jack mandon jack mandon 15 octobre 2013 08:32

Alinea, bonjour,

Un texte ancien, quelques soient nos croyances, contient une partie des racines
de l’humanité. C’est ici tout d’abord une réalité historique.

Difficile pour toi qui, reconnais le, a un préjugé pour la religion, de prendre assez
de recul et comprendre que le texte évangélique n’est qu’un outil,

Comme Fergus aime a le souligner, il n’est pas encarté politiquement, eh bien
pour moi, c’est la même chose, si j’ose dire, pour le religieux. D’ailleurs mon papier
se montre assez critique pour l’ancien testament. Ceci dit, compte tenu du contexte
historique, la loi s’imposait au début du balbutiement de l’humanité.

Ce texte pour moi est important parce qu’il porte un mécanisme psychologique.
Cela n’a rien à faire avec la loi, le religieux, la morale. C’est comme une éthique
originelle qu’il serait intéressant de bien comprendre pour vivre harmonieusement.
C’était une manière pédagogique d’introduire l’analyse transactionnelle.
Pour faire court, chez un athée ou assimilé, il verrait « la religiosité évangélique »
Pour un croyant engagé, l’expression d’une transgression insupportable.
Vu l’intérêt que ce texte a suscité, j’en ai déduit plusieurs enseignements.
Pour l’essentiel, la présence de certaines personnes ne va pas dans le sens d’un
échange sincère, voir simplement honnête. Nous avons tous nos critères
et ne sommes pas vraiment disposés a accepter la différence.

Il suffit de voir les commentateurs que tu draines positivement comparés aux miens.
La réponse se fait limpide. D’autre part, les divergences sérieuses existent
entre personnes qui partagent des points de vue convergents. L’identité

Donc la communication reste un problème de base, et le partage sincère
et constructif tout à fait illusoire. En fait, nous avons tous plus ou moins
le besoin d’écrire quelque chose et ça nous fait plaisir.

Bonne journée petite soeur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe