JMTLG 12 novembre 2012 15:13

Bonjour Duke.

En préambule, j’aimerais indiquer que je suis foncièrement contre les OGM et assimilés, pour toutes (ou presque) les raisons que l’on puisse imaginer, y compris leur nocivité. L’étude de Séralini m’a à titre personnel convaincue.

Mais ce n’est pas pour autant que je ne suis pas quelqu’un d’extrèmement prudent et cartésien, et c’est pour ça que j’ai dit que des études complémentaires sont indispensables.

Comme vous les argumentations contre cette étude n’arrivent pas à me convaincre, mais il ne serait pas sérieux d’affirmer de manière définitive que l’étude n’a pas quelque « failles », ne serait-ce que pour une seule raison : une étude parfaite n’ouvrirais aucune porte à la contestation.

C’est pour ça qu’il faut, je pense, démontrer de manière scientifique, définitive, sans laisser la moindre part au doute que les OGM sont une ignominie, et c’est à ce niveau que l’étude de Séralini est imparfaite : Elle laisse une petite part au doute (même peu justifié), et ses détracteurs se sont jetés sur cette faille, semant le doute dans l’opinion (aidés par les « journalistes » et le fric de l’agrochimie).

Tant qu’on a pas prouvé par A+B une chose de manière indiscutable, le doute laissé en place restera toujours problématique, quel que soit el domaine scientifique concerné.

Mais il me semble évident qu’en attente de plusieurs études sérieuses, indépendantes, rigoureuses, les OGM devraient être simplement interdits sur TOUT les plans (risque de contamination) par simple principe de précaution.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe