herbe herbe 31 janvier 2012 21:27

Intéressant le raisonnement mais amha avis il souffre du même biais que celui d’Ellul dans le « bluff technologique », vous y faites d’ailleurs allusion (internet au service de), ce n’est pas la technologie et donc internet qui pose problème, c’est son usage. 

La révolution sociétale qui se fait attendre (ça vient) implique une re priorisation des valeurs (quand ce n’est pas leur inversion tout court).

Par exemple voici une potentielle révolution qui s’annonce :

(sous titrage disponible)

Voulons nous continuer avec ce genre de technologies dans une société minée par les inégalités et injustice ?
Ou mettrons nous enfin ces mêmes technos au service de la réduction de toutes les fractures sociétales ?

C’est toujours l’éternelle lutte entre Eros et Thanatos...

De mon point de vue la technique peut être un formidable levier d’aliénation (c’est ce que vous privilégiez comme thèse il me semble) comme elle peut être aussi un formidable auxiliaire de libération.

Cette hypothèse a d’ailleurs été prise en compte par les forces aliénantes puisqu’elles tentent en ce moment même de brider ce potentiel liberté d’internet avec toutes les initiatives de contrôle et de verrouillage que l’on connait...mais ne nous trompons pas, cet internet là, leur internet n’est pas à confondre avec l’internet libertaire utopie réalisée des pionniers libertaires...
Le confondre c’est déjà se résigner à perdre la ou es batailles pour les libertés...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe