Aldous Aldous 12 juin 2013 11:33

strategie du choc.


si le but etait de degager de l’argent, l’état aurait privatisé.

l’audience et le prestige de ERT en faisait un fleuron du service public grec.

On ne fait pas des economies en jetant les bijous de sa femme.

Il y a aussi 2 autres raisons :

1) les Grecs (en Grece et a Chypre) sont les rats de laboratoire du néo-fascisme européen. on teste sur eux les methodes du coup d’etat féderaliste. pourquoi ? c’est Kissinger qui l’a expliqué :

2) Le peuple grec est anarchique et difficile à apprivoiser. Pour cette raison, nous devons frapper profondément dans leurs racines culturelles : peut-être alors arriverons-nous à les forcer à se conformer. Je veux dire, bien sûr, frapper à la base de leur langue, de leur religion, de leurs réserves culturelles et historiques, de manière à neutraliser leur capacité à se développer, à se distinguer, ou à triompher ; les éliminant ainsi comme obstacle à nos projets stratégiquement vitaux dans les Balkans, la Méditerranée et au Moyen-Orient. 

Henry Kissinger lors de la chute de la dictature des colonels en 1974.

et personellement je crois à une autre raison : 


Jean 12, 20-33 Le jour même de la Cène (le dernier repas du Christ) il se passe ceci :



Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : 

« Seigneur, nous voudrions voir Jésus. »

Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus.

Jésus leur répondit :

« L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.

En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. (...)

Maintenant mon âme est troublée. 
Et que dirais-je ? 
Père, délivre-moi de cette heure ?
Mais c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. »



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe