diverna diverna 15 octobre 2012 16:30

Savoir ce qui passe sur le petit écran ce n’est pas y être inféodé. Je trouve les messages de soutien un peu complaisant sauf celui de Sylvaine posté juste avant le mien et que je n’avais pas vu. Elle souligne aussi que ce film a engendré de la méfiance (menace de censure) preuve que le second degré était perçu comme gênant.

Je suis aussi assez du même avis que Sylvaine que ce film en fait trop - ce que j’ai appelé « le surlignage fluorescent » de ce film qui n’est pas un grand film sans doute mais qui ne devrait pas être lu au premier degré comme vous le faites. C’est un film qui se moque d’une certaine forme de télévision que vous ne mentionnez pas et c’est ce qui fait défaut à votre analyse.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe