Gemini Gemini 24 août 2012 14:15

Effectivement, les médecins ont un métier dur mais bien payé. Par contre, ce qui me fait plus rire, c’est de prétendre que de baisser leur rémunération les ferait se tourner vers des carrières d’ingénieur ou de chercheurs. Et là, je rigole très fort.

Déjà, premier point, il ne reste pas beaucoup de métiers bien payés tout court, à part peut-être ceux de parasites inutiles tels que traders.

Maintenant, parlons un tout petit peu plus des chercheurs et ingénieurs, que je connais un peu mieux puisque je suis dans le milieu.

Déjà, pour le métier de chercheur, vous pouvez oublier. Sauf quelques bons postes, la plupart sont sous-payés et travaillent pourtant beaucoup  ; c’est plus une vocation que l’appât du gain. Quant au métier d’ingénieur, cela dépend peut-être des milieux, mais dans le mien, celui de l’informatique, mis à part pour quelques privilégiés, la plupart ont également des salaires peu élevés, et en tout cas bien moins élevés que ceux d’un médecin.

Prétendre que les médecins, si l’on revoyait leur rémunération à la baisse, se jetteraient à bras ouverts dans ces carrières relève au mieux de l’ignorance des conditions de travail et de rémunération de celles-ci.

Donnons quelques chiffres : dans les commentaires ci-dessus, il est fait état d’un médecin à 80 heures par semaine pour 10 000 € net par mois.

Si ce brave médecin choisis la carrière de chercheur, il sera en dessous des 2 000 € nets par mois. Peut-être, en fin de carrière, atteindra-t-il glorieusement les 3 000 €. Quant aux ingénieurs, le débutant peu espérer 1 800 € pour atteindre glorieusement les 2 500 / 3 000 € par mois en fin de carrière, allez, soyons généreux, 3 500 €. Bien sûr, ces chiffres sont ceux qui concernent la majorité des gens, certains pouvant toujours trouver de meilleurs postes, mais ce ne sera qu’une minorité. Également, les salaires parisiens seront probablement un peu plus élevés que cela.

Mais l’écart est de toutes les façons tel que nos amis médecins et futurs médecins reviendront vite à la raison et resterons bien sagement dans leur filière qui restera bien plus rémunératrice.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe