Michel DROUET Michel DROUET 24 juillet 2012 18:23

Merci pour ces précisions Spip

L’asso à laquelle je fais allusion avait crévé le plafond des réserves obligatoires et l’argent était déposé sur des bons de caisses bancaires.

Ils thésaurisaient les intérêts, tout simplement.

La collectivité aurait très bien pu suspendre sa subvention sur une année sans mettre en péril l’association.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe