Inquiet 12 février 2013 16:41

« Les fabricants ne sont pas fous s’ils fabriquent c’est que ça se vend. »


Esprit Critique, je comprends votre erreur, beaucoup ferait la même :

le monde capitaliste n’est pas un monde de commerçants mais un monde de financiers.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la survie d’un type d’économie peut se faire à perte si la finance le décide.

Pourquoi le ferait-elle ?

Voir le commentaire de voxagora, vous comprendrez mieux :
un financier possède un panel d’actions qui sont judicieusement agencées de manière qu’à charge ou à décharge cela lui rapporte,
en l’occurrence pour le monde de la mode, rien de mieux que d’aiguiller mentalement les jeunes filles à la maigreur excessive pour essayer à tout prix de l’obtenir,
faute de quoi, une entreprise (dont le financier possédera des actions) lui vendra les produits amaigrissants (qui sont inefficaces sinon il ne pourrait plus en vendre hein) nécessaires.

Il faut analyser la financiarisation de l’économie dans son ensemble et pas seulement au travers du prisme d’un seul secteur d’activité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe