PhilVite PhilVite 29 décembre 2011 13:35

L’image qui me vient c’est celle de ces généraux de 14-18 qui venaient pleins de compassion réconforter d’une tape sur l’épaule les poilus fracassés rescapés de la dernière offensive délirante qu’ils avaient eux-même décidée la veille entre la poire et le fromage de leur gueuleton quotidien.

Y aura-t-il bientôt un nouveau Kubrick pour retracer « les sentiers de la gloire » de Sarkozy ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe