Georges Yang 18 juin 2012 11:36

Sandro

Je n’ai pas dit que vous étiez triste de la mort de Thierry Rolland, mais que tous les décès de célébrité ne devraient pas trop nous boulverser,

On ne regrette que l’oeuvre, quand on l’a apprécié, car il n’y a pas de quoi pleurer ou même s’attarder sur la mort de ceux qui ne sont pas des proches

La nostalgie proustienne ne doit pas nous empécher de prendre un verre , une choucroute ou des vongoles à l’annonce de la mort de Baschung ou de Lecanuet (là, je plaisante)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe