jack mandon jack mandon 31 juillet 2013 13:24

Cevennevive,

De toute évidence nous avons tous des bases humaines.
Mais enfin, qui a dit le contraire ?

Votre ami l’étoile, Deneb, je dirais plutôt la flèche,
la tête à claque de la bande, joue l’idiot avec beaucoup de talent.
Ce n’est pas pour cela qu’il faut lui en vouloir pour ses niaiseries
d’école communale.
Il me prend à regretter qu’il ne fut pas un idiot, c’eût été plus reposant
et au fond infiniment plus respectable.

Votre intervention vous honore et prouve votre courage
et votre sincérité. J’observe que nous avons en commun
des maladresses de langage, différentes, pas au même moment,
pas dans les mêmes circonstances, le reconnaitre ne nous
exempte pas de nous améliorer et d’évoluer.

Je me serais passé de l’intervention musclée de la Walkyrie d’opérette,
je veux parler de Sylvie et de ses fixations abusives.
Elle m’a donné une espèce de dégout pour le lait.
Je me demande pourquoi ?
Vous pourriez me le dire, vous qui avez l’expérience de la maternité.
Je m’interroge encore. Votre réponse restera confidentielle bien sur.

En attendant, vous avez magnifié l’intervention spirituelle de Constant.
Le pamphlet était habile et en partie justifié, mais il ne fallait pas en
profiter pour occulter le fond du problème...comme cela vous arrive
avec les oracles et les soins de votre médecin non bridé.

Quand au pamphlétaire, dans une pirouette convenue, il a pris
la fuite comme un saltimbanque en tournée estivale
en oubliant de donner son avis sur le sujet proposé.

La politesse, l’éthique, le courage intellectuel, la communication,
ça existe. Si le sujet proposé n’intéresse pas on passe à autre chose.

C’est le principal reproche que j’adresse à ceux qu’Alinea nomme
des zouaves. (dans le texte). On pourrait dire des virus.

Pour finir, je suis vulnérable, ça ne m’empêche pas d’avoir des intuitions,
des convictions, des passions et bien sur de connaitre des débordements
comme toute personne émotive...voire même hyperémotive.
Je n’ai pas en revanche de muraille, de protections, la preuve,
je suis le seul de la bande qui dévoile son identité quasi complètement.
De plus, on peut être vulnérable et se sentir bien ancré.
C’est bien entendu tout à fait subjectif, mais c’est le lot de l’humanité.

En cela, ceux qui m’attaquent et m’insultent en se voilant la face,
en se planquant, ne font pas preuve d’un grand courage.
De plus ils voudraient en savoir d’avantage encore.
Cela prouve bien que leur niveau de conscience est faible.

Ce qui fait ma force, c’est précisément ma vulnérabilité avouée.
Je conteste leur attitude,elle est incohérente et de plus malveillante.

Je vous quitte momentanément

Merci de votre visite.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe