picpic 31 mai 2012 23:27

Cela m’a fait penser à la variante du test de milgram, ou l’on faisait croire par des tests psychologique bidon au bourreau qu’il était quelqu’un de bien.
On en arrivait au résultat que plus le bourreau à une haute estime de lui même plus il est insensible à sa victime, plus il s’enfoncera dans la mauvaise foi pour justifier ses actes.
La logique, c’est que si on se pense supérieur on se rend aveugle à ses propres imperfections et on fait tout pour protéger cette image.
Un psychopathe à bien souvent une immense estime de lui même.

Ainsi, j’imagine que les hommes se font bourrer le crâne très tôt quant à leur supériorité par rapport aux femmes.
Cela rejoint une sorte d’ivresse du pouvoir...
On finit par se refuser à voir sa propre noirceur et moins on la regarde et plus elle grandit.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe