sparte sparte 13 septembre 2011 16:08

Il suffit que l’État démocratique recouvre ses pouvoirs régaliens pour contenir les attaques des prédateurs de la finance internationale et les empêcher de nuire. Paul Villachv
______________
Certes il y a du vrai, mais nos hommes de l’Etat ont préféré proposer au peuple un « état providence » au lieu de lui proposer du travail : dès lors l’endettement fut un choix « par plaisir » pour reprendre votre terminologie. L’heure est venue de payer.

Par contre la France ne fut pas ruinée par la guerre de 1939/1940 : ni ruines ni millions de morts, comme en Allemagne et en URSS. Le grand traumatisme date de 1914/1918.

Et pour réagir : il faut avoir identifié ses agresseurs
... http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/des-banquiers-invisibles-dirigent-100602&nbsp ; .... or ils nos agresseurs , les banquiers de la City et de Manhattan, sont invisibles et ils se sont saisi d’un pays que nous croyons ami, mais qui agit contre nous comme notre fossoyeur : les EUA. Il conviendrait à mon avis que les peuples puissent en prendre conscience, sinon ils se défendent en « cognant le vent » et les banksters continuent leurs manipulations.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe