Francis, agnotologue JL1 9 janvier 2012 15:30

Bonjour,
intéressant.

Vous écrivez : « Malheureusement, ce sont ces gens-là (ceux qui effectivement ne fonctionnent que dans le sens de leur intérêt personnel et qu’il faut cadrer. ) que l’on retrouve le plus souvent en haut de la pile et qui imposent leur loi… » De mémoire, j’ai lu une étude qui faisait apparaitre une forte corrélation entre niveau de stress et domination : ce seraient les individus les plus stressés qui imposeraient leur loi dans le groupe. Les flegmatiques sont rarement des chefs de bande.

Vous écrivez : « La génétique a aussi fait du chemin depuis Dawkins. ». Attention : Pour les psychologues évolutionnistes, tout est déterminé par les gènes lesquels gènes œuvrent à la réalisation d’un dessein intelligent. Ainsi, pour ces gens, tout est déterminé à l’avance.

Je vous invite à lire l’excellent petit ouvrage  : la génétique néolibérale néo-libérale les mythes de la psychologie évolutionniste", publié aux Editions de l’éclat. par Susan McKinnonprofesseur au département d’anthropologie de l’Université de Virginie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe