mercredi 27 mars - par Fergus

Biathlon : le périlleux défi de Martin Fourcade

Le grand champion de biathlon Martin Fourcade a annoncé lundi, lors d’une conférence de presse, qu’il serait bien présent au rendez-vous de la saison 2019-2020 dès la reprise des compétitions à Östersund le 1er décembre, et cela a minima jusqu’aux Mondiaux italiens d’Antholz (Anterselva) en février 2020. Ce faisant, le Catalan prend un très gros risque après la succession d’échecs, parfois cuisants, qu’il a subis durant la saison qui vient de s’achever à Oslo-Holmenkollen sur le triomphe du Norvégien Johannes Boe

Martin Fourcade en plein doute (photo Le Parisien) {JPEG}

C’est un fait, durant toute la saison 2018-2019 Martin Fourcade est allé de déceptions en déconvenues, sans oublier ses étonnantes déroutes lors des récents Championnats du monde suédois d’Östersund. Tout avait pourtant très bien commencé le 6 décembre avec une victoire en Slovénie lors de l’individuelle de Pokljuka, première course du circuit. Et malgré des prestations en retrait par rapport aux années précédentes, le Catalan ajoutait une seconde victoire le 15 décembre lors de la poursuite sur les pistes autrichiennes d’Hochfilzen.

Malheureusement pour lui, Martin Fourcade n’a cessé de décliner par la suite en étant relégué à des places d’honneur au pied du podium. Des performances indignes à ses yeux de son statut et des capacités intrinsèques sur lesquelles il espérait s’appuyer pour conquérir de nouvelles victoires et étoffer le plus prestigieux des palmarès* de cette discipline sportive si spectaculaire après celui de l’immense champion norvégien Ole Einar Bjoerndalen.

Le pire restait malgré tout à venir : en dépit d’un break de plusieurs semaines en février durant la tournée nord-américaine à laquelle il n’a pas participé pour se resourcer en famille et recharger ses accus en vue des Mondiaux, force est de reconnaître que le plus grand champion français de l’histoire du biathlon a échoué dans sa tentative de reconquête de son rang antérieur. Au grand dam de l’encadrement technique, il a même complètement sombré en Suède, avec une catastrophique 39e place lors de l’individuelle et une tout aussi calamiteuse 24e place lors de la mass-start (sur 30 participants), très loin des places d’honneur obtenues lors du sprint (6e) et de la poursuite (5e), pourtant elles-mêmes en deça des espoirs de médaille du Catalan. Comble de la désillusion : lui qui, des années durant, avait été le pilier des relais, a complètement fait naufrage durant l’épreuve masculine, en condamnant de facto le quatuor français à une très médiocre 8e place alors que les bleus s’étaient élancés avec le statut de favori au côté des Norvégiens.

« Pauvre Martin, pauvre misère  », chantait Brassens. Tel est le refrain auquel le public s’est progressivement habitué durant cet hiver de galères au cours duquel Martin Fourcade a d’autant plus multiplié les frustrations qu’aucun élément rationnel n’est venu expliquer les causes de cette régression des capacités du biathlète. Tout semblait d’ailleurs aller pour le mieux en début de saison après de bonnes performances lors de l’entraînement automnal, tant sur les skis que lors des séances de tir. Et pourtant, presque rien ne s’est déroulé comme prévu pour le Catalan.

Consultés, les médecins ont procédé à des analyses de contrôle qui n’ont pas décelé la moindre anomalie. Comment et pourquoi Martin Fourcade a-t-il perdu tout à la fois sa redoutable supériorité sur les skis et sa précision au tir, au point d’être largement distancé par Johannes Boe et désormais dépassé par des athlètes qu’il dominait nettement jusque-là ? À ce jour, nul ne sait s’il s’agit d’une baisse irréversible de son potentiel ou d’un simple problème mental susceptible d’être surmonté dans les prochains mois.

Martin Fourcade semble persuadé de pouvoir recouvrer la totalité de ses moyens pour disputer le leadership du biathlon à son nouveau patron, Johannes Boe. Hélas ! notre champion avait affiché le même type de confiance en s’épargnant les épreuves nord-américaines pour préparer dans les meilleures conditions les Mondiaux d’Östersund. Avec les résultats que l’on connaît. Dès lors se pose inévitablement la question de la fin de carrière de ce biathlète surdoué dont rien n’indique qu’il pourra renouer en 2019-2020 avec ses succès et son insolente domination du passé. Nombre d’observateurs pensent qu’une retraite bien méritée serait la solution de sagesse. Ce n’est pas l’avis du Catalan.

Sauf coup de théâtre, nous le verrons donc avec plaisir se confronter à nouveau à ses adversaires au mois de décembre. Non sans une sincère inquiétude à son sujet : contrairement à Ole Einar Bjoerndalen qui a continué à skier très longtemps pour le plaisir malgré des podiums de plus en plus rares – le Norvégien a arrêté à… 44 ans ! –, Martin Fourcade vit très mal les contre-performances et en ressent à chaque fois une frustration qu’il ne cherche pas à dissimuler. Nul doute que la pression sur lui sera terrible lors du rendez-vous d’Antholz. Avec inévitablement en tête la crainte de s’engager dans la saison de trop !

7 gros globes de cristal, 76 victoires dont 5 titres olympiques et 10 titres individuels de champion du monde.



35 réactions


  • leypanou 27 mars 08:54

    Martin Fourcade vit très mal les contre-performances 

     : contre-performances ? Qu’est ce qu’il veut encore prouver ? A son âge, ce sont plutôt les échecs qui vont devenir courants. Il ferait mieux de se retirer.

    C’est bizarre ces champions qui pensent devenir éternels mais le temps ne fait pas de cadeau.

    Il y a pourtant des champions qui ont su partir avec un dernier succès : le tennisman Pete Sampras par exemple à l’US Open.


    • leypanou 27 mars 08:57

      @leypanou
      nous le verrons donc avec plaisir se confronter 

       : peut-être vous Fergus, mais moi, les champions qui ne savent pas s’arrêter, ils me font plutôt pitié.


    • Fergus Fergus 27 mars 09:08

      Bonjour, leypanou

      Je suis très largement d’accord avec vous.

      Personnellement, j’aurais même souhaité que Fourcade mette un terme à sa carrière l’an passé après les JO de Pyeong Chang, ce qui lui aurait permis de sortir la tête haute sur une belle moisson de titres olympiques.

      Au lieu de quoi, il a choisi de continuer, et donc pris le risque de subir ce qu’il subit aujourd’hui. Vouloir s’engager dans une nouvelle saison me donne l’impression d’un joueur qui perd au casino mais continue à jouer pour se refaire. Je crains que ce ne soit une stratégie perdante.


    • jmdest62 jmdest62 27 mars 11:29

      @Fergus
      Salut
      « me donne l’impression d’un joueur qui perd au casino mais continue à jouer pour se refaire. »


      Sauf qu’il ne s’agit pas de casino mais de sport et que nous sommes en présence d’un VRAI sportif , d’un VRAI champion....pas d’un carriériste calculateur.
      @+


    • Fergus Fergus 27 mars 11:35

      Bonjour, jmdest62

      Oui, Fourcade est un vrai grand champion, personne ne dit le contraire.

      Mais le faut est qu’il espère recouvrer son rang et regagner des titres. Ce faisant, il pratique une forme de fuite en avant très aléatoire, et c’est cela que j’ai voulu exprimer.


    • PiXels PiXels 27 mars 16:02

      @leypanou

      « ....mais moi, les champions qui ne savent pas s’arrêter, ils me font plutôt pitié. »

      Roger Federer (pour ne citer que le plus emblématique) sera probablement très heureux de l’apprendre et ne manquera pas de vous en remercier !


  • Jean De Songy 27 mars 09:00

    Le Décathlon c’est mieux : grâce au hidjab les 20% de prénoms musulmans des bébés dits « français » (voir Zemmour face à l’humoriste des frères musulman qui cite l’ifop) trouvent leur sport

    Un autre 25% d’origine africaine, d’évangélistes où Teddy-américanisés, testés aussi à la drépanocytose, n’aiment pas la neige (dans le 93 il y a une église évangéliste de 10000 membres ! Le « pasteur » doit se faire un de ces fric... Retour au moyen-âge et aux tribus)

    Comme dit l’humoriste des frères musulmans dans le débat (poursuivi pour harcelement sexuel) il est un « afro-européen », pendant des afro-américians. Il n’y a pas de champion de ski afro-américian. Le biathlon n’a aucun avenir smiley


  • gruni gruni 27 mars 09:20

    Bonjour Fergus

    « pourquoi Martin Fourcade a-t-il perdu tout à la fois sa redoutable supériorité sur les skis et sa précision au tir »

    De mon modeste avis, il y a certainement une usure physique, mais pour le tir c’est surtout le mental qui joue. Comme dans tous les sports la perte de confiance en soi suite à de mauvais résultats est néfaste. Peut-être fait-il la saison de trop, à suivre.


    • Fergus Fergus 27 mars 09:30

      Bonjour, gruni

      Je pense en effet que le problème relève de l’usure physique qui, et c’est normal en biathlon, agit sur le mental en induisant au tir un stress accru du fait de la régression sur les skis.

      « Peut-être fait-il la saison de trop »

      C’est mon avis également. Mais avec les grands champions, l’on n’est jamais sûr de rien. Il n’empêche qu’il y aura sans doute une sacrée tempête sous son crâne si ses premiers résultats de décembre sont dans la ligne de la saison écoulée.


    • troletbuse troletbuse 27 mars 14:05

      @gruni
      Et vous Grounichou, c’est quoi ? Pertes de mémoire où plutôt les pertes séminales, mauvaises pour le tir smiley


  • troletbuse troletbuse 27 mars 11:52

    @Fergus

    Vous et Grounichou, vous devriez arrêter d’écrire des articles anti-micron et aussi de faire de la concurrence dans ce domaine à Axel Borg ainsi qu’à TotoParkingson.  smiley


    • Fergus Fergus 27 mars 12:05

      Bonjour, troletbuse

      Vous au moins, êtes assuré de ne subir aucune concurrence dans votre créneau, caractérisé par l’envoi multiple de commentaires récurrents à contenu mensonger et manipulateur !


    • troletbuse troletbuse 27 mars 12:10

      @Fergus
      manipulateur : en matière de prestidigitateur, vous avez l’air de vous y connaître La seule chose que vous ne réussissez pas à cacher, c’est votre sympathie pour notre président smiley


    • troletbuse troletbuse 27 mars 12:12

      @Le Panda
      Comme tu te fais pirater, je ne peux te donner une réponse.  smiley


    • Fergus Fergus 27 mars 12:54

      @ système D

      Merci d’arrêter de raconter n’importe quoi, et en l’occurrence de monumentales âneries  : je n’ai jamais été encarté nulle part, et surtout à pas au PS ; pas même au PC, à la LCR, au NPA, au Front de Gauche ou à La France Insoumise, partis pour lesquels j’ai voté depuis des décennies !

      Et je n’ai jamais été fonctionnaire !


    • Fergus Fergus 27 mars 13:37

      @ Le Panda

      Cela explique sans doute pourquoi une cinquantaine de commentaires a disparu de mon article sur Alina Reyes.

      « Garde ton calme légendaire »
      Pas de problème : il n’est pas question que je me laisse déstabiliser par qui que ce soit. Mes principaux centres d’intérêt sont d’ailleurs externes aux échanges du web.

      Cdlt


    • JL JL 27 mars 14:16

      @Le Panda,
       
      clique macrobienne, clique microbienne !
       
       smiley

       


    • Fergus Fergus 27 mars 16:25

      @ système D

       smiley Mitterrand, j’y ai cru deux années, lorsqu’il a mis en oeuvre le programme de l’Union de la Gauche, aiguillonné par les communistes pour lesquels je votais à cette époque.

      Mais dès 1983 et le virage à 180° pris par le gouvernement Mauroy, j’ai définitivement fait une croix sur le PS et les socialistes !

      Arrêtez donc de clamer des âneries à caractère diffamatoire  !!! 


    • Fergus Fergus 27 mars 17:43

      @ système D

      Eu égard à la fréquence et au niveau de délire de vos élucubrations, vous devriez arrêter l’alcool ou les hallucinogènes, c’est très mauvais pour les neurones qui vous restent !!!


    • troletbuse troletbuse 27 mars 18:52

      @Le Pirate hé Panda
      Merci de me faire savoir pourquoi tu attaques « Fergus » et « gruni »


      Mais je n’attaque pas du tout. Je donne des conseils  smiley


    • troletbuse troletbuse 27 mars 20:01

      @Le Panda
      Jean Pierre Fourcade, il a 89 ans. Alors ? Il est facile à suivre.


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 27 mars 23:25

    Ouah, un nartik de sport qui dépasse les 10 commentaires !


  • Julien_S 28 mars 14:40

    Dommage que l’auteur n’ait pas écrit des faits moins banales. Sinon l’article est intéressant.


    • Fergus Fergus 28 mars 16:53

      Bonjour, Julien_S

      « Sinon l’article est intéressant. »

      Merci !

      « Dommage que l’auteur n’ait pas écrit des faits moins banales »

       ???



    • foufouille foufouille 29 mars 15:35

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      sauf qu’une IP est rarement fixe. de même se connecter à un réseau wifi publique ou privé permet d’avoir une autre IP.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mars 15:42

      @foufouille

      Tu as raison , « en principe » mais depuis très longtemps , un PC est plein de numero , mac (carte reseaux) , numéro de processeur , voir pour les marque genre HP des numéro code bar directement inscit dans le bios .

      Tout ces numéro sont accessible par site web utilisant PHP ,  et l’ ipV6
      Les plage horaire de connexion et le fait de changer ponctuelement de login sur ces plage peuvent également dénoncer un multicompte , surtout quand ces compte attaque le meme article voir le meme commentaire . 


    • foufouille foufouille 29 mars 16:06

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      non tu ne peux que obtenir l’adresse IP, le reste totalement illégal voire impossible sans trojan et impossible avec linux.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mars 18:35

      @foufouille

      OUI il faut exécuter un code en local pour être a l’ intérieur du réseaux et pouvoir se servir de l’ arp  , non ce n’ est pas illégal si on en fait la demande a la cnil et si tout se fait avec l’ accord du client et qu’ il peut refuser .

      En fait le gros problème serait plutôt le ralentissement du site web si a chaque fois on rajoute des échange de validation de MAC ou d’ autre donnée.

      PS tu as de très bon rootkit sous linux également mais c’ est bien plus simple sous Windows smiley

       


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 29 mars 19:13

      @foufouille

      Nota béné , le terme rootkit est sortit tout seul ...
      en bon français on parle de « système d’ élévation de privilège » ou de « systeme d’ usurpation de super-utilisateur »


    • foufouille foufouille 30 mars 07:04

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      je sais ce qu’est un rootkit mais c’est toujours illégal, une violation de la privée et aussi une faille de sécurité qui ferait planter tout le réseau. il faudrait en mettre dans les entreprises qui seraient facilement hacker.
      un ordinateur peut également avoir plusieurs utilisateurs.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 30 mars 14:41

      @foufouille
      je sais ce qu’est un rootkit mais c’est toujours illégal
      Bien sur que c’ est illégal plein de chose le sont , cela n’ empêche pourtant pas les gens de le faire .
      un ordinateur peut également avoir plusieurs utilisateurs.
      C’ est ce qui met linux a l’ abris de la pluspart des trojan et des virus , 
      les System unix utilise une compartimentation de la mémoire utilisateur c’ est bien pour cela que le rootkit a une fonction supplémentaire pour élever les privilège , une fois en execution root plus aucun mecanisme de securité ne fonctionne . 

       


    • foufouille foufouille 30 mars 17:19

      @Cyrus (TRoll de DRame)
      le seul cas que j’ai lu est l’infection du boot uefi. en plus, il faut que tu sois en mode root et à partir d’un paquet non officiel ni vérifié.


Réagir