jeudi 24 mars 2011 - par Bernard Dugué

Le nuage radioactif de Fukushima est très dangereux, les médias vous mentent !

Il faut avoir peur du nuage radioactif émané depuis la centrale endommagée de Fukushima. Le monde a peur et doit avoir peur. Telle est la consigne du concile non constitué présidant aux propagations des nuages anxiogènes. La tâche des médias n’est pas facilitée. Les experts, directeurs et autres chargés ou président de la sûreté nucléaire ont pourtant dit qu’il n’y avait rien à craindre, se succédant sur les antennes sans émettre la moindre dissonance, en phase avec la ministre NKM. Les médias ont bien cherché un avis contraire, traquant le moindre expert pouvant supputer quelque danger et l’exprimer face aux caméras. Raté, même les responsables de la Crirad confirment que le nuage ne présente aucun risque, quoique, aucun risque ces prochains jours faut-il préciser, en lisant dans les lignes. Pour ces gens très au fait de la radioactivité, le futur est riche en dangerosité et si le présent est sûr, il n’offre aucune garantie pour l’avenir. Le monde a peur mais personne ne parle avec franchise du danger que représente ce nuage. Les gens se sont rués sur les pastilles d’iode, aux Etats-Unis, en France, partout. Les compteurs Geiger se sont écoulés comme jamais, jusqu’à la rupture de stock. Si les gens ont peur, c’est que le nuage est dangereux mais personne dans les médias ne veut avouer qu’il y a un risque. Ce consensus est très suspect. On peut supputer que les autorités complotent. On nous cache la vérité. Les médias nous mentent, à moins que ces médias ne soient au service du bon peuple, traquant les avis contraires, auquel cas les autorités nous mentent. Ce nuage ne peut pas être inoffensif. Il faut que quelqu’un le dise haut et fort pour alerter les populations. Personne ne veut se risquer. Alors je me sacrifie, écoutez-moi bien :

Attention, le nuage est extrêmement dangereux. Vous risquez tous de crever prochainement. Même ceux qui ne seront pas atteints directement décéderont, dans 20 ans, et même plus sûrement dans 40 ans. La seconde éventualité concernant évidemment les personnes âgées qu’il faut protéger. Restez chez vous. Il va pleuvoir, ne sortez qu’en cas d’extrême nécessité et surtout, munissez-vous d’un masque et d’un parapluie et même d’un ciré double épaisseur et de bottes en caoutchouc. Le moindre contact avec la pluie peut vous être fatal en différé. Si vous n’avez pas de pastille, et que le pharmacien vous envoie balader, précipitez vous dans une grande surface et achetez un paquet de sel iodé. A consommer avec modération, pas plus de 100 grammes par jour ! On signale en Belgique une augmentation soudaine des cas d’infarctus. Si le sel iodé est en rupture de stock, allez au bord de mer et buvez quelques verres d’eau de mer ! Restez bien calfeutrés. Le nuage est terrible. Rien qu’une molécule d’iode radioactif peut déclencher un cancer de la thyroïde. D’ailleurs, on sait très bien que les doses homéopathiques agissent sur l’organisme. Même dilué à l’extrême dans l’eau, l’iode reste actif, même s’il n’y a plus une seule molécule. L’eau a la mémoire de la radioactivité. Je m’en suis entretenu avec le professeur Ocillocoxinum qui me l’a confirmé. Ruez vous sur les bouteilles d’eau minérale. Faites des stocks. Protégez vos enfants et vos vieux.

Méfiez-vous de ce que vous achetez. Les Etats-Unis ont interdit la commercialisation des produits frais exportés par les quatre préfectures autour de Fukushima. Les autorités françaises ont prévu de contrôler les poissons et coquillages exportés depuis le Japon qui, contrairement à ce qui est écrit dans les livres de géographie, ne consomme pas de produits de la mer et exporte tout à l’étranger. Le Japon est même le premier producteur au monde de fruits et légumes. Le district de Fukushima est appelé le maraîcher de la planète. Attention citoyen, les étiquettes vous trompent, on vous ment, on vous arnaque. Les tomates de Marmande viennent du Japon, tout comme les asperges du Blayais ou les endives du Nord. Les moules d’Espagne viennent du Japon. Méfiez-vous. Le nuage va s’amplifier. Il s’intensifie et plane sur nos têtes dès que l’anticyclone se met en position de tir atmosphérique. Le danger est extrême. Les médias savent quelque chose. Ils ont rapatrié tous leurs envoyés spéciaux du Japon. On les retrouve maintenant dans le désert en Libye, près des chars de Kadhafi, dans une zone bien plus sûre que les grandes villes du Japon. Les médias savent mais ne nous disent pas la vérité. Le nuage radioactif est au-dessus de nos têtes et va faire des centaines de milliers de morts d’ici quelques années. Ne sortez pas. Restez chez vous. Ne mangez rien. Ne respirez plus !

Il est temps d’achever cet exercice de grand guignol, cette parodie dont la visée se veut heuristique et pédagogique. Le monde est en train de devenir fou. Pas seulement les masses comme l’avait expliqué Hermann Broch mais aussi les élites, les médiarques, les dirigeants et même ceux qui se disent philosophes comme BHL et qui sont fous au point d’entraîner la France dans une guerre contre la Libye, comme il y a d’autres fous pour vouloir sortir de l’euro. Le monde est devenu fou. Il va falloir apprendre à vivre dans ce monde. Mais on en ressortira vivant, comme après l’épisode des chasses aux sorcières au 16ème siècle.



75 réactions


  • scaphandrier 24 mars 2011 07:02

    Vous avez bien raison, plus on cherche ce qu’on ne devrait pas chercher et plus on trouve ce qu’on ne souhaite pas trouver.... 

    Rien ne vaut, en de multiples circonstances, la douce quiétude de l’ignorance

    • Kalki Kalki 24 mars 2011 10:15

      En somme

      Heureux les imbéciles

      Qui dans la vie

      Détruise celles des autres, les yeux fermés

      Qui dans la mort

      Détruise la leur , en riant et pleurant de folie toujours dans l’incompréhension

      Qui dans l’éternel

      Continue le spectacle, de leur propre enfer

      leitmotiv d’une locomotion en boucle sur la chanson : douce souffrance, je ne t’échangerai pas contre bonheur et raison


    • Kalki Kalki 24 mars 2011 15:18

      Alice : But I don’t want to go among mad people.
      The Cat : Oh, you can’t help that. We’re all mad here. I’m mad. You’re mad.
      Alice : How do you know I’m mad ?
      The Cat : You must be. Or you wouldn’t have come here.
      Alice : And how do you know that you’re mad ?
      The Cat : To begin with, a dog’s not mad. You grant that ?
      Alice : I suppose so,
      The Cat : Well, then, you see, a dog growls when it’s angry, and wags its tail when it’s pleased. Now I growl when I’m pleased, and wag my tail when I’m angry. Therefore I’m mad..

      The Duchess : Be what you would seem to be — or, if you’d like it put more simply — Never imagine yourself not to be otherwise than what it might appear to others that what you were or might have been was not otherwise than what you had been would have appeared to them to be otherwise.

      We’re all mad here. I’m mad. You’re mad.

      the world is mad


  • Deneb Deneb 24 mars 2011 08:07

    100 g de sel par jour ... Bonjour l’hypertension - adieu les reins...
    On va tous mourir dans les 40 ans ? A mon age, c’est une espérance de vie tout à fait correcte.
    Même une molécule de l’iode radioactif vous bousille la thyroïde ? Une grosse, alors ...
    Cet article est ironique, à prendre au 2ème degré.


  • scaphandrier 24 mars 2011 08:35

    ...et même au 12°5, tant qu’à faire 


  • Chris83 24 mars 2011 08:45

    "...Raté, même les responsables de la Crirad confirment que le nuage ne présente aucun risque, quoique, aucun risque ces prochains jours faut-il préciser, en lisant dans les lignes...« 

    Euh, pas tout à fait, ici un communiqué de la CRIIRAD plutôt en »colère" en ligne depuis hier, 23 Mars 2011 à 17 H.


    • vergobret 24 mars 2011 16:54

      Je ne sais pas a quel niveau d’humour se situe mr dugué mais son article, via votre action, chris, aura permi de faire connaitre ici la position du crirad qui lance un appel aux populations :


      ´´
      BILAN : depuis plus de 10 jours, la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI rejette des
      produits radioactifs dans l’atmosphère : ces rejets ne sont ni maîtrisés ni quantifiés. Dans
      le même temps des stations de mesures réparties sur l’ensemble de notre planète
      enregistrent les niveaux de radioactivité de l’air et suivent pas à pas l’évolution de la
      radioactivité dans l’espace et dans le temps… mais veillent jalousement à ce que ces
      données restent secrètes
      .
      Cette situation est choquante en temps normal, totalement inacceptable en situation
      d’urgence radiologique. Et d’autant plus inacceptable que ce réseau de mesure est financé
      par l’argent public.``


    • vergobret 24 mars 2011 17:09

      ah ben je vois a l’instant que la criirad a déposé un communiqué en tête d’ avox, désolé.


    • Kalki Kalki 24 mars 2011 10:17

      le monde a besoin d’un docteur en psychiatrie et d’une camisole de force


    • Kalki Kalki 24 mars 2011 10:20

      je fais le pari qu’il y aura toujours besoin d’un bon type pour analyser la vision du monde des êtres vivant

      oh lala la folie

      Je fais le pari : que nos enfants diront

      « Le nucléaire c’est pas bien » sans pouvoir se l’expliquer, sans pouvoir analyser le pourquoi du comment, ni des raisons

      C’est pas bien car c’est pas bien : voila ce qu’il y aura dans leur ciboulot

      et ils diront :

      « l’écologie c’est cool, il faut vivre comme dans avatar, une loi de la jungle : sans société, acceptant vie et puissance, et la mort des autres »


  • taraking taraking 24 mars 2011 09:36

    pour paraphraser @Kerjean...Je ne sais plus qui a écrit : se sentir en bonne santé dans une société malade n’est pas un signe d’équilibre mental ....


  • bénédicte desforges bénédicte desforges 24 mars 2011 10:03

    Il faut mieux en rire qu’en pleurer, et ça fait du bien de rigoler smiley

    D’ailleurs on dit bien irradier de bonheur, non ?

    Ok ok je m’en vais... - - - - - - - - - - - >


    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 24 mars 2011 17:58

      Merci Bénédicte pour votre humour... ce n’est qu’un début. Je ne sais pas pourquoi mais je pense qu’entre la centrale déglinguée, la petite escapade en Libye, sans compter les petite jacqueries du moyen orient , on va bien rigoler dans les prochains mois


    • astus astus 24 mars 2011 13:35

      Les français sont tellement habitués et conditionnés à recevoir de mauvaises nouvelles les concernant (malgré les actions glorieuses de notre gouverne-ment : « travailler plus pour gagner plus » etc.) que lorsqu’une nouvelle apaisante arrive enfin : pas d’importante dangerosité radioactive avérée pour le moment sur notre territoire (ce qui n’exclue nullement une légitime compassion pour le peuple japonais) tout humour doive être banni . Vive la pensée binaire ! Il faut embastiller derechef Bernard Dugué pour crime de lèse opinion ! Ah ça ira ça ira les philosophes on les pendra ! Non mais ...


  • non666 non666 24 mars 2011 10:31

    Le nuage arrive , c’est un fait.

    Bon, dans les exercices militaires et dans ceux de la protection civile, on considere que la radioactivité baisse d’un facteur 10 a chaque fois que le temps est multiplié par 7.
    En 1 heure on divise par 10
    En 7 heures, on divise par 100
    En 2 jours, on divise par 1000
    en 2 semaines on divise par 10000
    C’est pour cela que dans les docs de la protection civile, on estime en general qu’au bout de deux semaines, il n’y a plus de risques radioactif pour ce qui est des retombées de poussieres : elles ont perdues l’essentiel de leurs effets.

    Il s’agit bien sur de la radio-activité induite, celle des poussieres irradiées lors d’une explosion ou exposées a un coeur de reacteur nucleaire.

    Selon le type de poussiere elles emettront une ou plusieurs type d’ondes : alpha, beta , gamma, flux neutronique qui n’ont pas la meme penetration des materiaux.

    Il faut quelques cm de plombs pour diminuer par deux les gammas et les neutrons mais une feuille d’alu ou quelques cm d’air arretent les alphas.
    Du coup, on ne mesure souvent que les gammas, comme dans les appareils de la protection civile qui mesurent en permanence l’air ambiant.

    Sauf que....
    Si les alphas et les betas n’ont pas d’efficacité a distance ou a travers un ecran , meme fin, elles cuisent fort bien un individu ou un organisme de l’interieur...
    La moindre poussiere avalée ou respirée peut faire des degats considerables.

    Les poussieres qui arrivent en ce moment sont certes les plus legeres(quand on emet des neutrons, on perd beaucoup de masse...), sont fortements dispersées, etalées sur des milliers de km et ont fait 1 semaine de voyage : leur efficacité est donc divisée d’un facteur entre 100 et 1000.
    Certains vont chipoter et parler de durée de demi-vie, mais cela concerne les radio-elements en lien avec le coeur du reacteur.
    Ces elements ne nous concernent pas trop parce que, etant plus lours, ils tombent normalement plus pres du point zero.

    Cela ne veut pas forcement dire que le reste est inoffensif.
    La realité n’est pas dans la faiblesse de ces particules et leur dispersion, mais ce qui est plus redoutable dans la durée de leur emission dans le temps.
    Nous allons avoir une exposition longue a une radioactivité plus importante que la normale, meme si c’est théoriquement dans les limites du supportables.
    Certaines concentrations locales associées a des faiblesses passagères des uns et des autres vont provoquées des effets de bords.


    • JL JL 24 mars 2011 10:37

      non666,

      vous dites : « la radioactivité baisse d’un facteur 10 à chaque fois que le temps est multiplié par 7 ... en deux semaines on divise par 10 000. »

      Cela est vrai quand la source est ponctuelle vis-à-vis du temps : mais faux si l’émission perdure. Dans ce cas là, on peut même penser logiquement que la rêgle est inversée :

      « La radioactivité augmente d’un facteur 10 à chaque fois que le temps est multiplié par 7, ... en deux semaines on multipie par 10 000 » !

       smiley


    • non666 non666 24 mars 2011 11:34

      Je parle de la puissance d’une source, la.
      Donc une poussiere irradiée va emettre de moins en moins de radioactivitée dans le temps.
      Les elements du coeurs , eux, ont souvent une demi-vie beaucoup plus longue que ce facteur la.
      Apres Tchernobyl, le problème etait que c’etait le coeur qui avait explosé et envoyé dans l’air des éléments a durée de demi-vie tres longue.

      A Fukushima, a priori, c’est le toiut du batiment pulverisé qui nous arrive dessus.
      Les éléments du coeur, meme si ils sont exposés à l’air ont plus de masse et pour voler jusqu’a nous mettront beaucoup de temps ou tomberont plus vite...


    • JL JL 24 mars 2011 12:01

      Oui, bien entendu, au temps pour moi.
       
      Ceci dit : si le coeur, à Tchernobyl a explosé, alors, cela voudrait-il dire que ça a fait comme une bombe atomique ? J’en doute. Mais il faudrait pousser un peu plus loin le discours.

      Ceci dit, je ne suis pas d’accord avec ça : « A Fukushima, a priori, c’est le toiut du batiment pulverisé qui nous arrive dessus. Les éléments du coeur, meme si ils sont exposés à l’air ont plus de masse et pour voler jusqu’a nous mettront beaucoup de temps ou tomberont plus vite... »

      Ce n’est pas parce qu’elles sont plus lourdes que les particules contaminées dues au coeur qui continue de rayonner, mettront plus de temps à arriver jusqu’à nous : elles sont déjà arrivées et continueront d’arriver aussi longtemps que le coeur ne sera pas enfoui sous un sarcophage, comme à Tchernobyl.


    • easy easy 24 mars 2011 20:29

      «  »«  »«  »«  »Ceci dit : si le coeur, à Tchernobyl a explosé, alors, cela voudrait-il dire que ça a fait comme une bombe atomique ?«  »«  »«  »


      Outchhhh !


      A Tchernobyl, l’explosion était moléculaire.
       
      Soit l’eau légère de l’échangeur primaire a bouilli et ça aura fait genre cocotte minute à soupape bouchée (pas de flamme), soit l’eau s’était radiolysée en H² et O² puis ces deux composants, accumulés dans quelque poche, auront explosé ensemble à la faveur d’une étincelle (flamme) 
      La cloche sous laquelle l’explosion s’était produite était très épaisse et lourde. Le couvercle est monté au ciel et il est retombé en fracassant l’enveloppe du coeur. C’est alors seulement qu’en plus des radioéléments déjà libérés par l’explosion du circuit d’eau primaire, d’autres radioéléments sont sortis à l’air libre en provenance du corium qu’on pouvait voir d’hélico.



      A Fuku, la principale différence c’est que c’était bien plus sûrement des explosions H+O qui ont soulevé des enveloppes légères qui sont retombées sans faire trop de dégâts. A priori même si les enceintes de confinement sont un peu fissurées, aucun des coriums n’est à l’air libre. A Fuku et pour l’instant, ce ne sont pas les coriums qui polluent, mais les piscines qui s’achèchent faute de circuit de recyclage normal et où les barres stockées s’échauffent et irradient alors à l’air libre.



    • ld9474 28 mars 2011 13:02

      Bonjour,
      petite précision sur l’effet de l’Iode et de tout autre atome. Lorsqu’un isotope est « créé », sa radioactivité décline en fonction de la forme de l’isotope par un critère nommé la période atomique. Cette période indique que la radioactivité diminue de moitié. Voici la fiche Wikipedia de l’Iode. Vous remarquerez que pour l’Iode 123, la période est de 13h. en gros la radioactivité de l’iode 123 est divisé par deux toutes les 13 heures. Mathématiquement elle ne disparait jamais mais fini par devenir minime.
      A Fukushima les rejets sont de deux types :
      Iode 131 et Cesium 137. La période de l’Iode est d’un peu plus de 8 jours. Si on estime que le nuage met 8 jours à venir en France, la radioactivité recu est deux fois moindre. A cela il faut ajouter la dilution des éléments radioactifs dans l’atmosphère ce qui fait qu’il ne faut pas (pour le moment du moins) craindre l’Iode. En revanche le Césium a lui une période atomique d’un peu plus de 30 ans... En gros, la région de Fukushima va être contaminée quelques siècles...


  • clostra 24 mars 2011 10:33

    Bon d’accord : l’iode est volatil et de plus sa demi vie de radio activité est très courte.
    Voilà pourquoi nos idées noires s’envolent au firmament avec ces particules diluées au 1/millionième de mg (ai-je tout bon ?)

    Dans ma carte mentale, pluton étant plutôt une grosse boule (la deuxième plus grande planète naine), relativement une petite boule, la plus grande des naines...inerte, le plutonium dont 1/millionième de mg peut tuer à coup sûr fait vaciller mon centre de gravité vers une réflexion profonde, au delà de l’univers...ou des profondeurs de l’océan.

    Question que je vous pose cher auteur à propos de ce MOX plus Ultra dont il y a paraît-il 1kg en souffrance dans un coeur qui n’en est plus un !!


  • Philodeme Philodeme 24 mars 2011 10:57


    Au sujet du nuage radioactif :

    y-a-t-il un seul nuage ou une suite ininterrompue de nuages (au pluriel) ????????

    un seul nuage c’est bon mais un mois .... deux mois de nuages ..... trois mois bonjour les dégats !!!!

    au sujet de la moquerie « comme il y a d’autres fous pour vouloir sortir de l’euro » :
    ah bon
    se moquer n’est pas argumenter
    certains disent vouloir sortir de l’euro, sous condition, s’il continue à être géré comme il l’est actuellement.
    certains aussi préconisent de l’indexer sur les métaux précieux ce qui assécherait beaucoup les activités des traders et autres magouilles ...
    le directeur de la Banque Mondiale propose de revenir à l’étalon or .............
    Qui est fou ?


  • alceste 24 mars 2011 11:01

    Bernard Dugué,

    Excellent !
    mais
    1) je crois qu’il faudra mettre une étiquette « attention Ironie »
    2) vous allez vous attirer beaucoup d’animosité.


  • Marc P 24 mars 2011 11:26

    Vilà ce qui s’appelle rajouter la confusion à la confusion...

    Est ce bien utile ? smiley ou intéressant ? 

    Cependant, ce qui me semble t il est le moins bien expliqué par les médias ou exprimé à l’intention des moins chanceux moins armés disons pour comprendre est l’utilisation de formules telles que « mesure de radioactivité 100 fois, ou 1 000 fois ou 10 000 fois inférieure ou supérieure à »...

    Cela est certainement compris de travers par la pluspart des auditeurs qui voudrait y voir une analogie directe avec les niveaux de nocivité ou de dangerosité... Les médias devraient former les esprits à ces notions là une bonne fois pour toutes... Avec des notions de seuil par dessus le marché... Les stocks d’iode ou de compteurs geiger seraient demeurés intacts n’est ce pas ?!!!  smiley


    • le poulpe entartré 24 mars 2011 12:06

      Les gouvernements omettent, bidonnent, trafiquent, maquillent, faussent, planquent, escamotent, dissimulent déjà les données réelles aux populations alors qu’ils ont les moyens (surtout les américains) de suivre presque en temps réel, les taux de radiation des différents composants contenus dans le panache qui s’échappe de la centrale japonaise. Les satellites (militaires surtout) sont d’une précision surprenante et des outils fabuleux pour ce faire. Les mesures exactes sont disponibles certes mais ne sont pas diffusées.
      -
      La ou les raisons sont très certainement économiques en premier lieu : nécessité de disposer d’énergie pour pouvoir continuer à soutenir une croissance en perte de vitesse. Accessoirement, continuer à vendre des centrales et donc contrôler (par la maintenance) la production d’énergie (donc de l’économie) des pays où elles sont installées.
      -
      Le titre racoleur de l’auteur est sa contribution personnelle aux obstacles que les gouvernants font aux internautes pour se faire une idée de la situation. C’est sa touche personnelle ; sa pollution de l’intelligibilité des faits. Il s’est fait plaisir avec son exercice de style ausi grotesque que déplacé. Il participe aux merdias ambiants sous couvert de second degrés évidement.
      -
      Quel dommage que certains maires de France coupent les platanes sur le bord des routes ; ils rendent parfois bien des services à l’humanité mais il en reste : que l’auteur en profite.


  • joletaxi 24 mars 2011 11:33

    Attention aux eaux minérales, pas mal sont rdioactives.


  • Parrison Parrison 24 mars 2011 11:40

    Merci M. Dugué....

    C’est vraiment bête que le nuage ne soit pas dangereux.... ! zut et flute... ! mais bon, c’est pas si grave, il reste la Libye, tout n’est pas perdu... Dieu, faites que ça dure... !!! Il reste la situation dramatique des victimes du séisme qui pleurent leurs morts, qui reconstruisent... et chic alors... les réacteurs... c’est pas fini les réacteurs... Bon tout va bien... ! Y a du pain sur la planche pour un bout de temps.... !!!

    Fous dites-vous... ? mais vous les déresponsabilisez là... 

     


  • bennyver 24 mars 2011 11:42

    Avez-vous remarqué que sur le site de l’IRSN (http://www.irsn.fr/FR/Documents/france.htm), les données ne sont pas à jour et sont bloquées au 23/03 !! Nous sommes bien le 24/03, non ? Comme c’est étrange.
    De la transparence SVP, nous voulons de la transparence.


  • bennyver 24 mars 2011 11:43

    Non, ça va, ils viennent d’actualiser ! ce n’était pas le cas il y a 1/2 heure !


  • Kalevala 24 mars 2011 11:49

    A vos yeux, que qui est le plus important, ce demander comment individuellement je vais aider le Japonais où bien comment je lutte contre le nuage menacent pour mon confort idéalisé matérialiste ?


  • Capone13000 Capone13000 24 mars 2011 11:58

    Des fous qui veulent sortir de l’Euro ???
    La France existait avant l’euro et existera après.

    Dois je vous rappeler que presque tous les États du monde ont leur monnaie et n’envisagent pas de l’abandonner : le Danemark et la Suède ont chacun conservé leur couronne, le Royaume-Uni a conservé sa livre sterling, la Suisse a son franc, le Vietnam a son đồng, l’Algérie a son dinar, l’Afrique du Sud a son rand, l’Albanie a son lek, l’Île Maurice a sa roupie, le Bangla Desh a son taka, l’Ukraine a sa hryvnia, Singapour a son dollar, le Bhoutan a son ngultrum, l’Argentine a son peso, le Paraguay a son guarani, la Nouvelle Zélande a son dollar, le Kirghizistan a son som, l’Arménie a son dram, les Samoa ont leur tala, la Papouasie Nouvelle Guinée a sa kina, le Swaziland a son lilangeni, la Corée du sud a son won, la Mongolie a son tugrik, la Thaïlande a son baht, le Venezuela a son bolivar, etc.

    Suite de l’analyse : http://www.u-p-r.fr/vos-questions-nos-reponses/l_euro/si-nous-sortions-de-l%E2%80%99euro-notre-nouveau-franc-ne-serait-il-pas-attaque-de-toutes-parts


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 2011 12:10

      Veulent sortir de l’euro comme si c’était la cause de nos malheurs. Je ne développe pas...

      Je dis juste, vive le nucléaire, quand tout s’éclaire

      Lénine disait que le communisme c’est les Soviets plus l’électricité.

      Je préfère alors le communisme à l’écologisme

      Car l’écologisme, c’est les sots Verts moins l’électricité


    • Kalevala 24 mars 2011 12:40

      @ l’auteur

      Lénine disait que le communisme c’est les Soviets plus l’électricité.
       vous oubliez de dire et les famines.

      Je vous propos de vous engager comme liquidateur pour la central de

      Fukushima, il est probable dans ses volontaires qu’ils n’apprécient pas votre humour corrosif.


    • Ariane Walter Ariane Walter 24 mars 2011 13:13

      hello, Bernard,
      Tu es sûr qu’il n’est pas dangereux ce nuage ??????????
      Tu n’as pas écrit ton article quand il passait,par hasard ????

      Le mêli-mêlo atome-euro est particulièrement bienvenu.
      On ne veut ni de l’un , ni de l’autre...
      Il va falloir t’y faire, monsieur le scientifique....


    • Capone13000 Capone13000 24 mars 2011 13:24

      la cause de nos malheurs se situe plutôt du coté de l’atlantique et ce sont d’ailleurs les USA qui ont favorisé la création de l’UE.
      Il est clair que le nuage fera moins de mort que les guerres menées par l’empire


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 2011 13:36

      Ariane,

      Le nuage ne peut pas être dangereux puisqu’il n’existe pas à cause de la dilution, sauf à proximité de la centrale

      Le nuage n’est qu’un simulacre dessiné sur une carte et diffusé à la télévision, comme le nuage de cendres du volcan il y a presque un an.

      Je suis certain qu’il y en a qui paniquent mais qui continuent à fumer 20 clopes par jour !


    • Philodeme Philodeme 24 mars 2011 13:37

      à Mr Dugué

      Ceux qui disent vouloir sortir de l’euro l’expliquent en général, je parle des économistes.

      En général ils donnent beaucoup plus d’explications motivées.

      Maintenant traiter ceux qui ne pensent pas comme vous de fous ..... voire pire comme la journaliste de « gros cons » est un aveu de faiblesse dans l’argumentaire.

      Les éruptions de matière nocives à moyen ou long terme pour les humains s’accumulent dans l’atmosphère et le sol et d’accidents en incidents nous allons laisser quoi à la ou aux générations futures


    • Ariane Walter Ariane Walter 24 mars 2011 18:44

      bernard,
      Je ne fume pas. je ne bois que de l’eau. (Aïe ! Bon Dieu ! Jusqu’à quand ?????)

      L’inquiétude des Français quand on leur dit "un nuage (qui n’est pas un nuage , on est d’accord), vous passe au-dessus de la tête mais il n’est pas dangereux, s’explique quand même car ils ont déjà entendu ça.
      Ensuite , si vous êtes honnête, vous ne pouvez pas nier l’omerta du lobby nucléaire.
      S’ils s’y connaissent quand même un peu, ils doivent savoir ce qui se passe réellement et vers quelle grande catastrophe mondiale on va.

      Maintenant, j’aimerais me tromper. je pleurerais de bonheur si je me trompais !


  • Tristan Valmour 24 mars 2011 12:01

    Salut mon ami Bernard

    J’espère que tu te moques avec bienveillance du climat de peur, parce qu’elle trouve des explications parfaitement rationnelles.

    Il y a d’abord la défiance à l’égard de l’autorité en raison de l’abus de mensonge. Les mensonges et manipulations éhontés des institutions publiques et privées entraînent une désorientation collective face à l’information et son traitement, si bien qu’il est difficile de distinguer le faux du vrai. Réalité et virtualité, vérité et mensonge se confondent. Dans un monde où la valeur se réduit à l’épaisseur du porte-monnaie (donc à l’intérêt mercantile et la corruption), il ne faut plus attendre de lien, de liant.

    Il y a ensuite l’illusion d’une toute puissance de l’humanité que lui procure la connaissance scientifique au sens le plus large. Or cette connaissance est très partielle, et une grande partie de ce que nous affirmons aujourd’hui de bonne foi se verra contredite par les découvertes futures. Cependant, nous ne voulons pas admettre qu’il nous reste tant à découvrir, que l’inconnu est vaste, que nous commettons des erreurs. On n’accepte pas l’erreur en raison de l’obligation de résultat, des assurances, de la prétention, etc.

    Il y a enfin l’afflux d’informations que ne peut traiter le cerveau associée à la distraction due au multitasking, ce qui accroît la confusion. Nos capacités cognitives se sont accrues pour répondre aux besoins de l’adaptation. Aujourd’hui, nous croisons en 1 journée le nombre de personnes que pouvaient croiser en une vie nos lointains ancêtres dont le cerveau n’aurait pu retenir autant de noms, visages et effectuer les milliers de liens nécessaires pour comprendre. Mais aujourd’hui, grâce (ou à cause) à Internet nous sommes confrontés à un flux d’informations vraies comme fausses que nous ne pouvons pas traiter, parce qu’elles dépassent nos capacités cognitives, surtout en ce qui concerne la mémoire de travail. Mais nos descendants, s’ils ne sont pas tous occis par les nuages radioactifs (humour), disposeront de cette faculté, et les choses rentreront partiellement dans l’ordre, s’ils ne sont pas d’ici là réduits en esclavage par les extra-terrestres qui ont infiltré la trilatérale (cela n’est pas de l’humour, c’est la vérité).

    Voilà, j’espérais juste que tu ne te moquais que gentiment. Au fait, on se voit toujours demain pour fomenter un coup d’Etat planétaire ?


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 2011 12:06

      Salut Tristan,

      demain pas possible, il y a les sorties de bureau du vendredi, les embouteillages, et pour moi, l’occasion de prendre mon vélo pour faire une cure de particules rejetées par les pots d’échappement. C’est bon pour ma santé et puis je respecte mes engagements pris au Grenelle de l’empoisonnement.


  • webrunner webrunner 24 mars 2011 12:12

    mouais ....n’empêche que le CRIIRAD encourage les citoyens à prendre des mesures ponctuelles de la radioactivité afin d’établir des cartes plus précises.
    Voir ici exemple du nuage de Tchernobyl : http://webrunner.kazeo.com/Ecologie/Carte-de-contamination-des-sols,a2183856.html

     Il stipule également qu’il y a un risque d’accumulation de la radioactivité et que s’il n’y a aucun danger pour le moment, cela risque fort de devenir un problème d’ici quelques jours à quelques semaines, d’autant que rien n’est réglé à ce jour pour stopper les émanations toxiques.

    Le cesium 137 a une période de 30 ans...http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/cesium137.htm


  • SEPH SEPH 24 mars 2011 12:29

    QUESTION : LES RETOMBEES DU PLUTONIUM 238,239 ou 240 (CONTENU DANS LE MOX) DU REACTEUR n° 3 VONT-ELLES FAIRE LE TOUR DU GLOBE, avec les autres particules de l’uranium ???

    POURQUOI UN SILENCE ABSOLU SUR LE MOX ET SON PLUTONIUM VENDU PAR LA FRANCE AU JAPON ?

    TOUJOURS LA CHAPE DE PLOMB SUR LES VERITABLES RETOMBEES !!!!


  • Deneb Deneb 24 mars 2011 12:34

    Une belle amplification des idées reçus toutes faites. Vous êtes tout de même dur avec la populace, Bernard. Imaginez que quelqu’un vous suit .... les 100g de sel, il y en a qui sont prêts à les avaler, à l’entonnoir s’il le faut .


  • geo63 24 mars 2011 13:21

    Bonjour,

    Nous sommes bien dans un exercice granguignolesque, absolument d’accord avec Bernard Dugué.

    Pour en revenir sur les 100g de sel relevés par Deneb, la DL50 du chlorure de sodium est voisine de 500g (éclatement des cellules par augmentation de la pression osmotique), en effet même le sel de cuisine a sa propre toxicité ( c’est la dose qui fait le poison, vieille rangaine datant des alchimistes et reprise par les adeptes de Servier), donc avec 100g on a une « chance » de voir mourir quelques souris...et des hommes.


  • slipenplomb 24 mars 2011 13:22

    Dans ma commune le maire a distribué (camion et haut-parleur)
    des sachets de mort aux rats.
    Il n’avait plus de pastille d’iode peut-être.
    ou alors il a un sens de l’humour très développé,car il n’y
    a jamais eu de rat dans le coin.


    • geo63 24 mars 2011 13:28

      Autrefois (je suis un vieux croûton), il existait la teinture d’iode (solution alcoolique d’iode). Si cela existe encore quelques gouttes dans un verre d’eau ou de lait et cela fera l’affaire.


  • SEPH SEPH 24 mars 2011 13:44

    Alors que le monde entier a les yeux braqués sur le réacteur N°3 de Fukushima chargé jusqu’à la gueule de MOX (1), en partie détruit et le ventre à l’air,

    Nous savons grâce à la CRIIRAD, que les pics de toxicité constatés étaient de 241 Bq/m3 pour l’iode 131, et 60 Bq/m3 pour le césium 137, le 15 mars à Tokyo entre 11 et 12 heures locales (23), ce qui laisse présager du pire aux alentours de la centrale, mais ne nous donne aucune indication sur les autres radio-éléments, dont le plutonium du réacteur N°3.

    En situation normale, le seul radionucléide que l’on s’attend à mesurer dans l’atmosphère est le césium 137. Du fait des essais nucléaires militaires et de la catastrophe de Tchernobyl, subsiste en effet une contamination résiduelle mais heureusement très faible : de l’ordre de quelques μBq/m3. (1μBq = 10-6 Bq)

    Une valeur moyenne de 3,4 Bq/m3 représente une augmentation considérable du niveau de radioactivité : de l’ordre de 1 million de fois.


    Précision importante  : l’air contient nécessairement d’autre radionucléides : probablement des gaz rares radioactifs comme le krypton 85 et le xénon 133 mais également du tritium, du tellure 132, des isotopes du ruthénium, du tellure, du strontium. Il faudrait également savoir si l’air contient des transuraniens, des émetteurs alpha très radiotoxiques comme les plutoniums 238,239 ou 240 ou encore l’américium 241.

    ALORS COMBIEN DE DOSES DE PLUTONIUMS (238,239 ou 240 ou encore l’américium 241,.... ) RETOMBENT EN FRANCE CHAQUE JOUR ?


     

    (1)Le MOX mélange d’uranium et de plutonium est produit en France par AREVA, a partir des déchets des centrales françaises qui produisent des quantités astronomiques de plutonium dans le cadre de leur fonctionnement normal, et dont personne ne sait finalement que faire..

    Nous avons aujourd’hui connaissance de la quantité estimée de combustible dans les 4 réacteurs de Fukushima 1, soit 90 000 barres de combustible chargées dans les réacteurs 1 à 3, dont 32 880 de MOX dans le réacteur 3 et pas moins de 490 tonnes de combustible irradié usagé dans les piscines

    .



    • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mars 2011 14:05

      60 bequerels par m3, c’est peanuts, et même en respirant l’air une journée, c’est bien moins qu’une scintigraphie. Le corps humain emet 4000 bequerels si mes infos sont exactes
      Tokyo étant à 200 km de la centrale, on doit alors diviser par 10 000 cette valeur pour obtenir la concentration une fois la diluation effectuée dans l’atmosphère terrestre.

      Je ne pense pas me tromper mais comme je n’ai pas trop de temps à perdre, je laisse les spécialistes parler


    • webrunner webrunner 24 mars 2011 14:12

      nous voilà donc rassurés.


  • joletaxi 24 mars 2011 14:15

    Je ne comprends rien à vos unités.

    Vouez-vous svp. me dire ce que cela fait en équivalent banane ?


  • Pyrathome Pire alien 24 mars 2011 14:27

    Monsieur Dugué est un grand humoriste, mais quand la centrale du Blayais qui arrose Bordeaux et la gironde sera en difficulté ( on est déjà passé pas très loin du crash, il y a quelques temps....) il rigolera beaucoup, beaucoup, beaucoup moins......
    Mais, il est vrai que faire de l’humour à deux balles quand on se situe à 20 000 km de l’horreur, c’est nettement plus facile.....


  • Vipère Vipère 24 mars 2011 15:59

    Arrière, nimbus, cumulus, stratus, cirrus !!!

    Les nuages clandestins ne sont pas les bienvenus en France et devront être ramenés au Japon. 


    • Ariane Walter Ariane Walter 24 mars 2011 18:48

      @ Vipère,
      Amusant ! bon. de rire.
      Ca me rappelle une photo commentée que j’ai vue sur le post.
      Cinq japonais s’affairent dans la salle de contrôle de Fukushima.
      Et ça donne cette conversation :
      -Ficelle sur le tuyau2.
      -OK !
      -Chewing-gum sur la fissure 4
      -OK !
      -Scotch sur le levier 12 !
      -OK !

      C’est vraiment l’impression qu’ils donnent avec leur lance à eau style jet d’eau de versailles !


    • Ariane Walter Ariane Walter 24 mars 2011 18:49

      Très drôle aussi, Calmos !


  • chuppa 24 mars 2011 18:16

    Comment la rédaction de A.V. peut elle laisser passer ce genre de connerie....
     


  • slipenplomb 24 mars 2011 18:39

    Décidément il ne passe pas ton article.


  • slipenplomb 24 mars 2011 18:51

    Direct Japon : 25 blessés à Fukushima
    Tepco révèle le nombre d’employés blessés et/ou irradiés par les émissions des réacteurs endommagés.

    Deux employés aient été fortement irradiés jeudi matin

    c’est reparti  Le Sacrifice, Wladimir Tchertkoff.


  • Yohan Yohan 24 mars 2011 18:52

    Ceux qui prennent l’avion comme Nicolas Hulot subissent bien plus de radiations nocives. Essayez d’avoir des staitistiques sur l’espérance de vie des pilotes et hôtesses de l’air et après vous éviterez de polluer l’atmosphère et de vous polluer vous même en renonçant à vos vacances sous les tropiques


  • Didier 67 Didier 67 24 mars 2011 20:32

    C’est étrange, les postures mentales....

    Autant il était facile de suivre Bernard quand, avec beaucoup de clairvoyance, il dénonçait la honte du scandale grippe aviaire, autant cette fois, avec cet essai d’humour qui ne fait pas rire, on se rend compte que ce qui t’intéresse, Bernard, c’est d’être à contre-courant, quitte à risquer de manquer gravement de discernement. Qui vivra verra.


  • Prometheus Jeremy971 24 mars 2011 20:45

    Vu le prix des oranges je suis prêt à en manger qui ont poussé juste à coté de la centrale, j’aurai peut être mon kilos de vitamines pour moins d’un euro comme ça....


  • pigripi pigripi 26 mars 2011 01:36

    Moi j’ai trouvé la parade avec mon niqab...jusqu’au 11 avril date de mise en application de la loi contre.


    Article très drôle, Mr Dugué. Il vaut mieux en rire vu qu’individuellement on ne contrôle rien du tout. On peut bouffer de l’iode à condition d’en trouver, du miso, de l’argile, des granules homéopathiques, des combinaisons étanches et chaussures idem et essayer de dégoter un compteur geiger s’il y en a et si on peut payer son prix prohibitif qui monte plus vite que les becquerels.

    Et comme vous le dites si bien, on crapote, on respire les particules fines du diesel, on bouffe des fraises irradiées volontairement pour qu’elles soient jolies, tripotables et transportables, on se fout sur la tronche et le corps des savons et crèmes pleins de composants cancérigènes, on se bourre la gueule pour conduire, on bouffe du light pourri d’édulcorants cancérigènes et d’additifs itou, on respire à la maison les phtalates et bisphénol de nos beaux plastiques, on baigne dans les irradiations de nos ampoules écos, de nos ordis, de tous nos appareils électroniques, on respire des nuages d’insecticides, on baise sans protection et on boit sans modération....

    Et je vous parle pas des idées et pratiques toxiques de nos politiques et élites ...

    A part ça, c’est le printemps, les jonquilles et les tulipes fleurissent et bientôt les cerisiers seront en fleurs au Japon....

    Sinon, je signale aux paresseux d’Agogovox qu’il y a eu hier et avant hier 2 articles de la Criirad sur le site ici même, l’un pour protester contre la rétention de l’information, l’autre pour dire qu’on ne risquait rien en l’état actuel des choses.

  • jah-kosta 26 mars 2011 10:34

    bon article et avec un epointe d’ironie , faut rire sa augmente l’éspérance de vie .. huum

    je crois que la question du nucléaire et simple :
    encore une « ressource » inventé par l’homme qui na pas sa place entre nos mains et de la quelle on devrais se passer , mais voila , le nuage qui c’est échapper (et continu d’ailleurs ) de la centrale a certainement , surement causé des dégâts considérable dans le monde entier , mes les info son contrôler , vous imaginez avec 58 réacteurs nucléaires de puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) en activité (Le terme d’activité peut désigner une profession.) dans 19 centrales en exploitation, un réacteur (Un réacteur peut désigner :) à neutrons rapides expérimental, 12 réacteurs nucléaires arrêtés, 2 centrales en cours de démantèlement et 3 centres de stockage de déchets radioactifs , vous imaginez le casse têtes si la population s’affole !!

    Ils on tout intérêt a divulguer de fausse info..
    et aussi sans vouloir pourri le topic , qui a déjà recherchez sur le projet haarp des amércains. :->


  • SEPH SEPH 26 mars 2011 22:59

    La Tokyo Electric Power Co (TEPCO) est la compagnie d’électricité japonaise qui exploite les sites des centrales nucléaires de Fukushima Dai Ichi où se sont produites les explosions et le site de Fukushima Daini distant d’une douzaine de kilomètres, l’ensemble totalisant dix réacteurs qui alimentent en électricité Tokyo et sa région.

    Ces réacteurs sont à eau bouillante, celle-ci chauffée par la fission des atomes du combustible qui se transforme en vapeur est dirigée directement par un circuit primaire radioactif vers un générateur d’électricité, cette configuration est totalement différente des Réacteurs dits à Eau Pressurisée (REP) exploités en France qui comportent un circuit secondaire non radioactif avec un échangeur qui alimente la turbine du générateur.

    Face à la succession d’évènements catastrophiques d’ordres naturels qui se sont produits au Japon suite aux tremblements de terre et au-delà des drames humains il est fondamental d’aller à l’essentiel, c’est à dire à ce qui pourrait hypothéquer durablement le devenir du vivant sur une zone plus ou moins vaste, voire à l’échelle du Japon et des pays satellites ou pire, un scénario de catastrophe environnementale planétaire jamais égalé.

    Malheureusement dans le cas du site nucléaire de Fukushima, la « hiérarchie catastrophe » peut atteindre un paroxysme avec le réacteur 3 de 34 ans d’âge qui a été chargé pour la première fois en combustible MOX fourni par AREVA en août 2010.

    Dans le quotidien JAPAN TODAY du dimanche 22 août 2010 il était écrit en titre :
    « La compagnie électrique de Tokyo a chargé en combustible MOX le vieux réacteur de Fukushima« 

    « Tokyo Electric Power Co loaded plutonium-uranium mixed oxide fuel Saturday into a reactor at its nuclear power plant in Fukushima Prefecture in preparation for the largest Japanese utility’s first plutonium-thermal power generation. The No. 3 reactor at the Fukushima No. 1 plant would be the third in Japan to be used for the so-called Pluthermal generation, but the only one among the three to have been subjected to antiaging treatment with 34 years since its launch »

    « La Tokyo Electric Power Co (TEPCO) a chargé du combustible oxyde mixte de plutonium-uranium (MOX) ce samedi dans un réacteur de sa centrale nucléaire de la région de Fukushima en vue de la plus grande production d’électricité de réaction nucléaire réalisée au plutonium au Japon. « Le réacteur du numéro 3 de la centrale N°1 de Fukushima sera le troisième au Japon à passer à la génération dite Pluthermal (Plutonium-Thermique), mais le seul parmi des trois à avoir été soumis à un traitement anti-vieillissement depuis son activation, car il est âgé de 34 ans »

    Sous l’article deux commentaires explicites :

    « … l’incompétence au Japon est élevée au niveau maximum, de cette façon elle fait courir un grand danger pour l’humanité« .
    Le deuxième commentaire était prémonitoire :

    « Maybe they forgot to tell everyone how they’ve determined there will never be any more earthquakes. Idiots are indeed correct. Likely long-term pain for short term gain« 

    « Peut être qu’ils devraient dire comment ils ont déterminé qu’il n’y aurait jamais de tremblement de terre. Dire que se sont des idiots est correct. Il y aura probablement des douleurs sur le long terme pour des gains sur le court terme« 

    Dans un autre article du JAPAN TODAY daté du 18 septembre 2010, ayant pour titre : « La production d’électricité Pluthermal (Plutonium-Thermique) commence à la centrale de Fukushima 1″

    « Lors de l’activation la compagnie a indiqué qu’elle a eu des difficultés à démarrer le réacteur n ° 3 de la centrale située à Fukushima et a reporté l’activation initialement prévue pour vendredi soir. » « The company said the alarm light indicating the conditions of the pipe valve for the emergency core cooling system did not function properly. » « La compagnie a déclaré que le voyant d’alarme indiquant des conditions anormales de la vanne de commande des tuyaux pour le système de refroidissement d’urgence ne fonctionnait pas correctement. »

    En mars 2011, aux vues des événements, cette information prend une toute autre dimension.

    FUKUSHIMA ALERTE PLUTONIUM

    Le MOX, pour « Mixed Oxydes » est un combustible hautement toxique et dangereux composé d’environ 6 à 7 % de dioxyde de plutonium récupéré en « retraitant » du combustible nucléaire usé qui est mélangé à du dioxyde d’uranium neuf appauvri. Le MOX entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques, il est utilisé dans 20 des réacteurs du parc nucléaire français. Le problème majeur est que le plutonium du MOX est très toxique à court et à long terme. En voix aériennes, on estime qu’une quantité de l’ordre d’une dizaine de milligrammes provoque le décès d’une personne ayant inhalé en une seule fois des oxydes de plutonium. La relation dose-effet mise en évidence comporte un seuil d’apparition des tumeurs au poumon pour une dose millésimale, de plus une part importante inhalée passe des poumons au sang qui le diffuse vers d’autres organes (ganglions lymphatiques, foie, etc …), plus ou moins vite selon la taille des particules, pour aboutir aux cancers.

    Selon sa composition isotropique il est capable de contaminer des masses considérables d’eau de mer pour plus d’un siècle qui correspond au mieux, à sa demi-durée de vie et au pire, pour 240 siècles ! Le plutonium qui est produit par le coeur des réacteurs nucléaires sous l’effet du flux de neutrons, fait non seulement partie des éléments présentant une radiotoxicité très élevée, mais tous les isotopes et autres composés issus du plutonium sont aussi classés très toxiques et radioactifs (voir Wikipedia). Ce qui rend particulièrement dangereux le plutonium est entre autre, la forte énergie de ses émissions de particules alpha d’une valeur de 5 MeV à comparer au 0,02 MeV du tritium.

    D’après les informations de dernières minutes, le vieux réacteur 3 de Fukushima Dai Ichi est entré partiellement en fusion, un risque de désintégration est une hypothèse qui n’est non pas à exclure, mais dans le domaine du probable. Cela aurait pour conséquence un rejet massif dans l’environnement et dans l’atmosphère de particules hautement radiotoxiques.
    Le pire étant que le réacteur 3 avec 784 MW est 1,5 fois plus puissant que le réacteur 1 de 460 MW chargé avec de l’uranium enrichi, ce qui signifie que son chargement en combustible, donc en plutonium, est beaucoup plus conséquent, avec en parallèle une chaleur dégagée à l’arrêt nettement plus importante à gérer.

    Mais il y a pire que pire dans un des scénarios possibles avec le réacteur 3 de Fukushima : Le combustible MOX qui est un mélange, a un point de fusion nettement plus bas que les autres combustibles dits classiques, en conséquence, dans une configuration accidentelle comme actuellement le risque dit de criticité, c’est à dire l’enclenchement d’une réaction nucléaire en chaîne incontrôlable est beaucoup plus important. D’autres problèmes collatéraux aggravent encore la situation pour « les pompiers de services » qui se sacrifient pour éviter que la cuve ne fonde pas, en effet l’eau mélangée au bore qui sert à atténuer les effets d’échauffement de la radioactivité (absorbe les neutrons) est d’une efficacité moindre avec le MOX.

    Côté chiffres, ils sont effrayants, la masse de plutonium présente dans le réacteur 3 du site nucléaire de Fukushima Dai Ichi est considérable, elle se chiffre à plusieurs centaines de kilogrammes, une catastrophe planétaire inégalée, créée par l’homme, est donc possible pour la première fois dans l’histoire de l’humanité.

    Pendant ce temps, même en zappant pas moyen d’y échapper, sur les plateaux de télévision un tandem composé d’un monsieur qui « sait tout » appelé Eric Besson, accompagné par l’inoxydable NKM qui ne sait rien, mais qui parle beaucoup pour ne rien dire, n’évoquent évidemment pas le MOX, mais sont les rois de l’INTOX. Avec le MOX Français d’AREVA au Japon, mieux vaut actuellement adopter un profil bas ! Ce tandem irréel veut rassurer et ils ressassent à qui veut l’entendre que ce n’est pas la partie nucléaire qui a failli sur les réacteurs de la centrale de Fukushima Dai Ichi, mais les tuyaux, c’est-à-dire les systèmes de refroidissement et de secours inclus à cause du tsunami, cela est hautement inenvisageable en France, etc … Certaines problématiques des risques issues des catastrophes naturelles majeures sont par essence ingérables, en conséquence gérer une centrale atomique avec un risque zéro est donc impossible : sur ce postulat et actualité oblige, les personnes en charge de responsabilités devraient en tirer les conclusions qui s’imposent. Andréas Heumann, chercheur au CNRS a déclaré : « Le problème avec le nucléaire, c’est que cette technologie n’est pas maîtrisable, on peut arriver à garder le contrôle dans des conditions normales. Mais il y a tellement de situations anormales qui peuvent survenir ».

    Source : Next-up.org


  • ker646 26 mars 2011 23:58

    Bravo,

    Quel humour Mr Dugué, la décence m’empêche de donner des détails sur les
    réactions secondaires que votre texte a provoqué chez moi.
    Ceci explique également le temps mis à répondre : ila fallu que je me
    calme.

    Sinon que rajouter ? oui les journaux nous mentent, les scientifiques et les
    politiques aussi, Tchernobyl n’existe pas, d ailleurs les centrales
    nucléaires non plus (et les c..s non plus, ouf ça c’est fait nous voila
    rassurés)
    Tout ça c’est pour donner un faux alibi aux fausses naissances de bébés a
    3 bras ou 4 jambes nés depuis 1987 en Ukraine, et quand bien même ce
    serait vrai ne serait ce pas une évolution Darwinienne dans toute sa
    beauté : avec 3 mains on peut avec une appuyer sur l’arrêt d’urgence avec
    la deuxième ouvrir les vannes d’eau de refroidissement et avec la
    troisième téléphoner à maman lui dire que tout va bien et que tout ça
    c’est de basses manœuvres et des mensonges venus d’on ne sait ou et dans
    un but inconnu.


    Ceci dit pour être sérieux une minute :
    Le problème avec les gens trop drôles c est qu on ne sait plus
    a quel moment ils redeviennent sérieux.
    Quand vous dites qu il y a eu dilution c est toujours de l’humour ? Je ne
    rentrerai pas dans les détails mais il se trouve qu en 1986 j’enregistrai
    des données de radioactivité atmosphérique à quelques 15000km de lUkraine
    et un beau jour en août j’ai eu des mesures de niveau multipliées de façon
    totalement incroyable au point que les appareils ont saturé
    ...alors dilution là oui vous me faites bien rire.
     
    Et quand vous parlez des écologistes c est à quel degré ? Certes l idée a
    été galvaudée et recuperee politiquement.
    Ceci dit personnellement je préfère très modestement faire quelques gestes dans ce que je crois etre le bon sens, quitte à me priver d’un certain soit disant confort (proche de
    l’auto esclavagisme) plutôt que de me gaver de consommations diverses.
    Je suis un utopiste et je crois que l’océan est fait de gouttes d’eau.
    En un mot je préfère l’humain et l’eau pure s’il y en a encore plutôt que
    les billets verts contrairement a beaucoup d’individus sur cette planète
    qui semblent croire que ça se mange ?

    P.S. : Vos amis et connaissances m’ont l’air avisés, peut être est ce du a un meilleur système de filtration de l’air chez eux ?


  • Kalevala 27 mars 2011 00:38

    je ne voie pas ce qui à de radioactif de << comme il y a d’autres fous pour vouloir sortir de l’euro>> ?
    Il me parai salutaire de quitter UE et en conséquence de euro.


  • Naw 27 mars 2011 21:41

    Remplacer Fukushima par Tchernobyl dans le titre présente un danger extrême d’avoir peur !
    Non ce n’est pas une catastrophe, on arrose les réacteurs pour s’amuser à faire un petit nuage (mais pourquoi les médias parlent d’urgence et d’inquiétudes ?) , juste pour éviter une petite réaction de fission nucléaire, la planète ne risque rien, juste 6 Tchernobyl, juste de devenir inhabitable comme les autoritées soviétiques le craignaient pour l’Europe. Mais allez donc en vacances à Fukushima et commandez des produits frais de là bas.


  • Sirocco 27 mars 2011 22:31

    Bon article et ironie très à propos, quand les médias en ce moment s’acharnent à essayer de déclencher un début de panique planétaire... Enfin l’essentiel, c’est de vendre et faire de l’audimat, j’imagine...


  • Dreamlast 28 mars 2011 12:03

    J’étais au Japon lors du séisme, et j’avoue avoir été dégouté par la manière dont un certains nombre de nos médias on traités cette catastrophe, mais c’est surtout les conséquences directes (et indirecte) de certaines de leurs annonces qui m’ont fait prendre conscience de l’impact qu’une tournure de phrase peux avoir ...

    « Nous (média français) qui sommes a 10000km on sais ! tandis que vous, qui recevez les news en live sur votre portable, qui êtes en contact avec l’ambassade de France a Tokyo plusieurs fois par jour, vous ne savez pas ! on vous ment, mais heureusement pour vous, nous sommes la ... » ... a croire que le Japon est un pays sous-développé sous le jout d’une dictature empêchant la publication des medias independant...

    Résultat : une famille / amis en France complétement affolés, des étrangers sur places qui se sont mis a douter des news officiels sans pour autant faire confiances au news extérieurs et des compagnies aériennes qui ont profiter de chaque annonces catastrophe pour se faire de la marge : dans notre cas, le sois disant nuage radioactif qui aurait atteins la Russie a fais monter le prix du vol retour a 7800€ pour deux personnes, dans des avions sois disant pris d’assaut qui se sont avérer au final pas plus remplis qu’a la normale ...

    Le retour en France n’en a été que plus douloureux, on dis parfois que prendre du recul est une bonne chose, dans mon cas, il m’a dégouter encore un peu plus de mon pays.

    Pour finir, je citerais une remarque que m’a faite un japonais : Vous (français) êtes si bon dans le domaine du nucléaire, que personne ne veux de vos centrales, mais ca na vous empêche pas de vous croire supérieur a nos ingénieurs ou techniciens ... "

    Sur ce point, je ne peux qu’être entièrement d’accord avec lui ...


  • Madoff Madoff 28 mars 2011 13:30

    " ... comme il y a d’autres fous pour vouloir sortir de l’euro "

    Comme certains vous rétorqueront qu’il y a eu des fous pour vouloir y rentrer ...
    Et puis faut être fou vous avez raison ; 10 ans que nous sommes dans l’euro ... des générations sont passées .... Comme je deviens nostalgique ...grandissant avec des pièces de 1-2 euros dans la poche pour aller acheter des bonbons ( enfin 1 seul bonbon vu le prix maintenant ... )

    Déjà que l’article est à chier mais alors pour le final vous vous surpassez ...


  • super01 28 mars 2011 14:33

    C’est trop nul. J’espère au moins que


  • super01 28 mars 2011 14:34

    celui qui a écrit ça trouve ça drole.


  • Maclac 28 mars 2011 15:22

    L’air tue, l’eau tue, la mer tue, la terre tue, l’amour tue, la tortue, et l’humour tue l’amertume...


Réagir