Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 2 avril 2012 12:53

Bonjour,

Gilles Deleuze ne s’était donc pas trompé en considérant Spinoza d’abord, puis Bergson ensuite, comme les dignes prédécesseurs de sa philosophie.

Vous écrivez :

 "Il apparaît de plus en plus clairement qu’il manque un élément important dans notre définition de la vie. Descartes avait dit : "Je pense donc je suis." Aujourd’hui, on peut dire : je suis donc je pense. Tout ce qui vit pense. On a observé que des végétaux s’échangent des informations à l’approche de prédateurs ! Des méduses qui n’ont pas de cerveaux se comportent en chasseurs redoutables. Alain Prochiantz déclare que même les virus pensent ! D’ailleurs Alain Prochiantz et Denis Duboule ont tous deux rendu hommage à Bergson au cours des dernières années. Pourquoi ?« 

Ne serait-il pas pertinent d’envisager que la matière »inerte" possède, elle aussi, ces qualités ? L’atome, ou je ne sais quelle particule élémentaire, ne renferme-t-il pas l’essence de la volonté d’agir, soumise à l’organisation hiérarchique du système dont il dépend ?

Excellent article. Je préfère le choc des niveaux d’organisation au choc des cultures.

PS : Merci M. Baty, vous aviez raison smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe