tikhomir 13 février 2012 14:38

@Tall

« si elle est homo, il est logique qu’elle soit anti-cléricale »

Pas forcément... Il y a plein de personnes homosexuelles qui pratiquent une religion.

« Car les 3 grandes religions du livre (...) »

Je vais me répéter mais ni le christianisme, ni le judaïsme ne sont « des religions du livre ». Le judaïsme, c’est la religion de la Parole [de Dieu] et le christianisme aussi mais cette même Parole se trouve accomplie en Jésus Christ.

La seule religion du livre, c’est l’islam pour qui le Coran a soit-disant été directement dicté par Dieu (ou au moins sa manifestation en tant qu’ange Djibril venu dicter la parole de Dieu à Muhammad), ce qui n’est pas le cas de la Bible, qui n’a pas été dictée (mais inspirée et sans compter la longue tradition orale juive qui réfute tout « culte du livre »), comme c’est prétendu dans l’islam.

Pour reprendre le prologue de l’évangile de Jean : Au commencement était le Verbe (...) et le Verbe était Dieu (...) Et le Verbe s’est fait chair.

« Car les 3 grandes religions (...) sont homophobes. »

Pareil, je vais répéter : « homos » en Grec, c’est semblable, pareil, identique, etc. et « phobos » toujours en Grec, c’est la peur [irrationnelle], l’aversion. L’homophobie à proprement parler n’existe pas puisque le comportement standard c’est plutôt d’avoir confiance en ce qui nous ressemble, nous est proche. Ce terme a été inventé pour servir une idéologie (pour les besoins de la cause) et n’a aucune valeur réelle en terme de sens (à lire sur le site de SOS-homophie). C’est un terme toujours pratique pour faire passer tout contradicteur pour un malade mental et reste un terme insultant et méprisant.

Maintenant, ce que vous appelez « homophobie », c’est le rejet des pratiques homosexuelles ou le rejet des personnes homosexuelles (ou les deux, avec un « ou » inclusif ou non ?) ? Le sens ici non plus n’est pas bien clair.

S’il s’agit du rejet de la pratique, alors les personnes sont de toute évidence admises et donc il n’y a pas de rejet des personnes homosexuelles. Alors, la première assertion que vous faites et prétendez « logique », n’est pas si logique.

Si c’est le rejet d’une pratique, alors qu’est-ce qu’il y a a redire à la critique (ou au moins la non-caution apportée à) d’un comportement ?

Le reste, est une aberration de plus et prendre la Chine comme exemple vient très mal avec ses avortements et stérilisations forcés, une démographie qui connaît le plus de « jumeaux » au monde (en fait les gens déclarent plusieurs enfants ensemble pour les garder), des amendes en cas d’infraction qui ruinent et mettent à la rue des familles entières, etc.. Comme modèle d’humanité, on a largement fait mieux...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe