marco1960 12 juin 2013 17:17

... CONDAMNABLES ceux qui décident ou décrètent d’envoyer des fantassins au massacre guerrier, mais pire méritent ceux qui regardent sans rien faire...


J’aurais tendance à avoir la même pensée quant au sujet que vous évoquez !

Nous sommes tous d’accord sur le principe, le peuple dans son ensemble fait les mêmes constats et RIEN ne se passe. 
Ce ne sont pas « ces gens là » qui ont changé, car c’est comme ça depuis des lustres, ce qui a changé c’est la servilité du citoyen et sa capacité à’accepter de tels principes sans bouger, et qui ont aujourd’hui atteint des degrés remarquables.

Nous avons acquis aujourd’hui un tel niveau de confort que rien que l’image d’une émeute populaire pouvant mettre en péril l’équilibre (cependant précaire) nous apportant la garantie de ce confort, nous donne une trouille terrible, et anéantit toute envie de contester quoi que ce soit.

Ne soyons pas hypocrites, ce sont bel et bien NOUS, les citoyens qui avons changé, et non cette caste, qui se permet chaque jour davantage le pire, et qui sous d’autres temps portaient d’autres noms...mais rien à fondamentalement changé.
D’ailleurs les grands changements, en profondeur n’ont eu lieu qu’une seule fois et c’est en 1789, période où le peuple a pris conscience de son devoir s’il escomptait voir des jours meilleurs pour améliorer sa condition de vis. 
La conclusion est donc bien simple. Nous ne sommes pas suffisamment pauvres, ni suffisamment exploités, ni suffisamment affamés pour que quoi que ce soit ait l’espoir de changer dans notre « douce France » dont finalement tout le monde s’accommode... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe