gaijin gaijin 3 octobre 2013 08:41

salut ami jack
le cynique en moi dirait : parfois trop de lumière nuit !
" Les valeurs fondatrices de la société (le travail, la famille, la patrie, le mariage et la souveraineté politique) sont d’emblée récusées, et toutes les conventions et bienséances sont bafouées.« 
oui pour les conventions et bienséances mais non pour les valeurs , il me semble que ce ne sont pas forcément les valeurs que le cynique veut démonter mais la fausse adhésion a ces valeurs.....
il me semble ici qu’il manque un personnage a ta galerie de portraits : le vrai cynique, celui qui professe les valeurs tout en s’en foutant comme de l’an 40 et en les manipulant pour son intérêt.
On en trouve pas mal dans la classe politique par exemple ceux qui parlent de la valeur travail en n’ayant jamais travaillé pour de vrai de leur vie et qui, si par mégarde ils le croisait, n’aurait que méprit pour le paysan ou le forgeron ..........
diogène cherche un homme.
quelque part a la même époque des antipodistes chinois qui avaient pourtant les pieds bien sur terre écrivent :
 » l’homme bon la découvre et la dit bonne,
 l’homme sage la connaît et la dit sage,
 l’homme ordinaire se sert d’elle et ne sait rien d’elle
 c’est parce que la voie de l’homme est rare "

( yi king )
quelque part ailleurs un autre homme homme prenait la terre a témoin.
...........
quels progrès depuis 2500 ans ?
la lumière divisée en un million de lampes éblouit, aveugle, et on cherche une lampe ......


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe