CX2 15 octobre 2012 19:09

Désolé, mais vous êtes dans votre analyse assez à côté de la plaque.
Déjà critiquer un film en en voyant que la moitié est plutôt malvenu.
Ce film n’est en plus que la première partie d’une tri ou quadrilogie. Le propos ne peut donc éventuellement se comprendre que sur l’ensemble des films qui forment une œuvre complète.
Mais ce n’est pas le pire.

Ce film est l’adaptation d’une série de romans, et même si cette version cinéma n’est pas d’une grande qualité, il faudrait pour étayer votre analyse se pencher sur le contenu de l’œuvre littéraire. Vous y auriez compris certaines choses, invisibles dans le film, grâce aux pensée de l’héroïne qui apportent un éclaircissement sur ses actes.

Et là vous auriez justement découvert que cette œuvre va justement dans le sens de votre discours. Car Hunger games est en plein une critique de la domination, de l’oppression, de l’injustice et de l’endoctrinement. Jusqu’à la fin d’ailleurs (un autre contributeur évoquait un Happy End obligatoire pour ce genre de bouquin américain, ce qui n’est pas exactement ce qui se passe, rendant cette saga encore plus étonnante).

Lisez les livres, bien meilleurs que l’adaptation tiède (mais fidèle dans le déroulement).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe