eric 11 mai 2012 15:06

Non, il ne suffit pas de le répéter. Votre truc, c’est ce que les apparatchiks de gauche vous ont enfoncé dans le crâne pour que vous parveniez à croire au reste, c’est à dire que sans effort, sans réforme de l’État, on va sortir de la crise juste en faisant payer les riches.
Manque de bol quant on emprunte à 3% qu’il y a 1, 5% d’inflation, 1% de croissance et un taux de prélèvement obligatoire de 50%, le résultat des courses, c’est qu’on prête à l’état pour avoir une vague garantie d’être remboursé, mais qu’en gros, tant qu’on reste à ces pourcentages, c’est à peu prêt tout bénéf pour lui, sauf le jour ou l’encours est trop élevé et que les prêteur commence à perdre confiance et que les taux montent. L’autre solution est effectivement de faire chauffer la planche à billet. Le principal inconvénient est que cela veut dire que la dette est surtout payée par les pauvres, qui ne sont pas protégés contre l’inflation. Je visiblement, ce n’est pas trop votre problème


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe