Naja Naja 3 octobre 2011 21:50

On parle d’au moins 20% de femmes ayant été victimes, et 5% d’hommes, la majorité des violences ayant lieu sur des enfants. L’ennui est que personne n’a pensé (osé ?) conduire d’étude de grande ampleur incluant un nombre satisfaisant de paramètres qualificatifs des violences et de leurs protagonistes. Et à ma connaissance, la plupart des méta-études (analyses d’études disparates) menées en Europe portent sur les violences sur les mineurs. Ces chiffres permettent une évaluation a minima, ce qui n’est déjà pas rien.

Que faire pour réduire le nombre des agressions ?
Ma réponse est pessimiste : changer de civilisation. Tant que dans les faits, la seule valeur collective promue est l’appat du gain et la valorisation du plus puissant, on ne peut pas s’attendre à tellement plus de respect pour autrui.
Peut-être finira-t-on par oser se demander quelle communauté humaine on veut construire...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe