guillaume (---.---.142.78) 2 août 2006 19:00

L’éducation nationale n’est pas marxisée à mort, juste un peu. Ensuite, les partenariats publics-privé, l’université n’a rien contre. Elle est par contre vraiment très contre le fait de ne plus avoir de financements publics, et de les basculer sur les financements privés, intégralement. Peut-être que la recherche vit sur les impôts publics, mais proportionnellement au PIB, moins qu’au Etats-Unis, ces grands libéraux qui limitent l’investissement étranger, subventionne tout autant leur agriculture que nous.

Maintenant, que vous vous interrogiez sur la pertinence d’un système qui ne récompense que la recherche, en minimisant la part de l’enseignement, ça se comprend, et ça ne tient qu’à votre vote. Que vous considériez que la recherche n’est pas suffisamment orienté vers le privé, et bien, faites un geste, « incitez » les chercheurs. Pour ma part, au tarif horaire, je préferre changer de métier et devenir plombier.

Ensuite, pour être plus libéral que les libéraux, permettez-moi de m’indigner : il est complètement scandaleux qu’un citoyen lambda n’ait pas le droit de créer lui-même son propre système monétaire et de le mettre en concurrence avec celui de l’Etat ! Si, si, c’est une interdiction légale, mes chers libéraux défenseurs d’un monopole bancaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe