Claude Simon Tzecoatl 2 août 2006 12:55

@ faxtronic,

Je ne fais pas l’apologie de l’inflation, car l’univers productif est obligé de pratiquer l’inflation, afin de rembourser la « plus-value » que réclame le secteur bancaire, intérêt rentrant à hauteur de 40% du prix des produits hors taxes.

Internaute a écrit : « D’où vient la ponction financière ? Quand une entreprise emprunte ce n’est en général pas pour placer l’argent mais pour l’investir. Idem pour un particulier qui emprunte pour s’acheter une maison. L’argent va dans la poche du constructeur, pas dans un codevi. »

@ internaute, la ponction financière vient du fait que le banquier réclame son dû sur le labeur de l’entreprise, alors qu’il a le privilège de créer de la monnaie ex-nihilo. C’est donc bien une taxe privée (l’intérêt), le produit d’un privilégié.

Pour reprendre les dires de Mr Touati, 450 000 français travaillent dans le secteur bancaire et financier, et de ce que j’en sais (à vérifier), plus de la moitié des 20 plus grosses multinationales mondiales sont des banques. On peut comprendre que ce secteur, très « performant » (rires) économiquement attire autant d’ambitions, il lèse également beaucoup (entreprises, particuliers, états). Si le banquier, lorsque l’on recourt à un emprunt, se suffisait de prélever des frais de dossier et des garanties , à l’instar d’un notaire, mon article n’aurait plus lieu d’être.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe