jymb 23 janvier 2013 13:07

Votre lecture de l’économie reste fragmentaire, car, par ailleurs, le nombre de pauvres ou « limites » augmentant en flèche, il faut multiplier les dépenses pour assurer logements social et allocations diverses...ce qui amène à une explosion fiscale et un essorage / étrillage généralisé : ceux qui le peuvent fuient, les autres deviennent dépendants des aides et donc asservis .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe