sisyphe sisyphe 17 janvier 2013 22:06
Vous êtes très fort, car vous êtes parvenu a définir contre qui l’auteur s’élève.

moi j’y lis tour à tour :

les violeurs
nors arrieres grands pères,
mos grands peres,
les medias
les mysogines,
les blancs 
les pedophiles
les pères incestueux
les maris violents
les pères divorcés cherchant à obtenir la garde de leurs enfants
les talibans
les députés
le parlement suisse
les membres de conseils d’administration
Jean Marie Bigard
les lobbyistes
Zemour

Pour toutes les catégories en gras, je suis entièrement d’accord : qui ne peut l’être ?
Pour le reste... je ne vois pas les grand-pères ni arrière grand-pères attaqués : seulement les moeurs d’une époque où ils ont vécu. Pour les « blancs », je ne les vois pas précisément attaqués ; pas plus que, par exemple, les africains qui pratiquent l’excision, ni les asiatiques, ni les arabes, chez qui la femme est manifestement d’un statut infériorisé...

Pour le reste, sans commentaire ; c’est une question d’appréciation ; mais j’entends surtout la voix des pères pour la garde de leurs enfants : et, sur ce point également, je suis pour l’égalité des droits. Ni féminisme intégriste, ni masculinisme : une juste égalité, c’est tout.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe