philouie 13 octobre 2013 11:57

En jetant un oeil sur internet pour voir qui était ce Julius Streicher que je connaissais pas, je vois qu’au moment de sa pendaison, ses derniers mots, furent « Purim Fest 1946 »

La fête de Pourim, célèbre chez les juifs la délivrance d’un holocauste programmé par un dénommé Haman. L’histoire est racontée dans le livre d’Ester.

Or, la raison de la haine de Haman envers les juifs provient du fait que l’un d’eux ne le reconnait pas à sa juste valeur : ce juif fait de l’ombre au soleil. (qui toujours luit)

Rappelons ici que les Nazis prétendaient être le sommet de l’humanité, l’élite des élites. Ils sont Haman, ils sont le soleil et les juifs la lie de l’humanité, celle à la fois qui justifie leur supériorité et qu’il faut détruire en raison de l’idéal de perfection.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe