Abou Antoun Abou Antoun 12 juin 2013 18:12

Ce ne sont pas « ces gens là » qui ont changé, car c’est comme ça depuis des lustres, ce qui a changé c’est la servilité du citoyen et sa capacité à’accepter de tels principes sans bouger, et qui ont aujourd’hui atteint des degrés remarquables.
Oui c’est bien çà. Ces gens là sont très forts, dans le passé ils se contentaient de dominer d’écraser et de réprimer. Ils ont aujourd’hui perverti les esprits au point de transformer chaque individu en une pâle réplique d’eux-mêmes avec de petits moyens bien sûr mais avec la même logique à leur échelle. Tout cela est possible parce que la nature humaine étant ce qu’elle est, il ne suffit pas d’être pauvre pour être honnête, toute personne aspire à être un dominant et il suffit pour la calmer de lui doner l’illusion qu’elle l’est dans sa sphère.
Soixante cinq millions de pantouflards, voilà le résultat, qui élisent des Giscard, des Chirac, des Sarkozy, des Hollande pour essayer de continuer leur pantouflage minable. Oui mais voilà, cela ne marche plus. La croissance n’est plus ni possible ni souhaitable, on ne peut plus enrichir la classe moyenne ni même lui conserver son statut. On évolue donc vers un type de société tiers-mondiste (d’avant les BRICS) et peut-être une situation pré-révolutionnaire, mais ce qu’il reste aujourd’hui de la classe moyenne préfère croire les bobards de Hollande plutôt que de passer à l’action, c’est à dire au grand ménage pour commencer.
D’accord avec votre conclusion marco mais la paupérisation de la société avance à une allure telle que le statu quo ne pourra être maintenu bien longtemps.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe