Philippe VERGNES 6 juin 2013 10:07

JL : "Mais oui, c’est bien ce que je dis : ce texte est un paradoxe, et c’est pour ça que vous vous présentez derechef en expert es interprétation ! Que disiez vous sur les experts ? nb. Vos multiples stratégies aussi velléitaires que contradictoires sont un chef d’œuvre de paradoxe."

 smiley smiley smiley

C’est bien ce que je dis : JL = incapable de comprendre un texte en con-texte. Tant il est vrai que pour vous, tous les textes que vous ne comprenez pas sont « con ».

Je résume mon article en quelques mots spécialement pour vous : expertise en « environnement instable » (politique, économie, affaire, etc.) = jeu de roulette russe ; expertise en « environnement stable » (sémantique, urgentiste, goûts et préférences, etc.) = fiabilité du diagnostic. En l’occurrence, mes « paradoxes » ne sont que le reflet de votre absence d’empathie (miroir), de ce fait, vous ne faites que parler de vous (projection).

Lorsque l’on pointe un paradoxe chez quelqu’un, encore faut-il être en mesure de le démontrer pour tenter de lui « ouvrir les yeux » et ne pas l’affirmer de façon péremptoire comme vous en avez coutume. Vous n’êtes jamais parvenu à en déceler un seul chez moi (pourtant, il y en a eu quelques uns que j’ai pu corriger moi-même après relecture ou l’aide de certains). Quant à moi, j’ai si souvent démontré les vôtres que vous avez fini par dire que je vous traitais de schizophrènes ce à quoi je n’aurais pas pensé si vous ne me l’aviez pas suggéré. Mais depuis que vous l’avez dit... je vous aime : vous êtes mon idole, mon « ment-or » attitré. smiley

Je dois vous concéder que j’étais à la recherche d’exemples et vous êtes si prolixe que je n’ai pas à parcourir le net pour en déceler ici ou là. Suffit juste que je vous « titille » un peu pour que vous fassiez le reste. Aussi, ne m’en veuillez pas, je vous promet que c’est pour la bonne cause et qu’en aucun cas je ne vous tiens rancune pour toutes les calomnies que vous avez pu proférer à mon encontre. Vous me faîtes gagner un temps si précieux que je ne peux que vous aimer.

Allez promis, prochaine fois que je monte sur Paris, je me rendrais disponible pour venir vous rendre visite manière de boire un coup ensemble, refaire le monde et vous sortir un peu de votre solitude.  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe