samedi 31 décembre 2022 - par Carlo Gallo

Pelé, la légende entachée

Depuis le 29 décembre 2022 et le décès du footballeur Pelé, les hommages et les récupérations politiques n’ont pas cessé.

Du président brésilien (logique) au président Macron, en passant par tous les footeux et compagnies, chacun tente de récupérer un peu de la gloire (supposée ou réelle) de la « légende » Pelé.

J’ai envie ici d’aller à contrecourant de ce mouvement, afin de tenter - dans cet océan d’hommages et de flagornerie -, d’arriver à un équilibre dans l’hubris dans laquelle le monde entier se complait.

Je ne nie pas le talent du footballeur. Loin de moi cette idée.

Par contre les hagiographies, loin de moi : personne n’est « saint en ce bas monde » comme dirait mon grand-père.

En effet, parmi ces nombreuses génuflexions, j’ai quand même trouvé quelques voix critiques de l’attitude du « roi ».

Pelé a entretenu tout au long de sa vie des rapports complexes avec la politique. Beaucoup lui ont reproché une passivité pendant les années sombres de la dictature brésilienne.

RMC avec BFM[1] rapportent également un de ses derniers faits politiques majeurs, à savoir le soutien apporté par l’« icône » à Bolsonaro, aux dernières élections brésiliennes. Les deux médias nous disent : « Une mine radieuse, son mythique maillot immaculé de Santos et ces quelques mots en guise de dédicace : "Pour le président Bolsonaro. Affectueusement." Au Brésil, l’image est restée. Et certains auront bien du mal à lui pardonner un jour. En novembre 2020, alors que le pays est confronté à une explosion des cas de coronavirus et au déni persistant de son président d’extrême droite face à l’épidémie, Pelé choisit d’apporter son soutien à Jair Bolsonaro, évidemment ravi de pouvoir compter sur un tel appui. »

Le Monde[2] rapporte également : « Pelé, « roi » du football, mais aussi des polémiques. Célébrée dans le monde pour ses performances sportives exceptionnelles, la star du ballon rond aura aussi été la cible d’intenses critiques au Brésil. En cause : des positions controversées tenues durant et après sa carrière de joueur. Entre passivité, dérapages, conservatisme et indifférence aux grands enjeux de la société de son pays.

Le principal grief concerne la période de la dictature militaire (1964-1985). Arrivé au pouvoir en 1969, le général Emilio Garrastazu Médici accentue la répression sur un Brésil où les libertés sont suspendues et la torture des opposants généralisée. Pour masquer ses crimes, la junte a besoin d’un succès éclatant à l’international. La victoire au Mondial mexicain de 1970 devient sa priorité.

A presque 30 ans, Pelé est au sommet de son art. « Il était la figure humaine la plus connue du monde. Pour Médici, il était crucial de s’approprier son image », rappelle Euclides de Freitas Couto, spécialiste des liens entre football et politique. A l’approche du tournoi, la dictature appose la figure du « roi » du football sur les affiches de sa propagande, accompagnée de slogans nationalistes (« Le Brésil, tu l’aimes ou tu le quittes », « Personne ne peut retenir ce pays ! »…).  »

En réalité, après sa carrière sportive, Pelé s’est éloigné totalement de la situation sociale de son pays et du monde, des droits de l’homme, de la lutte contre le racisme ; il vivait dans sa bulle, transformé en homme sandwich pour vanter l’« humanisme » des grandes compagnies qui en retour le payaient grassement et pour vanter le libertarisme (sciemment ou pas).

D’ailleurs, en 2018, Lilian Thuram avait taclé la légende brésilienne en l’appelant à utiliser davantage son image pour lutter contre le racisme. « Il ne s'est jamais positionné sur les problématiques du racisme au Brésil, regrettait l’ancien défenseur des Bleus dans un entretien accordé à la chaîne brésilienne Sportv. Et pourtant, c'est quelqu'un qui aurait pu faire avancer les choses. Je ne le connais pas, mais je pense qu'il faut dépasser un certain égoïsme. Peut-être que Pelé n'a pas cette grandeur d'âme, parce que, avec l'image qu'il a, je pense qu'il aurait dû faire autre chose. Je reste persuadé qu'à la fin de sa vie, c'est quelque chose qu'il va regretter[3]. »

Toujours Le Monde : « D'autres critiques émergent début 2014 lorsqu'il s'en prend aux manifestants qui défilent dans les rues au Brésil pour dénoncer les dépenses faramineuses liées à l'organisation du Mondial. "C'est une opportunité pour le pays de gagner de l'argent, de développer le tourisme et c'est important que les manifestations n'abîment pas tout cela. (...) Lors de la Coupe des confédérations (en 2013, au Brésil), il y a eu des manifestations. J'ai alors lancé un appel pour que les jeunes respectent l'équipe du Brésil. Ce n'était peut-être pas le bon moment pour manifester. La Seleçao fait la promotion du Brésil et ce n'est pas de sa faute s'il y a de la corruption au Brésil." »

Enfin, un autre célèbre footballeur brésilien, Romario, résume assez bien la vie de Pelé au niveau sportif et social : Romario avait eu cette sortie en 2013 : « Pelé est un idiot. Quand il ne parle pas, c'est un poète. Mais quand il parle, il ne dit que de la merde. » Mais jeudi 29 décembre 2022, l'ancien attaquant avait déclaré : « Aujourd'hui, le Brésil fait ses adieux à l'un de ses fils les plus illustres : Pelé, le roi du football. Il a fait plier le monde devant son talent, emmenant le football brésilien sur l'autel des dieux. Tout au long de sa vie, Pelé a inspiré des générations d'athlètes et mérité tous les honneurs. Et qu'il repose en paix. »

 



32 réactions


  • S. Lampion paparazzo 31 décembre 2022 08:50

    Les peuples ont besoin de héros et de mythologies pour devenir des nations. 

    Les Français les trouvent dans le passé : Vercingétorix, Jeanne d’Arc et la légende du « bon goût » (savoir-vivre et gastronomie). Les Brésiliens les trouvent dans le présent : Pelé et le foot. Dans les deux cas, ça permet de supporter le quotidien.


    • Fergus Fergus 31 décembre 2022 09:34

      Bonjour, paparazzo

      En effet. Au point d’avaler de grosses pilules.


    • S. Lampion paparazzo 31 décembre 2022 09:43

      @Fergus

      et même des couleuvres


    • Aristide Aristide 31 décembre 2022 09:45

      @Fergus

      Vous prenez vraiment vos semblables pour des abrutis !!!

      Allons, la quasi-totalité de nos semblables sont comme nous, heureux de pouvoir se distraire au sens premier du mot, se distraire n’est pas oublier, ni se tromper…,

      Certains se pâment devant la musique de Vivaldi, d’autres devant des footeux, d’autres encore, c’est le cinéma, le théâtre, la danse, ...


    • Aristide Aristide 31 décembre 2022 09:48

      @Aristide

      J’ajoute que pour Vivaldi et le foot, ce n’est même pas incompatible.


    • chantecler chantecler 31 décembre 2022 09:49

      @Aristide
      Plus souvent avec C. Hanouna !


    • Fergus Fergus 31 décembre 2022 12:13

      Bonjour, Aristide

      Ne vous en déplaise, je ne prends pas mes « semblables pour des abrutis » !
      Mais pour avoir pas mal côtoyé de « supporters » et d’amateurs de sport, je suis désolé de vous dire que la plupart d’entre eux détestent que l’on dégrade un tant soi peu l’image de leurs idoles sportives. En conséquence de quoi, cette « plupart d’entre eux » se voile la face !


    • Aristide Aristide 31 décembre 2022 13:01

      @Fergus

      Ouahh, vous avez la mesure de tout, vous savez que « la plupart d’entre eux se voile la face ». Vous ne les prenez pas pour des abrutis ? C’est pire des idiots, incapables de distance et de discernement qui se voilent la face !!!

      Allons, tous sont conscients de la futilité de ces sujets, ils savent que ce sont des « distractions », vous savez, ce qui distrait de la vie courante sans pourtant l’oublier !!! Vous ne pigez rien, que dalle… et vous prenez des comportements festifs et surement excessifs comme le signe de leur… Comment vous dites ? Ah oui, leur aveuglement !!!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 décembre 2022 13:36

      @Aristide

      Sinon Wout van Aert est en train de faire des merveilles en cyclo-cross .Rendez-vous pour les classiques de printemps. Ce jeune est incroyable ! Et vivement le tour s’il y participe.


    • TSS (...tologue) 31 décembre 2022 19:35

      @Aita Pea Pea
      Mais ce n’est pas lui qui sera champion du monde en Fevrier,ce sera Van der Poel
      qui sera alors au sommet de sa forme... !!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 décembre 2022 19:44

      @TSS (...tologue)
      Nous verrons , mais même si j’ai une affection pour le petit-fils de Raymond , Wout est d’une tellement grande classe... Et là il ne fait que de l’exercice inter saison .


    • Fergus Fergus 1er janvier 2023 11:22

      Bonjour, Aita Pea Pea

      Je partage votre avis sur Wout van Aert.


  • Clocel Clocel 31 décembre 2022 09:07

    « En réalité, après sa carrière sportive, Pelé s’est éloigné totalement de la situation sociale de son pays et du monde, des droits de l’homme, de la lutte contre le racisme »


    RôÔô... Si ça se trouve, il était hétéro ce salopard ! smiley


  • zygzornifle zygzornifle 31 décembre 2022 09:46

    Ils nous les pèlent avec le foot, même mort impossible de s’en débarrasser, c’est comme le scotch du capitaine haddock dans vol 747 pour Sydney ... 


  • leypanou 31 décembre 2022 10:43

    alors que le pays est confronté à une explosion des cas de coronavirus et au déni persistant de son président d’extrême droite face à l’épidémie, Pelé choisit d’apporter son soutien à Jair Bolsonaro, évidemment ravi de pouvoir compter sur un tel appui  : çà rend vraiment fous les gens que Bolsonaro ne soit pas sur la même ligne sur la pseudo-pandémie qu’on entend 24/7.

    Pelé est mort ; c’est fini pour lui. Et si on parle de Mbappé qui, sur demande de Macron probablement, s’est fait injecter un produit pour inciter des millions de gogos faire pareil. Demander son avis à Jeremy Chardy, certes un tennisman français de niveau moyen, ce qu’il pense de l’injection. Ou encore comparer au Serbe Novak Djokovic : sur les 100 premiers tennismen mondiaux, il est le seul à avoir osé dire « c’est moi seul qui décide de ce qu’on injecte dans mon corps ».

    Vive le pays des larves smiley


    • alinea alinea 31 décembre 2022 11:17

      @leypanou

      Exactement.

      Zaz aussi a renoncé à sa tournée en Amérique parce qu’elle ne voulait pas se faire vaxxiner ! elle lance à sa façon pas mal de tirs au but pourtant !! smiley

      Sinon on ne demande pas à un homme politique de savoir jouer au ballon, ni même à un acteur célèbre d’être dans l’opposition... il faut que langues de vipères s’épanchent... ( même si je suis pour Lula !! )


    • leypanou 31 décembre 2022 17:30

      @alinea
      Bonne année 2023 alinea, le tdc moinsseur est passé avant moi.


    • alinea alinea 31 décembre 2022 18:56

      @leypanou
      avant moi aussi... j’espère que 23 sera impair pour les trouducs ! sinon j’espère qu’elle nous ouvrira des portes, qu’on respire ! et qu’elle sera belle pour vous.


    • leypanou 31 décembre 2022 23:25

      @Glosspan
      justement je ne sais pas lequel. C’est un tdc qui moinsse les commentaires qui l’horripilent.


    • leypanou 31 décembre 2022 23:47

      @Glosspan
      Astro n’a pas dû apprécier que je l’ai surnommé The White Babbitt ou the White Rabid, ZX j’ai jamais eu affaire à lui.
      Je tire les rideaux. A +.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 décembre 2022 13:22

    Pelé est mort d’un cancer du colon . Nous attendons vivement la réaction des indigénistes sur ce fait.


  • racbel 31 décembre 2022 16:51

    Pourquoi il aurait mieux valu que Pelé soutien le criminel et escroc Lula pour faire plaisir à l’auteur de l’article ?

    Certes Pelé n’était pas parfait, je préférais Maradona en tant que personne humaine.

    Mais force est de constater qu’il était le meilleur dans son sport.


  • izarn izarn 1er janvier 2023 00:49

    Je ne sais pas de quoi sont morts les brésiliens, mais certainement pas d’un virus, fut-il cov2. Surtout pas lui !

    Mort surtout de la politique sanitaire crasse de l’ultra libéral Bolsonaro.

    Ne mélangeons pas tout...


Réagir