Tigillus 16 août 2013 09:04

« Stromae, c’est ensuite des textes, qui naviguent à cent mille lieues des rappeurs ordinaires. Chez le maestro, pas de gros 4x4 noirs aux vrombissements de V8, pas d’histoires de shit, de meufs, de keufs et de pétage de rondelles dans les caves. »


Tout d’abord, je trouve cette partie particulièrement réducteur et fortement stéréotypée, tous les rappeurs ne sont pas des clichés ambulants passant sur Skyrock ou NRJ, justement ’l’underground’ du rap ne passe pas sur les médias de masse.
De plus, Stromae n’a pas ’claqué’ la porte du rap (sous-entendu il a compris que c’était de la merde), non, il a ramené d’autres influences dans son univers musical, c’est tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe