soi même 28 février 2013 19:46

Ce qui est puéril, c’est sentir au dessus de cette phrase,

« Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable, quand même il les tiendrait à la gorge.  » de Johann Wolfgang von Goethe Extrait du Faust

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe