doctorix, complotiste doctorix 16 août 2013 13:25

Votre ton supérieur est assez insupportable, et chacun en jugera.

Des énigmes résolues il y a 50 ans ont été remises en question à maintes reprises.
Le tétanos et l’incapacité du vaccin à le prévenir en feront partie dans quelque temps.
Mais mon problème n’est pas là : c’est moi, et non vous, qui vaccine. Vous vous contentez de profiter des mannes indues qui retombent de cette pratique.
A ce titre, je suis responsable de ce que je risque d’infliger à mes patients.
Or la somme des catastrophes engendrées par la vaccination, qui s’allonge au fur et à mesure de leur juteuse prolifération, m’a incité à me renseigner sur les conséquences de ce que je faisais. Je ne suis pas un chercheur, et je n’ai pas de prétention à l’invention dans ce domaine. Les feux de la rampe ne m’intéressent pas non plus, et vos accusations sont grotesques. Seule la recherche de la vérité, celle que vous cachez, m’intéresse, ainsi que le bien-être et la santé de mes patients, ce qui, après tout, est mon boulot.
La somme des problèmes que vous squeezez d’un haussement d’épaules est devenue considérable, et vous avez le talent, comme toute la clique que vous représentez et qui vous paye, de vous focaliser sur un détail pour tenter de ridiculiser vos adversaires, sans toutefois y parvenir. Visiblement, vous échouez, puisqu’ici, 85% des votants ont préféré mes thèses aux vôtres, et ce score s’est confirmé à maintes reprises sur ce sujet.
Vous pourrez toujours parler d’obscurantisme, mais chacun aura compris ou est l’obscurantisme, dans cette pratique moyen-âgeuse qui méprise et maltraite le corps humain et qui nous vient d’un autre âge.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe