soi même 6 mars 2013 12:31

Les extrêmes politiques prennent d’autans plus d’ascendantes quand c’est le désespoir qui prend le pas face aux manques évidents du refus des institutions poliquitiques à vouloir se remettre en cause en utilisant leurs légitimités politiques pour imposer par la force des intérêts contradictoires à l’intêret collectif d’un pays.
Cela s’exprime d’autant plus fortement, quand il y a une rupture manifeste de la légalité social, et qu’une nation rentre dans une paupérisation généraliser.
La seul alternative crédible est que le sommet de l’État se réforme, car il est incapable de le faire, il aura un changement brutale de pouvoir politique qui en même temps sera la prolongation du même fonctionnement du pouvoir précédent .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe