Onecinikiou 22 décembre 2012 21:42

Vous vouliez sans doute parler de la »French-American Foundation">

Pourtant je ne trouve nulle trace de Dupont-Aignan dans la liste exhaustive (depuis 1981) des « Young leaders » français :

http://www.french-american.org/files/liste-ylfr-depuis1981.pdf

Avez-vous des sources à nous fournir en appui de vos diffamations ?

Asselineau en a en revanche concernant les mouvances ultra-violentes anarcho-libertaires prétendument anti-Système et en réalité stipendiées - et par la même corrompues - par les officines du renseignement américain (au même titre d’ailleurs que les Pussy Riot, les Femen etc...) :

http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

Asselineau démontre ici parfaitement en quoi ceux qui se prétendent les plus en pointe contre ceux qu’ils désignent comme les « fachos » – type Jaja, au même titre que l’oligarchie - se déclarent de grands révolutionnaires (punks à chiens ridicules, crasseux et drogués divers et variés, décérébrés notoires...), n’hésitent pas à faire le coup de poings contre d’authentiques résistants et dissidents et/ou interdisent de débattre (c.f. Bricmont ou Dupont-Aignan, mais il y a une foultitude d’exemples), sont systématiquement des idiots utiles manipulés par des leaders, des groupuscules ou des mouvances eux-mêmes fiancés par... Washington ! La messe est dite, et l’imposture dévoilée.

Dans la stricte même logique, le journal bobo social-traitre L’Humanité quant à lui achève de démontrer sa totale soumission aux intérêts de l’Empire à travers sa participation systématique à toutes les entreprises qu’il initie, entreprend, ou favorise : 

http://www.humanite.fr/fil-rouge/rassemblement-pour-la-liberation-des-membres-du-groupe-punk-feministe-russe-pussy-riot-le-17-aout-a-paris

Il suffit de constater avec quels autres organismes - qui ne sont que des succursales, des officines, ou des relais de propagande de l’Empire - le porte voix officiel de la prétendue « gauche radicale » crie au loup et se fourvoie pour comprendre quel rôle lui-même joue objectivement aujourd’hui dans ce grand cirque médiatique.

A bien des égard les « gauches radicales », anarchiste, syndicale et contestataire, remplissent toutes les conditions pour apparaitre comme l’un des soutiens idéologiques les plus importants, fiables, et constants, de la ploutocratie mondialiste néolibérale. 

Elle en sont même devenues un curseur caricatural pour séparer le bon grain de l’ivraie, et déterminer les bonnes causes, les causes justes, de celles qui participent à l’aliénation programmée des masses incultes : conjuration au plus haut niveau des appareils d’Etats occidentaux ; entreprise de grande envergure de manipulation politico-médiatique de l’opinion publique ; propagande de guerre afin de justifier différentes ingérences armées en violation patente du droit international et servir des intérêts géostratégiques déterminés ; déstabilisation politique méthodique de puissances tierces qui résistent encore à l’Empire ; destruction de tout ce qui participe à la cohérence sociale, culturelle et identitaire des Etats-nations historiquement constitués afin d’atomiser les individus et renforcer l’emprise du consumérisme marchand, etc…


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe