prix est difficile au vu du nombre de paramètres à prendre en compte. 

Pourrait-on augmenter progressivement les prix pour arriver au plus gros consommateurs ?

- Pas aussi simple que cela. La mauvaise isolation des habitations contre le froid et le chaud empêchent de penser à cette solution. C'est parmi les plus pauvres que l'isolation est la moins bonne. Il faut donc une réflexion de fond.

- Les coopératives par les achats groupés pour payer moins cher ?

 - N'apporte pas une économie importante.

Installer le photovoltaïque pour se fournir en électricité, est-ce encore intéressant ?

- Cela dépend de paramètres de positionnement par rapport au soleil.

La numérisation de l'économie par la production capitaliste a créé une situation qui produit plus que nécessaire localement et cela a imposé d'exporter les surproductions et d'importer ce qu'on ne peut produire localement à bas prix.

L'inflation est une résultante automatique pour laisser une certaine rentabilité en soldant les prix de vente au minimum pour évacuer les invendus et pour pouvoir apporter du neuf et utiliser le cash-flow engendré par les ventes dans la production ancienne.

3.png

Pour freiner la consommation et la production demande de revoir les principes de la croissance.

Sacré croissance... quand tu nous tiens...

Il faut rendre les productions plus rares, plus spécialisées, plus globales. Cela générerait des prix en augmentation en augmentant la qualité et une rentabilité à l'unité plus importante.

Le capitalisme a permis d'obtenir des prix bas par la quantité et pas par la qualité. 

C'est la transition vers une économie plus réfléchie qui va être pénible aux personnes les plus faibles et qui ne pourront plus se payer des produits à bas prix à devoir choisir entre se chauffer ou manger.

Le problème principal, c'est que le système actuel n'est plus compatible avec le défi climatique qui presse en arrière-plan.

0.png

 

Coin de l'humour à la belge

Pendant l'été 2016, un billet posait une question générique "Et si tout était différent" avec des "si" dont je ne prends que trois réponses.

Et si la langue de bois n'existait paspodcast

Et si la vie était un filmpodcast

Et si tout allait bienpodcast

Aujourd'hui, je sais, ça tombe comme un cheveu dans la soupe.

Ce lundi revenait GuiHomepodcast

.

Mercredi dernier, Thomas Gunzig disait de ne pas faire confiance dans une série de cas

podcast

.

Dominique Watrin posait des questions bêtes et méchantes en les commençant par l'adverbe interrogatif "Comment ?".

J'ai envie de prendre le même principe.

Comment faire confiance en des gens qui n'ont pas compris que nous sommes dans un monde de brutes et d'abrutis comme il le disait ?

Comment faire confiance à quelque chose dont on n'a pas encore compris tous les vices cachés et testé en modèle presque réduit avant de mettre en production ?

Comment faire confiance en des gens qui disent "y a qu'à faire des bénéfices" ?

Comment se faire confiance à en soi-même d'ailleurs si on n'a pas subi des échecs et qui par miracle ou par la réflexion, ont pu être transformés en succès pour sortir des solutions aux problèmes inextricables ?

Comment faire confiance à des humains qui n'ont pas encore compris qu'ils faisaient partie de toutes les formes de vie qui ne survivent qu'en insérant des images de prédateurs et de proies qui elles-mêmes peuvent devenir prédatrices à leur tour ?

Comment faire confiance à ceux qui pensent qu'il ne faut pas se défendre pour vivre ou survivre dans de tels contextes ? 

Comment faire confiance si on ne sait pas que dans la jungle, il n'y a pas de clés sur les portes des prisons ?

Comment faire confiance à certaines choses transmises de père en fils qui sont à adapter pour répondre à l'évolution continue ?

Comment faire confiance à des dirigeants, sans rechercher des liens avec ses propres potentiels pour espérer s'adapter aux crises. Je me souviens que suite à une maldonne lors d'un payement d'électricité dont l'avertissement ne m'était pas parvenu, je me suis retrouvé avec très peu d'électricité disponible et qu'avant de rectifier, j'ai été pénalisé et obligé de choisir l'utilisation des appareils en séquentiel et non plus en parallèle. 

Les problèmes de changement de climat n'ont pas fait émerger l'obligation de changer de mode de vie. Les pénuries d'approvisionnements en énergie feront peut-être sauter le bouchon de champagne dans la sobriété.

 

 

Allusion



61 réactions


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 12:18

    Lisez la ponérologie politique (un peu mal rédigé, mais passons...). et vous aurez tout compris : 

    SARL Les Editions Pilule rouge3 oct. 2008 - 320 pages
    « Le premier manuscrit de cet ouvrage a été jeté au feu cinq minutes avant l’arrivée de la police secrète en Pologne communiste. Le deuxième, rassemblé péniblement par des scientifiques travaillant dans des conditions, quasiment invivables, de répression, a été envoyé par l’intermédiaire d’un messager au Vatican. Aucun accusé de réception n’a été transmis, aucun signe de vie n’a été reçu du messager - la manuscrit et toutes ses précieuses données était perdu. Le troisième manuscrit a été produit dans les années 1980, après la fuite en Amérique de l’un des scientifiques qui avait collaboré au projet. Zbigniew Brzezinski l’a supprimé. »La ponérologie politique une étude scientifique de la genèse du Mal, appliqué à des fins politique« a été façonnée dans le creuset même du sujet étudié. Des hommes de science vivant sous un régime répressif ont décidé de l’étudier cliniquement, d’étudier les fondateurs et les partisans d’un régime du Mal pour pouvoir déterminer quel est le commun dénominateur dans la naissance et la propagation de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. Choquant dans la sobriété clinique de ses descriptions de la vraie nature du mal, poignant dans les passages plus littéraires où l’auteur révèle les souffrances vécues par les chercheurs qui ont été contaminés ou anéantis par la maladie qu’ils étudiaient, cet ouvrage devrait être lu par tout citoyen de tout pays qui se revendique d’une base morale ou humaniste. Car il est certain que la moralité et l’humanisme ne peuvent longtemps supporter les déprédations du Mal. La connaissance de sa nature, de la façon dont il crée ses réseaux et s’étend, de la perfidie de son approche pernicieuse, en est l’unique antidote »—Page 4 de la couverture.
    « Moins

    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 17:49

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       J’ai bien aimé la fin du texte :
      Connaître la nature (du mal), la façon dont il se crée et se répand et l’hypocrisie et la perfidie de son mode opératoire, en est l’unique antidote.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 12:26
    . L’empreinte inconsciente de l’enfance dans le style de management
    Les émotions ressenties dans l’enfance laissent des empreintes massives sur la personnalité. Le style de leadership est profondément enraciné dans la personnalité d’un individu. Il dépend de l façon dont un individu a vécu les événements cruciaux de son développement.

    Comme ces évènements demeurent, en partie, inconscients, on peut s’attendre à l’apparition d’épisodes « d’irrationnalité » lorsque l’individu est confronté à des situations reminiscentes auxquelles il a été confrontées.

    En effet, dans plusieurs cas de comportements soi-disant « irrationnels », dans un cadre organisationnel, il doit se débattre avec son ambivalence, ses fantasmes, ses besoins contradictoires d’acceptation et de rejet, de domination et de dépendance, pour trouver son propre équilibre intrapsychique, sans projeter ses conflits internes sur la situation actuelle.

    2. Le transfert : une repétition dans la relation à l’Autre du passé dans le présent
    Des conflits avec les parents ou les frères et sœurs (les déceptions, réussites et les joies) tissent un « roman familial ». Ce roman a toutes les chances de se rejouer plus tard dans le couple et même au travail.

    Cette tendance à respecter certaines situations (même pénibles) est nommée « transfert ». Les thèmes de la « pièce » sont stables, il y a substitution de personnages au fil du temps.

    Quand vous interviewer un manager qui a changé trois fois d’entreprises en cinq ans pour conflit avec son responsable, on peut commencer à se demander si cette répétition n’est pas le fruit d’un déterminisme inconscient. Il en résulte que le manager doit être le plus conscient possible de son « roman familial » des conflits se jouant dans son théâtre intérieur pour éviter de les projeter à l’extérieur « hic et numc ».

    Une vulgarisation très partielle mais très populaire de l’analyse psychanalytique du leadership a été faite en 1995 par Goleman avec son livre « The Emotional Intelligence » qui a eu un immense succès.

    L’intelligence Emotionnelle du responsable augmente le bien-être au travail et l’engagement des collaborateurs.

    Sa théorie peut être schématisée avec le tableau suivant :

  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 12:36

    Le mal être de l’humain est le sang qui nourrit le capitalisme ou le communisme. Sont à l’origine de ces schéma politiques : Mandeville, Bernays, Adam Smith et le Marqui de Sade.... Il faut générer l« ENVIE » pour fait marcher le capitalisme. C’est basique. René Girard l’a bien expliqué... L’envie est le contraire du désir. L’envie part du manque, Le désir d’une pulsion de vie...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 12:39

    La compétition, c’est moi OU l’autre. L’émulation, c’est moi ET l’autre....


    • charlyposte charlyposte 7 septembre 2022 12:44

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Dans les deux cas on là dans le fion ou je me trompe ???


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 12:57

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Une seule réponse à tous ces messages : je déteste la politique politicienne.
       Quand j’avais un problème à résoudre (je pourrais utiliser le verbe avoir au présent aussi), je cherchais la solution la meilleure, la plus efficace et la moins chère.
       Je n’ai jamais eu besoin de me cacher derrière une couleur politique quelconque.
       Je l’imaginais, j’en discutais, je la défendais et quand tout le monde était d’accord, on passais à l’élaboration. Celle-ci se préparait en cherchant tous les ingrédients nécessaires, en les goupillant avec le projet.
        Mais nous devons aussi voter.
        Et cela se passe par différentes manières en Belgique.
        Vote en tête de liste ou vote en panachant les votes, mais... sur une seule liste.

        Pourquoi pas sur plusieurs ? 
        J’aime les personnalités mais pas les partis dans lesquelles ils sont obligés de s’insérer..
        Une personnalité se perd derrière des drapeaux de partis.
        Bertrand Henne qui a posé la question aux deux philosophes avec les idées sous-jacentes, a détecté ainsi où se trouvaient les problèmes des partis.
        Un individu quand il est seul devant ses problèmes, sera toujours plus impartial que s’il doit s’intégrer dans un schéma avec des bornes fixées par un parti.

    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 12:59

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       La relation OU, ET doit d’après l’algèbre de Boole être accompagnés par la relation XOR
       Algèbre de Boole (logique) — Wikipédia (wikipedia.org)


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 13:20

      @charlyposte le problème c’est quand l’un est dans le « ET » et l’autre dans le « OU ». Comme quoi, mieux vaut choisir soit si possible de travailler en petit groupes qui sont sur la même longueur d’onde. Soit au final de travailler seul.... Nombreux pleurent pour poursuivre le télé-travail.... les patrons « toxiques », ras le bol...


    • charlyposte charlyposte 7 septembre 2022 13:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      ET DONC : on fait quoi ?


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 14:25

      @charlyposte vous êtes dans le cyclone. Moi pas. Il y a longtemps déjà que je suis morte à ce monde. Et le mieux serait encore d’en accepter la fin avec un certain soulagement...


    • charlyposte charlyposte 7 septembre 2022 14:51

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Et qui donc va sonner la fin de tout ça ? smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 15:25

      @charlyposte L’histoire a bien montré qu’il y a eut des cataclysmes qui ont mis fin à des civilisations. Comme l’ATLANTIDE... Un élément climatique causé par la surpopulation la déférestation et donc l’augmentation des pandémies. Tout peut arriver. Et le mieux est de prendre les choses commes elles viennent... Perso, j’ai eu la chance de connaître la « belle époque ». Maintenant de son fait, l’humanité va vivre son pain noir..... J’ai une recette qui a toujours marché : on fait son lit comme on se couche..... Pour le moment les personnes vivent dans le plan astral bien décrit par Fabrice Pascaud. https://www.fabrice-pascaud.fr/articles/astrologie/apercu-astral-de-lannee-2023?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=sujet_15 .

      Mais il est aussi possible de dépasser l’astral et cela s’appelle la supra-conscience. Qui suppose de de détacher de ce qui se passe sur terre... et surtout de ne pas y participer. 

      Sous le ciel est un vase agréablement achevé,

      celui qui œuvre à le perfectionner le détruit,

      celui qui s’en empare le perd,

      nul ne peut le rendre meilleur.

      Lao Tseu extrait du Tao te King (29)

       

      天下 (on prononce kinsia) traduit ici par sous le ciel. Cela se traduit généralement par le monde ou autrefois par l’empire, mais en réalité c’est ce qui est « en bas du ciel »...
       

      L’idée du bonheur est présente dans la notion de perfection 完美 (on prononce wanmei) qui signifie littéralement fini pour être agréable.


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 16:44

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Il faudrait peut-être regarder la suite des cas 
      « Les morts les plus ridicules de l’histoire »
      La vie ne tient qu’à un fil, et certaines personnes célèbres ont pu le constater. En effet, des hommes politiques en passant par des artistes, ces personnalités publiques ont perdu la vie de façon inattendue mais surtout relativement bête. Mourir de rire ? Mourir en voulant embrasser la lune ? Ce sont des situations qui se sont bel et bien produites. Cliquez sur cette galerie pour découvrir plus d’histoires surprenantes sur ces morts relativement ridicules.

      Dans la liste : on commence par...Chrysippe de Soles
      mais la liste est longue et je laisse le soin à qui veut d’en découvrir toutes les causes l’une après l’autre


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 16:47

      Le dernier est le plus marrant
      En 2011, un homme est mort lors d’un combat de coqs illégal en Californie. Le propriétaire avait apparemment attaché un couteau à la patte de l’oiseau, si bien que le coq a accidentellement poignardé l’homme, le touchant mortellement.


  • Lynwec 7 septembre 2022 12:54

    Il n’y a PAS de crise énergétique .

    Il y a une volonté politique de simuler une crise énergétique (créée de toutes pièces) en détruisant les moyens de production d’énergie (arrêt des centrales prétendument non entretenues) et en se fermant l’accès à des circuits d’énergie aux prix raisonnables par sectarisme géopolitique .

    Il est dès lors inutile de s’interroger sur les qualités ou défauts de tel ou tel système de gouvernement pour la résoudre . Ils ne veulent PAS la résoudre, leurs sponsors en ont besoin pour masquer leur reset .


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 13:04

    Il faut bien écouter les paroles de « Il est libre Max » de Hervé Christiani

    Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu’il fait
    Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
    Il s’amuse bien, il n’tombe jamais dans les pièges
    Il s’laisse pas étourdir par les néons des manèges
    Il vit sa vie sans s’occuper des grimaces
    Que font autour de lui les poissons dans la nasse
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
    Il travaille un petit peu quand son corps est d’accord
    Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
    Dans l’panier de crabes, il joue pas les homards
    Il cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
    Il regarde autour de lui avec les yeux de l’amour
    Avant qu’t’aies rien pu dire, il t’aime déjà au départ
    Il n’fait pas de bruit, il n’joue pas du tambour
    Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
    Et bien sûr toutes les filles lui font leurs yeux de velours
    Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
    Il les emmène par-delà les labours
    Chevaucher des licornes à la tombée du soir
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
    Comme il a pas d’argent pour faire le grand voyageur
    Il va parler souvent aux habitants de son coeur
    Qu’est-ce qu’ils s’racontent, c’est ça qu’il faudrait savoir
    Pour avoir comme lui autant d’amour dans le regard
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 13:04

    Le seul modèle « politique » qui pourrait fonctionner est le MAAT... Mais c’est un idéal. Raymond Queneau a ecrit un livre qui s’en rapproche : les vertus démocratiques. Mais cela deamnde à la fois que les personnes aient une grande confiance en elle et en même temps beaucoup d’humilité. Hélaaas incheve. 

    Le Traité des vertus démocratiques se caractérise par de petits textes concis, isolés les uns des autres, présentés sur des feuillets indépendants. La rédaction s’élabore autour d’aphorismes de style proverbial. La présentation matérielle, le ton catégorique de la définition, le présent atemporel, l’éviction des instances d’énonciation…tout rappelle la valeur universelle de la sentence morale, du texte législatif ou de la maxime sapientiale, à l’instar du Tao të King ou de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, entre lesquels le Traité tente de jeter un pont idéologique.
     



    En effet, ce texte propose un dépassement dialectique de la quête révolutionnaire et de la quête métaphysique. Expression d’un traumatisme historique et personnel, il rétablit le lien entre le militant trotskyste des années trente et le «  sceptique  » déstabilisé par les conflits intellectuels ayant précédé et suivi la seconde guerre mondiale. Ce texte, resté inachevé, devait comporter trois temps : «  l’un plutôt historique et laïque, affirmatif et positif  », le second «  plutôt mystique et annonciateur, dialectique  » et le troisième «  métaphysique  ».

    En cela, le Traité des vertus démocratiques s’inscrit dans la longue réflexion sur l’Histoire menée par Raymond Queneau.
     


  • samy Levrai samy Levrai 7 septembre 2022 13:11

    « Aujourd’hui, le problème principal pour les politiques c’est comment résoudre la crise énergétique, les prix de l’énergie qui explosent. Certains pensent même que cela pourrait déboucher sur une crise de la démocratie. »

    Sans dec , les problème ne seraient pas du à l’OTAN ? c’est le gaz qui aurait disparut ? le sabordage diu nucléaire ne serait pas non plus important ? 

    Tu as oublié de nous dire ce qu’est une democratie et pourquoi il pourrait y avoir une crise de democratie dans une partie du monde qui n’est pas concernée par cette organisation politique.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 13:13

    Hier de lire dans La Libre. La question des Droits de l’enfant doit être celle d’être un parti ? Quelle connerie. Les seuls qui peuvent défendrent les enfants sont les psys.... Qui eux généralement ne prennent pas parti pour un parti politique.... parfois et uniquement pour une personne....


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 13:15

    lire, d’être d’un parti..


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 14:21

    Vous aimez ce monde tel qu’il est ....moi pas et nous sommes nombreux à le penser.... Alors la crisse. Cela fait 40 ans qu’on parle de crise. Arrivera ce qui doit arriver... En fait, je m’en fouts un peu. 


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 14:50

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
       Le jour où l’on comprend que le paradis n’existe nulle part, on fait un grand pas en avant.
       Il y a tellement différents, que cela me chagrine de constater qu’il y a des sédentaires sans l’avoir compris. 


    • charlyposte charlyposte 7 septembre 2022 15:06

      @Réflexions du Miroir
      LE PAPE me souffle à l’oreille : j’en ai marre de vous lire...demain matin je me casse aux BAHAMAS avec une dizaine de nonnes... en fait, c’est ça le paradis et rien d’autre smiley


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 15:09

      @charlyposte
       Oui, mais le pauvre, en devenant pape, il a reçu un message à transmettre.
        Le Pape François Pirette « Le Parchemin de Saint-Pierre »


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 15:34

      @Réflexions du Miroir si il existe. Mais il est en soi-même... V.I.T.R.I.O.L. « Visite l’intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre occulte ». Ou « visite l’intérieur de toi-même, et en te rendant droit, tu trouveras la pierre cachée. »

      Visita interiorem terrae rectificando invenies operae lapidem

      soit, selon, une traduction de Jean Servier,
      Descends dans les entrailles de la terre,
      en distillant tu trouveras la pierre de l’œuvre.

      Ces initiales ont formé un mot initiatique, qui exprime la loi d’un processus de transformation,
      concernant, le retour de l’être au noyau le plus intime de la personne humaine…
      ce qui revient à dire :
      Descends au plus profond de toi-même et trouve le noyau insécable, sur lequel tu pourras bâtir une autre personnalité, un homme nouveau.
      Kurt Seligman donne un texte et une tradition quelque peu différents :
      Visita interiora terrae rectificando invenies occultum lapidem
      soit explore l’intérieur de la terre. En rectifiant, tu découvriras la pierre cachée.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 15:39

    Celui qui comme Alice aux Pays des merveilles est entré au plus profond de lui-même a trouvé son paradis.... C’est ce que vous n’AVEZ RIEN COMPRIS A MES COMMENTAIRES SUR VOTRE BLOG. Le monde extérieur ne l’atteint plus..... ni ses mauvaises ondes... A chaque personne qui me dit : je crois que je vais partir ailleurs. Je réponds, Attention, dans votre valise se trouvent tous les problèmes que vous n’avez pas résolus...


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 7 septembre 2022 17:45

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

       On ne pourra jamais résoudre tous les problèmes.
       Ils peuvent être évolutifs, mais il faut en laisser pour les suivants.


    • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2022 14:17

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Les écolos sont contre Alice au pays des merguez, le barbecue c’est trop macho .... 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 15:49

    Le bonheur sur terre n’existe pas. Parce que selon une certaine logique. S’il fait le bonheur des uns, il fait le malheur des autres. Mais si sur un plan métaphysique on dépasse la notion de bonheur-malheur, On atteint le NIRVANA, la SERENITE.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 7 septembre 2022 17:01

    Autant savoir. La plupart des services de l’Etat sont en burn-out et absent. Ce qui n’est pas dit dans les journaux...


  • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2022 14:15

    Les politiques eux ne seront jamais touchés par la crise énergétique et alimentaire, ils pourront de chauffer a fond, ne jamais manquer de produits de base, se déplacer avec n’importe quel moyen de transport et on va encore demander aux 11 millions de sous le seuil de pauvreté de se serrer la ceinture, on nous prend vraiment pour des billes .... 


  • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 2022 14:19

    Bientôt les bénévoles des restos du cœurs iront chercher leurs propres repas au secours populaire ....


Réagir