Hervé Hum Hervé Hum 6 juin 2013 09:02

Hervé Hum,

mais non ce n’est pas moi qui décide de ce qui est bon, de ce qui est mauvais. Ce sont des millions de gens dont l’avis a été bafoué. Y a-t-il eu un référendum ? Non !

Vous écrivez : ’’En d’autres termes, il n’y a aucune position vraie en absolu... La votre comme la mienne.’’

Arrangez vous avec André Comte-Sponville : ’’ Les sophistes croient que rien n’est vrai".

Je dirai plus précisément : les sophistes s’arrêtent là où rien n’est vrai ; ils s’interdisent d’aller au delà, vers où se trouve la vérité, ici en l’occurrence, la démocratie, le choix majoritaire.

L’un de vos ’amis’ dirait qu’ils se cantonnent dans le paradigme (un mot qu’il aime bien !) qui leur convient, celui qui est en adéquation avec leurs intentions.

Bonjour JL

tout d’abord c’est plutôt votre André Comte-Sponville qui devrait s’arranger avec moi. D’autant que je n’écris pas que rien n’est vrai, mais que chaque position est vrai relativement à soi même et non qu’une position particulière soit vrai de manière absolu et appliquable à tous, car c’est la dictature de la pensée unique. 

Ensuite, il n’y a pas eu référendum, c’est vrai, et c’est le cas pour tout le reste d’ailleurs ! Alors, pourquoi relever ici ce qui n’est finalement qu’un trait de la vie politique et qui donc ne peut se réduire au mariage pour tous. A moins que ce soit le seul sujet qui vous interpelle !!!

Et là, vous confirmez ce que dit mon « ami » sur le fait que vous vous cantonnez dans le paradigme qui vous convient. Ce que chacun peut remarquer de lui même comme des autres, quotidiennement !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe