brieli67 10 avril 2012 15:40

ha ha ha ! tu nous prends pour des naîfs !!



Emmanuel Laurent, l’un des rares du Château de Chamirey à avoir survécu aux licenciements entraînés par le rachat d’Antonin Rodet par le groupe Boisset, a finalement quitté Mercurey pour venir, dans une mission qui ressemble un peu à celle de la dernière chance, redonner du lustre à la maison Henri Maire, qui traverse des difficultés financières depuis quelques années. 

Comment va la Maison Henri Maire aux A(r)bois ???

et pour votre Bourgogne 

le « berceau des vins »

très infantile comme argumentaire.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe