democradirect democradirect 1er mars 2012 11:03

Ce n’est pas de l’Helvetiamania. Le fait que cela marche en Suisse prouve simplement que cela peut marcher en France. Vous dites qu’il y a des différences entre la Suisse et la France. Certes, mais elles ne sont pas de nature à rendre un véritable droit de référendum plus difficile en France. Celles que vous mentionnez tendraient plutôt à dire que le référendum au niveau national (les exemples de sujets ci-dessus concernent le niveau national) est plus difficile en Suisse puisque la Suisse est divisée en plusieurs cantons disposant d’une large indépendance (vous avez raison : c’est la « république et canton de Genève ») et qu’on y parle 4 langues (cela ne facilite pas un débat national). Si le pouvoir exécutif est plus fort en France, c’est une raison de plus de renforcer le pouvoir du peuple par un véritable droit de référendum (pour qu’il ne se fasse pas constamment bafouer) .

Je ne me prononce pas sur les questions spécifiques. L’argument n’est pas que le peuple ait toujours raison, mais qu’il a la légitimité. Et pour ce qui est des élus, je n’ai pas besoin d’expliquer qu’ils ont souvent tort.

C’est le système actuel qui réduit les Français à compter les points dans les matchs de boxe entre les candidats. Les Français devraient avoir le droit de décider su les sujets qu’ils veulent, alors qu’actuellement les élus confisquent le pouvoir entre deux élections.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe