jack mandon jack mandon 5 juillet 2013 14:28

Parkway,

Ce n’est pas Théodore Monod qui disait cela.
Car enfin il traversait le désert...à pied, il réfléchissait
et même il écrivait...et surtout il aimait.

C’était un homme étoilé.

Merci pour votre intervention courtoise et lumineuse, ça me change.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe