HugoS HugoS 2 décembre 2012 18:34

Derrière ce message à tendance haineuse, il y’a une triste vérité. Je ne suis pas de droite, mais il est vrai que leurs représentants se font trop rares ici.
Pour un média citoyen, la diversité de courant est peu présente.
Maintenant y’a t’il une censure coco ?
Plus je lis les messages de Spartacus à ce sujet, plus j’ai l’impression qu’il dénonce une menace invisible.
Beaucoup moins plébiscités, je veux bien le croire.
Mais ca rejoint ce que je disais plus haut, il manque de rédacteurs de droite ici.
Je suis loin d’être à droite, néanmoins comme disait Voltaire « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. »

Maintenant sur le débat lui même, je vais m’adresser directement à Spartacus.
Très souvent, je vois vos réactions, assez immédiates d’ordinaire (je vous félicite, c’est un compliment sincère car à ce que j’ai compris, vous avez un emploi du temps assez chargé), donner très souvent le même discours, qu’importe le sujet de l’article.
Alors je veux bien que vous nous rappeliez votre syllogisme préféré de communisme = bolchévisme, et que vous fassiez l’éloge du libéralisme comme ayant redonné les libertés élémentaires de l’homme dans tout pays ou il a été installé (et on ferme les yeux sur la Chine, mais bon qu’importe les couts de productions sont tellement bas, qu’on préfère se boucher le nez).
Mais quand il s’agit d’articles parlant simplement de socialisme, ou de coincer le libéralisme dans ses vices (et il y’en a, sinon je ne serai pas néo keynesien), il faut forcément que le rédacteur soit (votre appelation preferée) un « bobo coco ».
C’est un pré supposé que vous distribuez comme des bonbons Pez.
Du coup, comprenez que je me gausse quand je lis que vous demandiez au débat de prendre un peu de hauteur alors que vous cataloguez a tour de bras tout ceux qui ne sont pas d’accord avec vous.
Et quand on vous contre-carre par chiffres et raisonnement logique sur l’économie, vous vous faites absents.
Vous refermez les yeux.

Je me demande à force ce que vous faites en effet ici, à part conspuez que personne ne vous entends, alors que vous ne faites pas l’effort de réciprocité.
Vous voulez du débat ? Je vous attends.
A moins que comme d’habitude, vous esquiviez ce message, comme vous le faites avec la majorité de ceux qui s’avère juste en pointant vos contradictions.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe