eric 11 mai 2012 14:51

Vous voulez parler du gouter d’enfants ? ( « Nos enfant sont amis, je suis venue avec ma fille », Segolène Royale...) Là, cela devient grave, c’est un peu comme L.O. ou le parti surveille la vie privée des militants, mais c’est pire parce que chez ces derniers, c’est le soviet suprême qui décide. Sans parler de la présomption d’innocence...On entre dans une ère ou il faudra communiquer la liste des invités à son anniversaire à tous les participants à l’avance.....Tous cela me rappelle un peu le film « ridicule » sur les mœurs de cour à Versailles, pas vous ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe