jack mandon jack mandon 31 juillet 2013 09:49

Gaijin, bonjour,

c’ était a propos de la phrase « aime ton prochain ton comme toi même »
et j’avais dit en substance : « quand je croise les gens dans la rue et que
je vois leur gueule , j’ai peur d’être leur prochain ! leur prochaine victime ... »


Dans le premier cas, c’est christique et constitue l’essence du christianisme.
Dans le second cas Porthos, j’ai l’impression que c’est du Alexandre Dumas.
C’est une juste réplique aux contradictions perverses ou innocentes de ceux
qui ne partagent pas nos idées, sentiments ou expériences.

Dans le ruban de MOËBIUS, on a toujours plus ou moins l’impression qu’il
y a deux plans, deux mondes, la fameuse binarité. Pour moi c’est illusoire.
Il faut se rendre à l’évidence, le scrutin prouve qu’il existe un rejet quelque part.
50+ et 50- aurait pu révéler la part équivalente de l’ombre et de lumière,
un équilibre entre le visible et l’invisible, le conscient et l’inconscient .
Cela vaut pour mon interprétation et ne compte que pour une seule voix .

Mais je le sais, la plupart des votes portent sur des considérations basiques.
C’est uniquement pour le plaisir de nuire que les virus interviennent.
C’est un problème d’éthique exclusivement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe